la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo JML oct 2018 Logo BMF 5-10-18 Logo Elkem 1-6-16 Logo Ampere Alloys Logo AMF 1-6-16

Visiteurs : 37391
Aujourd'hui : 616
En ligne : 7

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

La filière fonderie sera fermée dans 2 ans à Jehan-de-Beauce

Selon L 'Echo Républicain chartres.jpeg Les investissements financiers seront réalisés au lycée Henri-Brisson de Vierzon (Cher). Une grève des professeurs du lycée Jehan-de-Beauce est organisée, aujourd’hui, alors que le Conseil régional vote la carte des formations, dont celle de fonderie. echo_vierzon_du_17_-_12.jpg

Commentaires

1. Le mardi, 17 décembre 2013, 15:18 par jean marc vittori

Cette année, des millions de Français se sont opposés à des changements qui les frappent : profs des prépas et des écoles, chauffeurs de taxi, éleveurs bretons, buralistes, cheminots, élus cumulards, clients des prostituées, routiers, chefs d'entreprise victimes des excès du détachement, contrôleurs aériens, tatoueurs, gérants de centre équestre, autoentrepreneurs, marins de la SNCM, opticiens, restaurateurs, intermittents du spectacle, assureurs complémentaires, clubs de foot, entrepreneurs du bâtiment, usagers pressés du périphérique parisien, ambulanciers et bien sûr contribuables en tout genre… Certains sont descendus dans la rue, d'autres ont brûlé l'objet de leur haine, d'autres encore ont agi discrètement avec plus ou moins de succès, les derniers affûtent leurs arguments pour les prochaines batailles. Beaucoup ont obtenu des compensations, des amoindrissements, voire l'annulation du changement.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet