la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo JML oct 2018 Logo BMF 5-10-18 Logo Elkem 1-6-16 Logo Ampere Alloys Logo AMF 1-6-16

Visiteurs : 37417
Aujourd'hui : 642
En ligne : 5

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Lycée Jehan-de-Beauce : la décision de fermeture de la fonderie n'est pas définitive

Lu dans L' Echo Républicain

L'appel au blocus lancé hier soir sur les réseaux sociaux a trouvé un écho chez les lycéens qui sont présents en nombre ce matin.

Si le délégué général de l'UIMM dit que cette filière ne fournit pas de salariés qualifiés du 28 ( ce qui est inexact) alors on comprend mieux pourquoi les ateliers de l'afpi centre ont été fermés. c'est donc qu'il n'y a plus besoin de salariés qualifiés pour les entreprises de la métallurgie dans le 28 ? manif_1369007.jpeg photo république du Centre

Commentaires

1. Le dimanche, 1 décembre 2013, 11:58 par Le Bébert de la Fonderie

Il y a, à ma connaissance, 10 lycées techniques en France avec une section fonderie et notre pays, hors Dom-Tom, est divisé en 95 départements.
Il est absolument incompréhensible de vouloir rattacher un lycée à ses débouchés dans le département, en l'occurrence le 28 qui d'ailleurs est mon nombre fétiche.
Eh oui, je n'ai pas fait l'ENA, c'est pour cela que je ne comprends rien à rien.

2. Le lundi, 2 décembre 2013, 11:04 par Michel Chaput

J'ai déjà écrit ce qui suit mais il ne faut pas hésiter à le redire !
il y a quelques années on nous présentait la fonderie sans avenir ! mais il n'en est rien et tous les patrons de forge et fonderie que j'ai rencontré pendant mon activité professionnelle ou j'étais achat&qualité, tous regrettaient d'avoir du mal à trouver de la main d'oeuvre qualifiée.
Un collègue fondeur me disait récemment que les différentes promotions de l'ESFF n'avait pas trop de mal à trouver un emploi dans ce secteur et puis si il n'y a pas chez nous il ne faut pas oublier que nous sommes européens, là également j'ai eu l'occasion de rencontrer des français appréciés dans les entreprises étrangères.
Dans notre magnifique pays qui est la France, nos dirigeants politiques n'ont jamais voulu faire la promotion des métiers et c'est cela qui donne le joli résultat que tout le monde connaît aujourd'hui.
Si j'ai bonne mémoire, il y a quelques semaines j'ai eu la satisfaction de lire sur ce blog que les acièries de Saint Brieuc allait mettre en place une formation type apprentissage pour former ses techniciens faute de pouvoir en trouver .
Je suis tout à fait d'accord avec le commentaire ci-dessus la situation géographique des lycées n'est pas du tout lié aux emplois du département.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet