La Commission invite le Conseil et le Parlement à adopter des propositions sur l’énergie, les transports, l’espace et les réseaux de communication, d’une part, et à appliquer et faire appliquer la législation nécessaire à la finalisation du marché intérieur, d’autre part. En outre, il convient de poursuivre la modernisation industrielle en investissant dans l’innovation, l’efficacité des ressources, les nouvelles technologies, les compétences et l’accès au financement, autant de domaines où le recours à des fonds européens spécifiques pourra servir de catalyseur. La communication encourage l’avènement d’une Europe plus ouverte aux entreprises grâce à des mesures destinées à simplifier le cadre législatif et à améliorer l’efficacité de l’administration publique au niveau européen, national et régional. Au nombre des autres questions essentielles figure l’accès aux marchés des pays tiers par l’harmonisation des normes internationales, l’ouverture des marchés publics, la protection des brevets et la diplomatie économique.

M. Antonio Tajani, vice-président de la Commission européenne et commissaire aux entreprises et à l’industrie, a déclaré: «L’Europe est encore loin d’avoir atteint son objectif, qui consiste à faire en sorte que la part de l’industrie dans le PIB de l’Union passe à 20 % d’ici 2020.