En octobre, la production a diminué « nettement » dans les industries extractives, l’énergie et l’eau (-3,4%), a détaillé l’Insee qui signale un repli marqué dans l’électricité, le gaz, la vapeur et l’air conditionné (-3,8%) - effets d’une météo clémente. La production augmente dans les autres « produits industriels »: réparation et l’installation (+1,6%), métallurgie et produits métalliques (+1,1%), pharmacie (+1,1%) et textile, habillement, cuir et chaussure (+1,2%). Quasi-stabilité dans l’automobile

L’augmentation est plus accentuée dans les équipements électriques, électroniques, informatiques, machines (+1,2%), dans les produits informatiques, électroniques et optiques (+2,5%). Elle progresse aussi, mais de façon plus modérée, dans les autres machines et équipements (+0,7%) et les équipements électriques (+0,4%). Elle se redresse dans les matériels de transport (+1%), avec une quasi-stabilité dans l’automobile (+0,1%) et une augmentation dans les autres matériels de transport (+1,8%).

En revanche, la production diminue fortement dans la cokéfaction et le raffinage (-12,5%) en raison de l’arrêt pour maintenance d’une raffinerie. Egalement à la baisse, le caoutchouc, le plastique et les minéraux non métalliques (-1%), la chimie (-0,8%) et le bois, papier et imprimerie (-1%).

Bref, pas de quoi ranimer l’activité industrielle qui, en France ne redémarre pas et, faute d’investissements notamment , reste inférieure de 15 % à son niveau de 2008.