la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo AMF 1-6-16 logo cavenaghi Logo BMF 5-10-18 Logo JML oct 2018 Logo Elkem 1-6-16



Visiteurs : 55224
Aujourd'hui : 271
En ligne : 5

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

La production industrielle,

Composante majeure de la croissance de la richesse nationale, la production industrielle a reculé de 0,6% au cours des trois derniers mois, malgré une stabilité de la production manufacturière (hors énergie). 210127e2e9.jpg Cette même production manufacturière est également en baisse (-1,1%) si on la compare aux trois mêmes mois (août, septembre, octobre) en 2012.

En octobre, la production a diminué « nettement » dans les industries extractives, l’énergie et l’eau (-3,4%), a détaillé l’Insee qui signale un repli marqué dans l’électricité, le gaz, la vapeur et l’air conditionné (-3,8%) - effets d’une météo clémente. La production augmente dans les autres « produits industriels »: réparation et l’installation (+1,6%), métallurgie et produits métalliques (+1,1%), pharmacie (+1,1%) et textile, habillement, cuir et chaussure (+1,2%). Quasi-stabilité dans l’automobile

L’augmentation est plus accentuée dans les équipements électriques, électroniques, informatiques, machines (+1,2%), dans les produits informatiques, électroniques et optiques (+2,5%). Elle progresse aussi, mais de façon plus modérée, dans les autres machines et équipements (+0,7%) et les équipements électriques (+0,4%). Elle se redresse dans les matériels de transport (+1%), avec une quasi-stabilité dans l’automobile (+0,1%) et une augmentation dans les autres matériels de transport (+1,8%).

En revanche, la production diminue fortement dans la cokéfaction et le raffinage (-12,5%) en raison de l’arrêt pour maintenance d’une raffinerie. Egalement à la baisse, le caoutchouc, le plastique et les minéraux non métalliques (-1%), la chimie (-0,8%) et le bois, papier et imprimerie (-1%).

Bref, pas de quoi ranimer l’activité industrielle qui, en France ne redémarre pas et, faute d’investissements notamment , reste inférieure de 15 % à son niveau de 2008.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet