Démonstration d’utilisation, vendredi soir, dans l’atelier mécanique de la société FAD.

Le nouvel outil, qui a nécessité la formation de quatre opérateurs, en interne, a déjà usiné deux pièces – une troisième est en cours - « avec plus de rapidité et en permettant d’éviter certaines manipulations ». En somme, « des gains de temps et de productivité ».

Le tout, après 3,5 millions d’euros investis par le groupe CIF et malgré un contexte plutôt morose. Stéphane Bonlieu : « Malgré des ventes quasi exclusives à l’exportation, avec une activité plutôt faible dans une conjoncture morose et des jours chômés dans certains secteurs, nous devons rester mobilisés. Nous restons confiants dans l’avenir et cet investissement en est la preuve. » Et « raisonnablement optimistes », ajoute le directeur général délégué du groupe CIF Thierry Cuzor.

Pour preuve, le groupe CIF poursuit « la modernisation de l’atelier d’usinage » de sa société FAD avec un autre tour vertical, à quelques mètres du nouveau né.