la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo JML oct 2018 Logo BMF 5-10-18 Logo Elkem 1-6-16 Logo Ampere Alloys Logo AMF 1-6-16

Visiteurs : 11054
Aujourd'hui : 207
En ligne : 9

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche, 26 mai 2019

La fonderie Lajoinie déménage en partie à Saint-Ouen (41)

La Nouvelle République Les anciens bâtiments de l’entreprise Vendôme fermetures, qui a cessé son activité au milieu des années 2000, vont reprendre du service. Situés sur la zone des Grouëts à Saint-Ouen, ils vont accueillir dès septembre une partie de l’activité de la fonderie Lajoinie de Saint-Firmin-des-Prés. Cette entreprise spécialisée en fabrication de pièces, notamment pour l’industrie aéronautique, y implantera son activité fonderie de précision à la cire perdue. Une quarantaine de membres du personnel devraient donc travailler à Saint-Ouen. « Nous y développerons également quelques activités connexes », précise le P-DG Frédéric Bourgault.

L’activité fonderie sable restera quant à elle à Saint-Firmin, qui conservera donc en tout une quinzaine de salariés. Pour la fonderie Lajoinie, au chiffre d’affaires de 6,5 millions d’euros en 2018 (il était de 5,7 millions d’euros en 2017), ce bouleversement représente un investissement d’1,7 million d’euros en achat de bâtiments et de matériels. Ce développement devrait générer le recrutement d’environ cinq personnes.

mardi, 21 mai 2019

Italie : la fonderie ATS Microcast , l'excellence italienne

AVENUE DE L'EUROPE / FRANCE 3 vidéo : https://www.francetvinfo.fr/societe/droits-des-femmes/video-pouvoir-d-achat-du-nord-au-sud-l-italie-a-deux-vitesses_3451603.html

Pouvoir d'achat : du nord au sud, l'Italie à deux vitesses - La fonderie ATS Microcast emploie autant de femmes que d'hommes. A travail égal, elles perçoivent le même salaire. Avec 1 600 euros mensuels net après impôts, Teresa estime disposer d'un bon pouvoir d'achat. Grâce à son travail, sa famille ne manque de rien. En Italie, où le fossé nord-sud reste profond, les salaires affichent de nettes différences selon l'endroit où l'on vit. Et les femmes sont les plus touchées par cette réalité. Extrait du magazine "Avenue de l'Europe" de mai 2019.

Une république démocratique fondée sur le travail. C'est l'article 1 de la Constitution italienne. Pourtant, à l'abri des regards, la misère féminine continue y à être exploitée.

Dans le sud du pays, où les femmes travaillent deux fois moins que la moyenne européenne, "Avenue de l'Europe" a rencontré l'une des petites mains du "made in Italy". Gloria est couturière. Elle travaille au noir à son domicile, pour des sommes dérisoires. Jour et nuit, elle s'use les mains pour de grandes marques, via des intermédiaires qui la rétribuent environ 2,50 euros de l'heure.

Dans le Sud, les femmes travaillent deux fois moins que la moyenne européenne Teresa a elle aussi été l'une de ces petites mains exploitées. Comme de nombreuses Italiennes du Sud, elle a choisi de partir pour le Nord. Le fossé historique reste profond entre les deux Italie, et la condition féminine n'y échappe pas. Dans le Nord, les femmes sont ainsi 67% à avoir une activité professionnelle.

Teresa a donc quitté Naples pour Bologne, où elle a trouvé un emploi dans une fonderie. Elle fabrique maintenant des pièces d'acier pour l'industrie automobile symbole de l'excellence italienne : Fiat, Ferrari… Et elle adore son travail d'ouvrière métallurgiste.

lundi, 20 mai 2019

Monnaie de Paris : une institution millénaire, créée en 864

Selon Les Echos - Son chiffres d'affaires 137 millions d'euros, et un résultat de 800 000 euros avec une bonne tenue de l'exportation de monnaie étrangères.

L'usine de Pessac (33) a frappé 800 millions de pièces à l'exportation pour 711 millions en euros courants, un modèle économique fragile. Les commandes de l'état continueront de baisser eu égard à une réelle évolution en matière de moyens de paiement (électroniques ou sans contact) . Les achats de métaux eux sont estimés à 60 millions d'euros . Une semaine après l'incendie de Notre- Dame, une mini médailles était en vente au profit de la restauration de la cathédrale.

La plus vieille entreprise au monde a montré qu"elle était capable d'une grand agilité.

Le 11 quai Conti a reçu 150 000 visiteurs.

mardi, 14 mai 2019

Norimat industrialise le frittage flash pour l'aéronautique

Les Echos - La jeune société toulousaine a développé avec le centre de recherche Cirimat un procédé de frittage flash des poudres pour fabriquer des pièces complexes en matériaux à haute performance. Cette technologie est quatre fois plus rapide que la fonderie et engendre peu de perte de matière, à la différence de l'usinage. Romain Epherre, président et cofondateur de la société toulousaine Norimat, qui est accompagnée par le CEA Tech pour industrialiser son procédé de frittage flash, plus performant que l'usinage.

Fondé en 2016 par deux ingénieurs et un chercheur du Centre interuniversitaire de recherche et d'ingénierie des matériaux (Cirimat) à Toulouse, Norimat a mis au point un procédé de frittage flash des poudres pour produire des matériaux à haute performance, rapidement et sans perte de matière. Après une phase de R&D, l'entreprise fabrique au Cirimat des petites séries de pièces en métaux durs pour l'aéronautique et en céramique pour l'horlogerie. D'ici à la fin de l'année, elle lancera la production en série dans ses locaux au CEA Tech , qui l'accompagne pour l'industrialisation.

Lire la suite...

jeudi, 2 mai 2019

Sival finalise une augmentation de capital ouverte au public

Les Echos - Le groupe Sival, fabricant de pièces de haute technicité à vocation sécuritaire à base d’alliages d’aluminium légers et spéciaux pour l’industrie aéronautique et ferroviaire, mène une augmentation de capital de 500.000 euros auprès du public. L’entreprise, basée à Eu (76) et à Friville-Escarbotin (80) , a réalisé un chiffre d’affaires de 7,7 millions d’euros en 2018 avec un résultat d’exploitation de –0,1 million d’euros et un bénéfice net de +0,3 millions.

L’effectif compte 119 salariés, dont 94 en France.

Roanne Fonderie : dans le moule

lundi, 29 avril 2019

Daniel Rybacki, le dernier fondeur de la vallée de la Lémance

La Dépêche - Daniel Rybacki en pleine coulée

Entreprise, Sauveterre-la-Lémance

C'est en1970, diplôme en poche, que Daniel Rybacki intègre l'entreprise familiale. Depuis, il n'a de cesse d'innover, au point d'être devenu une référence dans le métier. Aujourd'hui il collabore avec de nombreux artistes en créant des pièces uniques.

La Fonderie Rybacki, créée en 1966 dans le Fumélois, s'appuie sur l'histoire de Daniel Rybacki et sur sa volonté d'innover !

samedi, 27 avril 2019

Les fonderies du Poitou ont enfin un repreneur

Le Monde - La reprise des Fonderies du Poitou par le groupe Liberty House validée par la justice Sur les 732 emplois des deux fonderies, plus de 600 devraient être conservés. Renault, qui sous-traite avec ces deux usines, s’est engagé à un volume de commandes durant quatre ans.

La Croix - Les deux entreprises Saint-Jean Industries Alu et Fonderie du Poitou, sont reprises par un investisseur britannique, Liberty House, permettant de préserver plus de 600 emplois. Les salariés des Fonderies du Poitou Fonte déposent culasse et carter devant le tribunal. PATRICK LAVAUD/PHOTOPQR/LA NOUVELLE REPUBLIQUE/ La justice a validé vendredi 26 avril la reprise par le britannique Liberty House de deux équipementiers automobiles de Vienne, Saint-Jean Industries Alu et Fonderie du Poitou. Cette décision ouvre la voie au maintien de plus de 600 emplois sur les 800 que comptent les deux sites.« L’offre de Liberty permet donc de conserver une grande majorité des emplois et des savoir-faire », s’est réjoui le ministère de l’économie.

DFI (Delle Fonderie Industrielle) devrait fermer au 31 juillet

L'Est Républicain -

Le conseil économique et social s’est penché, ce vendredi sur le projet de fermeture de l’usine du groupe ID Casting, en grande difficulté. La direction a avancé des problèmes de rentabilité récurrents depuis sept ans pour justifier ce choix.

Depuis environ sept ans, la menace planait sur Delle Fonderie Industrielle. L’entreprise qui a succédé en 2001 à la société Valfond et antérieurement à Thécla, est confrontée à des problèmes de rentabilité, avec des déficits chroniques. Ils ont conduit la direction à transférer la fonderie des pièces en zarmac sur un autre site du groupe ID Casting, l’usine Siobra d’Arbois en 2015.

Delle n’a conservé que l’activité usinage.

Lire la suite...

lundi, 22 avril 2019

Roanne Fonderie investit dans l'automatisation

Essor Loire -

Roanne Fonderie investit dans l'automatisationJean- François Vaizand - Maxime Debono recevait Sophie Rotkopf, représentante de la Région, qui veut aider les entreprises à se pérenniser Spécialisée dans la fonderie aluminium, l'entreprise roannaise va bénéficier d'une aide de la Région pour acquérir une machine, garante de sa compétitivité.

Les chiffres parlent d'eux-mêmes : alors que l'on recensait 1 400 fonderies indépendantes en France en 1984, il en restait seulement 400 en 2014

Lire la suite...

- page 1 de 47