la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo JML oct 2018 Logo BMF 5-10-18 Logo Elkem 1-6-16 Logo Ampere Alloys Logo AMF 1-6-16

Visiteurs : 38627
Aujourd'hui : 722
En ligne : 7

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

La production industrielle,

Composante majeure de la croissance de la richesse nationale, la production industrielle a reculé de 0,6% au cours des trois derniers mois, malgré une stabilité de la production manufacturière (hors énergie). 210127e2e9.jpg Cette même production manufacturière est également en baisse (-1,1%) si on la compare aux trois mêmes mois (août, septembre, octobre) en 2012.

En octobre, la production a diminué « nettement » dans les industries extractives, l’énergie et l’eau (-3,4%), a détaillé l’Insee qui signale un repli marqué dans l’électricité, le gaz, la vapeur et l’air conditionné (-3,8%) - effets d’une météo clémente. La production augmente dans les autres « produits industriels »: réparation et l’installation (+1,6%), métallurgie et produits métalliques (+1,1%), pharmacie (+1,1%) et textile, habillement, cuir et chaussure (+1,2%). Quasi-stabilité dans l’automobile

L’augmentation est plus accentuée dans les équipements électriques, électroniques, informatiques, machines (+1,2%), dans les produits informatiques, électroniques et optiques (+2,5%). Elle progresse aussi, mais de façon plus modérée, dans les autres machines et équipements (+0,7%) et les équipements électriques (+0,4%). Elle se redresse dans les matériels de transport (+1%), avec une quasi-stabilité dans l’automobile (+0,1%) et une augmentation dans les autres matériels de transport (+1,8%).

En revanche, la production diminue fortement dans la cokéfaction et le raffinage (-12,5%) en raison de l’arrêt pour maintenance d’une raffinerie. Egalement à la baisse, le caoutchouc, le plastique et les minéraux non métalliques (-1%), la chimie (-0,8%) et le bois, papier et imprimerie (-1%).

Bref, pas de quoi ranimer l’activité industrielle qui, en France ne redémarre pas et, faute d’investissements notamment , reste inférieure de 15 % à son niveau de 2008.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet