la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo JML oct 2018 Logo BMF 5-10-18 Logo Elkem 1-6-16 Logo Ampere Alloys Logo AMF 1-6-16

Visiteurs : 37391
Aujourd'hui : 616
En ligne : 8

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Des pièces de fonderie qui font le tour du monde

Quelques news de NANTES - Patrice Livonnet esff 97 La fonderie LEMER livre 7 contrepoids de grue de 30 à 40 tonnes pour équiper le plus grand navire du monde.

lemar_1.jpg La coque du Prelude a été mise à l’eau en Corée. Elle servira à un projet gazier de Shell en Australie à partir de 2016. lemar2.jpg Le 30 novembre dernier, Samsung Heavy Industries a mis à l’eau la coque de la future plateforme géante de Shell, à Geoje en Corée. Les mensurations sont impressionnantes : 600 000 tonnes, 468 mètres de long, 74 mètres de large, 110 mètres de haut. A titre de comparaison, le porte-avion français Charles de Gaulle affiche un "modeste" 261,5 mètres de long pour 64 mètres de large. Si la coque était redressée (ce qui ne serait pas forcément souhaitable !), elle s’élèverait plus haut que la tour Eiffel, que les Petronas Tower à Kuala Lumpur ou que l’Empire State Bulding.

USINE À GAZ FLOTTANTE

Cette coque va maintenant recevoir ses équipements (dont les contrepoids de la fonderie LEMER ) Il s’agit de bâtir une usine flottante de liquéfaction de gaz (FLNG, Floating Liquefied Natural Gas). Ancrée à plus de 400 kilomètres des côtes australiennes, ce navire pourra extraire du gaz naturel, le traiter, le stocker et en charger des méthaniers. Sa capacité de production sera de 3,5 millions de tonnes de gaz liquéfié par an. Il doit être opérationnel en 2016. Une telle installation permet d’aller exploiter des champs d’hydrocarbures très éloignés des côtes sans avoir à bâtir de coûteuses infrastructures de transport.

fonderie_lemer_01.jpeg

fonderie_lemer_02.jpeg

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet