la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo AMF 1-6-16 logo cavenaghi Logo BMF 5-10-18 Logo JML oct 2018 Logo Elkem 1-6-16

Logo Ampere Alloys



Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi, 23 décembre 2020

Freyssinet Aero Equipment s'offre une fonderie titane 4.0

Le Journal des Entreprises -

Le sous-traitant aéronautique Freyssinet Aero Equipment muscle son outil industriel avec la création d'une fonderie titane sur son site de Couffouleux, dans le Tarn. Une nouvelle étape dans sa stratégie de diversification verticale. Philippe Parsoire, président de Freyssinet Aero Equipment, près d'une ligne d’usinage robotisée de son usine de Couffouleux dans le Tarn. — Photo : Marina Angel - Le JDE

samedi, 19 décembre 2020

Une autre façon de se taper la cloche en période d'agapes !

Par Romain Parreaux, France Bleu Besançon soutient le savoir-faire de Franche-Comté !

Découvrez et jouez avec la Fonderie Obertino de Morteau (25)

.Découvrez son savoir-faire, et remportez vos cloches de table et l'exclusive France Bleu Besançon :

À la fois œuvres d'art et instruments de musique Bienvenue à Morteau, berceau de l'entreprise Obertino, fonderie artisanale de cloches en bronze.

Un savoir-faire de trois siècles La fabrication de cloches en bronze est intimement liée à la famille Jean Obertino depuis plus de trois siècles. Fondeurs de cloches itinérants en Italie et en Suisse avant de venir s’installer en France au début du XXème siècle et en 1931 à Morteau, plusieurs générations d’Obertino ont perpétué ce savoir-faire séculaire jusqu’à nos jours.

Une fonderie patrimoine de Franche-Comté Yves et Sylviane Obertino ont été les dignes successeurs de cette saga familiale jusqu'à fin 2017. Depuis 2018, Siv-Chheng Tiv a repris le flambeau pour écrire une nouvelle page de l'histoire Obertino à Morteau. Dans la fonderie artisanale de Morteau, on fabrique plus de 200 modèles de cloches différents dans le strict respect de la tradition. De la clochette souvenir à la cloche de bétail, en passant par les médailles ou les bas-reliefs, chaque produit est moulé manuellement avant d’être fondu et décoré à la main

Le moulage Toutes les cloches fabriquées à la fonderie Obertino de Morteau, reconnue depuis 2011 “Entreprise du Patrimoine Vivant”, peuvent être personnalisées à la demande.

Les cloches Obertino Jouez et remportez vos cloches ! Jouez avec le langage et les mots de la fonderie, tous les matins à 8h48 ! Pourquoi et comment parle-t-on de "tatot", du "battant" ou encore de "collier" ? Vous saurez tout, et grâce aux explications des mouleurs et autres tourneurs de la fonderie, tout le monde aura le même son... de cloche !

Gagnez chaque jour votre cloche de table, et participez au grand tirage à la rentrée pour gagner en plus une cloche Obertino d'une valeur de 400€, aux couleurs de France Bleu Besançon : une pièce de collection unique !

La cloche France Bleu Besançon à remporter à l'issue du tirage de la rentrée de janvier Artisanat

Bully-les-Mines: spectaculaire cambriolage à la Fonderie, dix tonnes de métaux envolées

La Voix du Nord

Plusieurs individus se sont introduit dans les locaux de l’entreprise bullygeoise, dans la nuit de dimanche à lundi, pour y dérober une importante quantité de pièces de robinet en laiton et en zinc. Le préjudice pour la fonderie est estimé à plus de 100 000 €.

Les malfaiteurs ont démoli deux murs avant d’accéder aux pièces de laiton et de zinc.

Un vol qui coûte cher. La Fonderie Mécanique Lensoise, installée au sein du parc d’activités du Minopole, à Bully-les-Mines, a été visée par un cambriolage en début de semaine. Dans la nuit du 13 au 14 décembre, plusieurs individus ont réussi à s’introduire dans le bâtiment.

Ils ont utilisé la manière forte : aux commandes d’un chariot-élévateur, le groupe a forcé le portail d’entrée, démoli un mur à l’intérieur des locaux, puis un deuxième, pour atteindre la pièce dédiée au stockage. Ils ont ensuite fait main. basse .

lundi, 14 décembre 2020

Villedieu-les-Poêles. La fonderie de cloches sur Instagram

Pour la cloche 2020 - la promo ESFF. Ouest France -

L’entreprise Cornille-Havard suit l’heure du temps. Après Facebook, la fonderie est passée à Instagram le 8 décembre 2021.

La Fonderie de cloches élargit sa visibilité avec une nouvelle page sur Instagram.

Entreprise de tradition ancestrale, la fonderie de cloches Cornille-Havard de Villedieu-les-Poêles se met à l’heure du temps numérique « pour mieux toucher un plus large public », souligne Aurélie Minard, de l’accueil touristique de l’établissement.

La société vient de lancer son site Instagram, « pour partager nos projets auprès des personnes qui nous suivent et qui s’intéressent à notre travail : locaux, visiteurs, touristes, professionnels ».

Pour la fonderie, passer à Instagram « c’est dans la logique des choses ». Elle avait déjà élargi son offre de visibilité il y a deux ans « en créant une page Facebook », en plus de son site Internet déjà existant. Car, « être sur les réseaux sociaux est devenu incontournable à notre époque ».

Contact. Fonderie Cornille-havard 10, rue du Pont-Chignon, Villedieu-les-Poêles. Tél. 02 33 61 00 56.

samedi, 12 décembre 2020

Quel destin que celui de SIFA Technologies !

L’EAU ET LE FEU La fonderie d’aluminium d’Orléans semble ne pas pouvoir se départir de ses titres de noblesse.

A l’origine de solutions très novatrices pour la fabrication de culasses en aluminium dès sa création, elle produisit les toutes premières culasses pour la Porsche Cayenne puis en assura la production en série de nombreuses années. Des millions de composants, pour des constructeurs français et européens, virent le jour dans ses vastes ateliers. Renault, Peugeot, Mercedes et BMW plus récemment, ont fait appel à un savoir faire que les compagnons se transmettent depuis 1938. La marque au trident fera désormais partie de ceux-là.

Dieu romain des mers et des tremblements de terre, Neptune animera les quelques 220kg de pure technologie de ce fabuleux moteur thermique de six cylindres en V pour 3 litres de cylindrée et 630 cv.

Tout droit issu de la compétition il équipera la supercar Maserati MC 20.

Vous dire que les équipes en ont bavé pour mettre au point les deux pièces qui équipent la ligne d’admission serait leur faire injure, tant la passion a dominé et a balayé toute fatigue. Quand l’eau a besoin du feu pour donner la vie, les deux éléments cohabitent pour sublimer l’intelligence.

PATRICK BELLITY ESFF

vendredi, 11 décembre 2020

La fonderie sedanaise AFS a de l’énergie à revendre

L'Ardennais - L’entreprise va être reliée au réseau de chaleur urbain géré par l’opérateur Dalkia. Une partie de la « chaleur fatale » qui s’échappe de ses fours sera aussi transformée en électricité et revendue.

La fonderie Bouhyer investit dans le « zéro déchet »

90 % : La part de sa production que le groupe exporte

« Nous achetons 70.000 tonnes de matières premières de seconde main par an à partir desquelles nous fabriquons des pièces recyclables éternellement. » ALAIN MIMOUNI PDG de Bouhy

Les Echos - Emmanuel Guimard

Le fabricant de contrepoids en fonte, basé en Loire-Atlantique, veut réduire ses rejets de matière et atténuer la pénibilité du travail via la robotique. Le sable constituant les moules de fonderie, compacté par le biais de résine et d'additifs, est recyclé à 98 % par un système de tri, de purification et de lavage.

Bouhyer poursuit la transformation de ce vieux métier qu'est la fonderie de fonte , servant à fabriquer les contrepoids des engins de travaux publics ou de manutention. La société vise en particulier le « zéro déchet » à cinq ans, « à l'exception des matières premières pouvant être réutilisées par d'autres entreprises », précise Alain Mimouni, le PDG.

La fonderie, qui emploie plus de 320 salariés à Ancenis (Loire-Atlantique) et dans sa filiale ardennaise Béroudiaux (réunies dans le groupe Cast), consacrera à cet objectif une partie de son programme d'investissement de 5,5 millions d'euros, soutenu par le plan de relance.

Expérimentation Déjà, le sable constituant les moules de fonderie, compacté par le biais de résine et d'additifs, est recyclé à 98 % par un système de tri, de purification et de lavage. Le volume restant, plus abîmé, s'avérait impossible à recycler. Avec la société Inerta, Bouhyer expérimente un procédé consistant à mélanger cette matière avec de la terre afin de créer un substrat de culture. Les racines des plantes poussant sur cette matière contribuent à dépolluer le sable, et la biomasse produite devient une source énergétique.

D'autres matières restent à recycler tels les peintures ou les mastics, qui finissaient en déchetterie spécialisée. Car Bouhyer se voit globalement comme une société de recyclage. « Nous achetons 70.000 tonnes de matières premières de seconde main par an, de vieille fonte et de l'acier, à partir desquelles nous fabriquons des pièces éternellement recyclables », estime Alain Mimouni. Là encore, le défi est de traiter les vieux moteurs ou les blocs freins destinés à être fondus mais en traitant auparavant les impuretés souillant cette matière.

Piles usagées Par ailleurs, pour remplacer les additifs servant au mélange de métaux, l'entreprise emploie désormais de la matière venant des piles et batteries usagées. En bout de course, Bouhyer en retire une matière résiduelle riche en zinc susceptible d'intéresser d'autres industriels. L'entreprise investira aussi dans la mise en place de robots permettant le pilotage à distance des coulées rougeoyantes. L'entreprise étudie notamment un cobot (robot collaboratif) permettant de faciliter le geste sur 80 % de l'ébarbage des éléments bruts de fonderie, un travail très éprouvant.

Le groupe exporte près de 90 de sa production, notamment en Allemagne où il fournit la quasi-totalité des constructeurs de gros matériel de travaux publics. « Nous sommes presque une société allemande en France , note Alain Mimouni. En France, l'industriel fournit notamment Manitou , Haulotte et Mecalac.

Relance par les travaux publics

En croissance continue depuis quatre ans, Bouhyer et sa filiale ardennaise totalisaient 50 millions d'euros de chiffre d'affaires l'an dernier. « Pour 2020, avant le Covid, nous avions un carnet de commandes à la hausse de 20,7 , mentionne Alain Mimouni. Finalement, l'impact de la situation sanitaire entamera 18 de l'activité. Mais pour l'industriel, la sortie de la crise sera accompagnée, dans de nombreux pays, de grands travaux de relance, et donc d'un besoin de matériel de travaux publics. « Nous voulons être prêts à répondre à cette forte croissance d'activité , soutient le dirigeant.

jeudi, 10 décembre 2020

Une aventure qui dure depuis 36 ans...

...et un site qui s'agrandit au fil de son histoire ! NOWAK - Fonderie de précision, c'est le défi un peu fou de son fondateur, Claude Nowak, qui voulait démocratiser le procédé de fonderie à la #cireperdue à tous les domaines d'activités industrielles. pour le médical

Le succès a été au rendez-vous et la société n'a cessé de croître au fil des années pour suivre les besoins de ses clients. Aujourd'hui Nowak, c'est 6500m² d'ateliers et de bureaux à votre service !

Pour découvrir en détail les étapes de notre belle histoire, rendez-vous sur notre site : https://lnkd.in/dkBSkHH

mercredi, 9 décembre 2020

L'autre Obertino : Fonderie de cloches Obertino Charles

Fonderie de cloches Obertino Charles <cloches.obertino.c@orange.fr> a écrit

   

Fonderie de cloches OBERTINO Charles 15 rue de Mouthe 25160 Labergement Ste Marie Tél. 03 81 69 30 72 fonderieobertino.jimdo.com

cloches.obertino.c@orange.fr Bonjour Piwi,

Grand merci pour votre message, et pour l'intérêt que vous portez à notre beau et rare métier de fondeur de cloches. Cependant, les reportages diffusés méritent quelques précisions :

A ce jour, il existe en Franche-Comté 2 fabriques, bien distinctes, de cloches à vaches en bronze :

- l'une à Morteau, à l'origine des reportages récents dans les médias

- l'autre, chez nous, à Labergement Ste Marie, petit village où la Maison OBERTINO est installée depuis 1834.

Notre entreprise familiale travaille de façon artisanale : chaque cloche peut être personnalisée (décors, inscription, finition...), et ainsi être offerte en de nombreuses occasions (naissance, anniversaire, mariage...) Toutes font la joie de leurs propriétaires !

Comme beaucoup d'entreprises dans notre pays, malheureusement, nous subissons une baisse importante de notre activité, suite à la crise sanitaire.

Pour tous renseignements, ou si vous désirez passer commande, vous pouvez nous contacter par : - téléphone : 03 81 69 30 72 - mail : cloches.obertino.c@orange.fr - whatsapp : 06 30 11 68 33 - notre site internet : fonderieobertino.jimdofree.com

Expédition sur demande. Délais de fabrication et livraison variables : selon taille de la cloche, période de l'année et distribution du colis.

Avec nos remerciements pour votre compréhension et votre confiance. Prenez soin de vous et de vos proches.

Bénédict Obertino-Paulin

PS : nous sommes désolés mais compte-tenu des délais de fabrication et de distribution par la poste, il va nous être difficile d'assurer la livraison de toutes les commandes pour Noël.. N'hésitez pas à vous renseigner : selon la taille et la personnalisation souhaitées, ce sera peut-être encore possible, mais sans tarder !

JT France 2 cette fois : une cloche de la solidarité pour soutenir une fonderie en difficulté

En raison de la crise sanitaire actuelle, une fonderie du Doubs se retrouve en grande difficulté. Pour l'aider, des agriculteurs ont créé une cloche de la solidarité.

Elle anime les campagnes de la Franche-Comté. Ici, les vaches de race Montbéliarde la portent autour du cou. La cloche est une institution à Morteau, dans le Doubs. Chaque cloche a une sonorité qui lui est propre et aucune ne se ressemble. À Morteau, la dernière fonderie encore en activité, qui fabrique ces cloches, subit les conséquences de la crise sanitaire actuelle et se retrouve en grande difficulté.

Les concours agricoles ont été annulés et les commandes sont retirées au dernier moment, menaçant l'activité de l'établissement. Siv-Chheng Tiv, directrice de la Fonderie Obertino, explique au micro de France Télévisions que "si l'entreprise ferme, le savoir-faire disparaît en même temps". Alors pour venir en aide à la fonderie ancestrale, une cloche dite de la solidarité a été créée pour apporter des ressources à l'entreprise. Elle représente le seul moyen de conserver les emplois de la fonderie, jusqu'à la reprise des concours agricoles.

- page 2 de 62 -