la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo JML oct 2018 Logo BMF 5-10-18 Logo Elkem 1-6-16 Logo Ampere Alloys Logo AMF 1-6-16

Visiteurs : 43855
Aujourd'hui : 548
En ligne : 3

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi, 12 septembre 2019

Question du jour :

Je souhaite faire des essais en "moulage carapace", auriez-vous des adresses de fournisseurs de silice colloïdale et réfractaires (zircon, alumine chamotte, etc.) à me communiquer, s'il vous plaît ? On embauche une cinquième personne pour travailler en avant coulée à partir du premier octobre. On est débordé de travail…. Pourvu que ça dure encore une cinquantaine d'année !!!

Maurice Adobati - 06.82.49.18.55

lundi, 9 septembre 2019

A Vendre

Vente 1 grenailleuse, 10 m3, sur site (69) à enlever – 2 000 € Vente tour réfrigérante air-eau, sur site, a enlever – 2 000 €

Lire la suite...

mercredi, 4 septembre 2019

Découvrir la technique du moulage au sable

Des mouleurs vous font découvrir la technique du moulage au sable et revivre l’ambiance de la fonderie. En attendant la fusion du métal, une visite commentée vous fait découvrir l’histoire de ce site métallurgique du XVIIe. Organisation : les Amis des Forges de la Hunaudière. Réservation conseillée.

Mardi 8 octobre, 14h45, la Hunaudière, Sion-les-Mines. Tarif 4€, réduit 2€, autre : gratuit moins de 6 ans, groupe 10 personnes, 3,50 € par personne. Contact et réservation : 02 40 28 94 29, info@lesforgesdelahunaudiere.fr, http://lesforgesdelahunaudiere.fr

Crédit Photo Yannick Goinard

mardi, 3 septembre 2019

Question du jour :

laurent.plazer@3mo.com

Je dispose de deux fours gaz basculant de 500 kg de marque Metafour.

J'ai un problème de brûleur sur l'un des deux, or metafour a été liquidé en juillet dernier. Donc, je me retrouve avec un four inutilisable ...

Franchement pas de chance !!!!

Mon interlocuteur était Bertrand Ory, mais je n'ai pas ses coordonnées. Quelqu'un pourrait-il m'aider à le retrouver ? Ou me donner les coordonnées de quelqu'un qui pourrait m'aider ? Merci d'avance,

mardi, 20 août 2019

Mais qui étaient à la manœuvre hier lundi ?

pour mouler, couler en bronze une oeuvre d'art pour .... des jubilés de mariage ? Non, Non "JF....BA" n'est pas mort.... car il moule encore !!!

mercredi, 31 juillet 2019

CTIF : MetalNews de juillet est sortie

MetalNews, la newsletter de la Métallurgie de Juillet est parue !

Retrouvez les actions pour la profession :

  • - Le premier échangeur thermique Multiprocess Fonderie/Usinage/Soudage FSW,
  • - Gifa 2019 : Focus sur les innovations en moulage et noyautage sable,
  • - 14ème Congrès Mondial du Titane… on vous raconte.

Et nos actualités, notre veille technologique, nos derniers articles parus dans MetalBlog.

C’est à lire ici ! MetalNews de CTIF.

jeudi, 25 juillet 2019

Canicule - Quels sont les gaz à effet de serre ?

Changement climatique -Transition énergétique

La définition d’un gaz à effet de serre est à la fois très simple et très compliquée pour le profane : un « gaz à effet de serre » est tout simplement un gaz présent dans l’atmosphère terrestre et qui intercepte les infrarouges émis par la surface terrestre.

Ce sont des gaz dont nous n’avons pas entendu parler depuis « tout petit déjà » parce que ni l’azote ni l’oxygène, les deux gaz les plus abondants dans l’atmosphère (78% et 21% respectivement), que beaucoup d’entre nous connaissent, n’ont cette propriété (pour les amateurs de précisions, un gaz ne peut absorber les infrarouges qu’à partir de 3 atomes par molécule, ou à partir de deux si ce sont deux atomes différents.

Du coup ni l’azote – diazote pour être précis – ni l’oxygène – dioxygène pour l’être tout autant – ne sont dans la catégorie des gaz à effet de serre). Mais une fois que nous avons dit cela, quels sont ces gaz exactement ? Et l’homme en est-il le seul émetteur, comme le sous-entendent parfois certains propos entendus dans les médias ?

Les gaz « naturels » à effet de serre

Les deux principaux gaz responsables de l‘effet de serre de la Terre, depuis que notre planète a une atmosphère qui ressemble à l’actuelle (ce qui fait bien quelques centaines de millions d’années !) sont : la vapeur d’eau (H2O),

le gaz carbonique (CO2). Il en existe d’autres, et même beaucoup d’autres. Certains, comme le CO2 et la vapeur d’eau, sont « naturels », c’est-à-dire qu’ils étaient présents dans l’atmosphère avant l’apparition de l’homme. Cette présence ancienne signifie, par la force des choses, qu’ils possèdent des sources naturelles, mais aussi des « puits », qui retirent les gaz en question de l’atmosphère et permettent à la concentration de rester à peu près stable. Pour la vapeur d’eau le « puits » s’appelle… la pluie, et pour le CO2 une partie du puits est tout simplement la photosynthèse.

Outre la vapeur d’eau et le gaz carbonique, les principaux gaz « naturels » à effet de serre sont : le méthane (CH4), qui n’est rien d’autre que… le gaz « naturel » de nos cuisinières, le protoxyde d’azote (N2O), nom savant du…. gaz hilarant (qui ici ne l’est plus tellement), l’ozone (O3), molécule formée de trois atomes d’oxygène (les molécules du gaz oxygène « normal » comportent 2 atomes d’oxygène seulement).

mercredi, 24 juillet 2019

Quand Tesla révolutionne l’industrie automobile…et la fonderie.

Tesla : un robot révolutionnaire pour assembler la Model Y

Fabriquer le châssis en une seule pièce : voilà l'objectif de Tesla pour assembler rapidement la future Model Y. Si vous vous êtes déjà demandé pourquoi on ne fabriquait pas les voitures dans un moule géant, sachez qu’il y a un peu d’Elon Musk en vous. Pour produire la Model Y, le patron de Tesla a en effet déposé le brevet d’un robot-fondeur assez inédit. La machine doit permettre de couler en une seule fois le corps en aluminium du futur SUV. Une technique qui permettra de réduire considérablement le délai de fabrication et d’économiser sur les coûts d’assemblage. En mai 2019, Elon Musk affirmait que ce procédé ferait passer de 70 à 1 le nombre de pièces nécessaires à la création du corps du véhicule, évitant de nombreuses étapes d’assemblage, d’interventions robotisées et humaines. La machine brevetée est baptisée « Multi-Directional Unibody Casting Machine for a Vehicle Frame », que l’on pourrait traduire par « Fonderie multi-directionnelle monocorps pour cadre de véhicule ».

Associée au nouveau plan de câblage destiné à augmenter le niveau d’automatisation de la fabrication, la machine permettra à Tesla d’assembler ses Model Y et Pick-up en un temps record. L’intervention de ces robots devrait définitivement tourner la page des retards et ratés connus par la marque lors de la production de la Model 3.

lundi, 17 juin 2019

Destruction de l'atelier de fonderie du Lycée Jehan de Beauce (Chartres)

Suite à la décision de la Région de raser l'atelier de fonderie du lycée Jehan de Beauce, la Région permet à l'association JFBA de récupérer les équipements, matériels, et outils qui restent après la donation d'une très grosse partie au Lycée de Vierzon.

A vous de voir la liste ci joint et Merci de nous faire savoir ce qui pourrait vous intéresser.

Récupération possible : outils- matériels-équipements en s'adressant à Max Monet Descombey 02 37 32 95 14 à Raymond Sorgius voire à Piwi par mail -

Votre bon cœur pour l' association JFBA sera apprécié.

Lire la suite...

jeudi, 6 juin 2019

Recherche malaxeur

Antoine SCHEUIR : Je suis à la recherche d'un malaxeur discontinu d'occasion d'une capacité de 60 à 110 kg.

   antoine.scheuir@gmail.com

- page 1 de 102