Il est toujours utile d’avoir de la mémoire. Les prix des carburants atteignent aujourd’hui les sommets de l’été 2008, alors que le prix du brut était 50 % supérieur à ce qu’il est aujourd’hui. Sur la courte période, le prix du baril est passé de 121 à 90 dollars (- 25 %) depuis le 4 mai dernier. Le débat actuel d’une baisse des prix à la pompe autour de 2 centimes le litre (soit de 1,3 %) ne semble pas à la hauteur des variations du prix du brut.