Privilégier l'usage à plusieurs plutôt que la propriété pour soi seul. Cet été, ce principe a sauvé les vacances de pas mal de Français : « gamping » (pour planter sa tente dans un jardin), « woofing » (l'hébergement à la ferme en échange d'un coup de main), « carsharing » (pour louer sa propre voiture quand on ne l'utilise pas), covoiturage (pour l'utiliser à plusieurs), « couchsurfing » (pour partager un canapé), vide-dressing (pour recycler ses vêtements autrement)… Favorisé par l'ampleur et la durée de la crise mais aussi par la montée en puissance des théories altermondialistes sur le gaspillage, la surproduction et la décroissance, la consommation collaborative connaît un succès fulgurant qui bouscule les anciens modèles économiques.

Et pour cause : un co-consommateur peut économiser .