la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo JML oct 2018 Logo BMF 5-10-18 Logo Elkem 1-6-16 Logo Ampere Alloys Logo AMF 1-6-16

Visiteurs : 37414
Aujourd'hui : 639
En ligne : 8

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Nancy : des plaques de fontes (PAM) pour valoriser l'histoire de la ville

source : La Mougeotte

plaque_2_copie.JPG

Parmi les formes de mobilier urbain et de signalétique historique, on pense rarement à ce qui est à terre. Les panneaux sont généralement en haut (et à cet égard on racontera une fois de plus la célèbre phrase : "on reconnaît un Parisien et un touriste parce que le touriste marche le nez en l'air et le Parisien regarde par terre pour éviter les crottes de chien". Désormais, à Nancy, du moins, on regardera aussi à terre pour visiter la ville, non pas pour éviter des désagréments, mais au contraire pour mieux connaître la cité. Grâce au partenariat avec Pont-à-Mousson, le plan de 1611 qui a été numérisé, transformé en relief par la technique de l'informatique 3D s'est transformé en plans-relief en fonte. L'article de l'Est-Républicain et la photo qui nous a été communiquée donne plus d'explication sur cette démarche patrimoniale nancéienne. plaque_nancy.JPG Rappelons pour être complet que d'autres villes ont utilisé le plan-relief au sol pour aider à se repérer (voir l'exemple de Santiago du Chili plan de 1646 : comme nous sommes au Chili pays du cuivre, le plan est en bronze). Mais ici, il s'agit d'itinéraire.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet