.... au fil des siècles. Au XVII ème siècle. Cette "usine à canons" fut édifiée de 1668 à 1671, soit deux ans après le début de la construction de la Corderie Royale (1666), mais à l'écart des autres bâtiments de l' Arsenal de Rochefort situés le long de la Charente.Elle commence son aventure en 1669 et est spécialisée dans la fonte des canons de bronze, plus sûr et plus prestigieux que les canons en fonte, mais...plus coûteux. rrochefort_arsenal_2.jpg C'est aujourd'hui le dernier témoin des grandes fonderies du XVII ème siècle . On y coulait des pièces d'artillerie pour la marine française. et selon Michel Bégon son intendant en 1688 :" Dans la fonderie qui est une des plus belles de l'univers , il y a trois grands fourneaux et plusieurs petits pour la fonte des canons, mortiers, perriers (?) cloches, rouets ..."rrochefort_arsenal_1.jpg

Au XVIII ème siècle La fin du règne de Louis XIV voit le roi se détourner de la marine et semble sonner le glas de l'arsenal.c'est au gré des finances d'état que Rochefort comme les autres arsenaux du Royaume , arme des navires. Les canons de bronze sont abandonnés au profit des canons en fonte. 171 Louis XVI crée 3 nouvelles fonderies manufacture royale : Ruelle en Charente Forge en Périgord , et l'isle d'Indret près de Nantes.

Au XIX ème siècle L'activité de de fonte de canons en bronze décline après le révolution.En 1839 le bâtiment est reconverti en atelier de construction de machines à vapeur pour la propulsion des navire de guerre .La fonderie dépend de la DCN .En 1891 les bâtiments sont délaissés et en 1905 l'ancienne fonderie devient une caserne pour les troupes coloniales. oiseaul_1.jpg

Au XX ème il sert d'espace de stockage au Service de santé jusqu'en 1989. La Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) en a fait l'acquisition en 2007.