la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo JML oct 2018 Logo BMF 5-10-18 Logo Elkem 1-6-16 Logo Ampere Alloys Logo AMF 1-6-16

Visiteurs : 37391
Aujourd'hui : 616
En ligne : 5

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Pourquoi Peugeot se jette dans les bras d’un chinois

Peugeot, groupe familial vieux de plus de deux cents ans, bientôt sous pavillon chinois... Ce scénario choc est bel et bien sur la table. Le ­constructeur automobile Dongfeng et l’Etat français étudient tous deux une prise de participation dans le groupe tricolore. L’enjeu : assurer l’avenir d’un fleuron de l’industrie française, qui emploie 93.000 salariés en France, représente 60 % de la production automobile dans l’Hexagone, reste leader du dépôt de brevets et fait vivre des centaines d’équipementiers, de concessionnaires et de garagistes.

Par Les Echos | Victime de son ­tropisme européen, pas assez présent dans les pays ­émergents, bridé par la famille Peugeot, qui lui a longtemps refusé une grande alliance, PSA croyait trouver le chemin de la sortie de crise avec GM. Une déception. Le nouvel espoir s’appelle Dongfeng .

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet