la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo JML oct 2018 Logo BMF 5-10-18 Logo Elkem 1-6-16 Logo Ampere Alloys Logo AMF 1-6-16

Visiteurs : 29548
Aujourd'hui : 15
En ligne : 3

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

De l'importance de la formation

L'usine Métaltemple du lot-et-garonne a du mal à recruter...

L'usine Métaltemple du lot-et-garonne a du mal à recruter...

(Trouvé via France-métallurgie). Crédit photo Sud Ouest

Commentaires

1. Le lundi, 10 janvier 2011, 12:53 par Raouf

Il n'y a pas que eux, qui ont des problèmes de recrutement. Et l'histoire est exactement la même. Baisse de charge, chomage partiel, dépot de bilan, licenciement, reprise d'activité, intérimaire, heure sup. Le tout en moins d'un an...

2. Le mercredi, 12 janvier 2011, 13:00 par Le Bébert de la Fonderie

Alors quand va-t-on adapter tout le système de formation scolaire,..... universitaire aux besoins immédiats du commerce et de l'industrie.
Les allemands l'ont fait même bien avant la période nazie et le résultat a toujours été là, exceptée l'époque où un fou en a profité pour prendre le pouvoir.
L'enseignement français a voulu reprendre les formations professionnelles que toutes les grandes entreprises avaient mises en place : FIASCO.
Et rien n'est fait pour redresser la barre.
Vive la France !

3. Le mercredi, 12 janvier 2011, 19:58 par Mèkilékon

Les écoles Berliet, Renault et tant d'autres créées par et pour de grands groupes industriels produisaient en effet des éléments bien formés, compétents et dévoués, animés d'un état d'esprit "maison". Rien que ce terme mettrait aujourd'hui de l'urticaire à nos pédagos et autres grands pontes de la formation "intello". Mais qu'ont-ils d'autres à proposer : des formatrions souvent indaptés, fourre-tout, du gavage d'oies, qui n'est pas forcément adaptés à l'individu et aux besoins...Qu'en résulte t-il assez souvent : des gens aigris par rapport à leur souhait, leurs espoirs ou ce que l'on leur a promis, mal formés ou en rupture avec le système, et de l'autre coté des entreprises qui ne cessent de se plaindre d'une inadaptation aux besoins réels (Bac + 6 pour travailler comme règleur?, d'un niveau de compréhension, de logique, de connaissances sans cesse plus faibles de nombre de candidat.
Tout le système n'est pas à jeter à la poubelle. Il y a des profs compétents, des élèves sérieux, fort heureusement. Et des entreprises qaui ne jouent pas le jeu, et voudraient des Ingénieurs Top Niveau, corvéables à merci et payés à 80% SMIC!!
Mais il nécessiterait rapidement un profond bouleversement. Et tout d'abord dans les esprits et la façon de penser, de l'administration de l'éducation, et de ses personnels...qui se sont toujours voulus être un Etat dans l'Etat et se gouverner par eux-mèmes (un peu comme la Justice), déniant à quiconque n'est pas du sérail, la moindre possibilité d'exprimer son jugement.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet