la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo JML oct 2018 Logo BMF 5-10-18 Logo Elkem 1-6-16 Logo Ampere Alloys Logo AMF 1-6-16

Visiteurs : 39891
Aujourd'hui : 305
En ligne : 2

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Le monument équestre de Jeanne d’arc,

13b_treize_bis.JPG par Paul Dubois, img-1-small480.jpga fait l’objet de trois tirages en bronze quasi-concomitants, produits entre 1890 et 1897. L’un fut confié à Pierre Bingen qui procéda à cire perdue, les deux autres furent commandés au fondeur Edmond Gruet (« E. Gruet jeune »), réputé les avoir fondus au sable. img-25-small480.jpg Toutefois l’observation attentive de ces épreuves, ainsi que plusieurs éléments factuels et historiques, nous ont conduit à supposer que l’histoire de ces tirages pouvait se révéler plus complexe qu’il n’y paraissait.Elisabeth Lebonimg-38-small480.jpg

14_quatorze.JPG

Commentaires

1. Le lundi, 3 décembre 2012, 16:26 par anonyme

Demander l'avis de Marine Le Pen ou de son père?

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet