la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo Elkem 1-6-16 Logo AMF 1-6-16 Logo EuropIron 12-7-16 Logo Brefond 19-7-16 Logo sogemi 24-10-16 Logo FirstAlloys 23-12-16



Visiteurs : 798315
Aujourd'hui : 24
En ligne : 7

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi, 25 mars 2017

Question du week-end

J'ai deux hélices neuves à commander pour mon bateau Voici les caractéristiques: Diamètre 30 pouces, Pitch 27 pouces 4 pales 070 Bar cône standard US claveté sur arbre 2 pouces (j'ai le plan de fabrication du cône) Les hélices sont Droite et Gauche Faites vous ce type d produit ? Voulez vous me faire un devis avec expédition sur LYON ? Elle sont en Bronze/manganèse. Est-ce mieux en Cupro aluminium ? Je navigue principalement en Mer sur un bateau coque polyester ( Grand Banks 52) D'avance Merci

vendredi, 24 mars 2017

LA REVUE FORGE FONDERIE n° 8 vient d’arriver

Sommaire N° 8/2017

EDITORIAL Vertueuse la finance ?

TECHNIQUES FORGE ET FONDERIE

Lire la suite...

jeudi, 23 mars 2017

Impressionnante et incroyable valse des robots

chez Mercedes - Nous avons approché les mêmes chez Renault à Douai - merci à Daniel Bihan de ce cafetage vidéo à regarder.

mercredi, 22 mars 2017

Fabrication de tôle inox par laminage à chaud

Vidéo - 7 mn 06 -recommandée par my little blog fonderie - http://souspression.canalblog.com/archives/2013/06/12/27365532.html#utm_medium=email&utm_source=notification&utm_campaign=souspression Cette vidéo très didactique explique tout le process de fabrication des tôles inox chez Aperam (ArcelorMittal Chatelet /Belgique) depuis la livraison de la matière première (ferraille, chrome, nickel) en passant par le convertisseur AOD , la coulée continue des brames de 25-30 t qui seront amincies progressivement (de 20 cm à quelques mm) sur le laminoir de dégrossissage et de finition par passes successives entre les 2 cylindres.

mardi, 21 mars 2017

Louche à plomb et creuset de fonderie

fabrication de soldats de plomb par exemple -

jeudi, 16 mars 2017

Fiday Gestion ... et les piles usagées deviennent des tambours de freins

Traces Ecrites News - Publié par Monique Clémens, le 16 mars 2017 FONDERIE HAUTE-SAÔNE. Leader européen des tambours de freins pour camions, l’entreprise a mis au point le procédé Bat’Ring permettant de recycler des piles alcalines et salines usagées dans son process de fabrication de fonte. Ainsi, Fiday Gestion n’a plus besoin d’acheter de manganèse et participe à l’économie circulaire. Le brevet a été déposé avec Eco’Ring et les deux partenaires veulent maintenant convaincre d’autres fondeurs d’utiliser ce procédé qui, last but not least, ne nécessite aucun investissement. Demain 17 mars, l’innovation sera présentée à Dijon lors de la signature d’un contrat d’objectif entre l’Ademe et la Région Bourgogne-Franche-Comté sur les déchets et l’économie circulaire. Fiday Gestion est l'un des leaders européens du tambour de frein pour camions.

Depuis 2004 et la hausse des coûts matière, Fiday Gestion cherche des matériaux de substitution. Les matières premières représentent le premier poste de dépense de cette fonderie et se montent entre 15 à 20 millions d’€ par an.

L’enjeu est de taille. Cette entreprise de Haute-Saône qui emploie 270 salariés à Chassey-les-Scey et occupe une position de leader européen sur le marché du tambour de frein pour camions s’était alors assez naturellement engagée dans une démarche environnementale, et avait obtenu la certification ISO 14.001 en 2010.

Après l’anthracite et les copeaux de métaux, moins coûteux que le coke (combustible obtenu par pyrolyse de la houille), l’entreprise avait eu l’idée de valoriser les piles usagées dans son cubilot, la grande tour verticale où sont introduits le combustible, les aciers et les différents éléments nécessaires à la fabrication de la fonte grise, comme le silicium ou le manganèse. C’est justement le manganèse contenu dans les piles qui leur vaut tant d’intérêt. Auparavant, l’entreprise achetait 100 à 150 tonnes de manganèse pur par an, à près de 1.000 € la tonne.

Aujourd’hui, avec l’utilisation de piles usagées fournies par un éco-organisme du Jura, cet élément indispensable à la fonte grise qu’elle utilise pour fabriquer les pièces de freins pour camions et remorques ne lui coûte plus qu’environ 5 € la tonne. Une paille…

Le remplacement ne s’est pas fait en un claquement de doigts. Sur ce coup-là, Fiday a investi près de 600.000 €, tout compris. Le fondeur haut-saônois a travaillé en collaboration avec Eco’Ring, un cabinet d’ingénierie basé à Feurs, dans la Loire, spécialisé dans la valorisation des déchets et de co-produits contenant des métaux. Le manganèse contenu dans les piles remplace le manganèse pur, beaucoup plus coûteux. Les piles simplement triées

Le projet a été soutenu dès le départ par l’Ademe (l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie). La Dreal, à son tour, s’est embarquée dans l’aventure en délivrant des autorisations rapides.

Le CTIF (Centre technique industriel fonderie, matériaux et produits métalliques) a validé le procédé et les éco-organismes chargées de collecter, trier et valoriser les piles usagées ont également été mis à contribution.

Les deux entreprises partenaires ont déposé un brevet pour leur procédé en 2013. Baptisé Bat’Ring, il permet de valoriser les piles alcalines et salines usagées telles quelles dans l’industrie de la fonderie, et plus précisément dans les cubilots à vent chaud. Un ingénieur métallurgiste a été embauché en 2014 pour suivre le processus et lancer la préindustrialisation. Bat’Ring a été testé pendant plus de deux ans, à la fonderie de Chassey-les-Scey, et devant les bons résultats et l’absence de rejets dans l’atmosphère et de dégradation de l’environnement, l’industrialisation proprement dite a pu être lancée mi-2016.

« Les piles sont seulement triées, chargées dans la trémie puis dans une benne et versées dans le cubilot, pour être transformées en fonte grise puis en tambours de freins », résume Jean-Pierre Garnier, P.-DG de cette PME à l’actionnariat familial. « Le procédé est disponible à la duplication, le déploiement industriel et commercial démarre. » Coulée de fonte chez Fiday Gestion, ici manuelle.

La duplication du procédé, c’est l’étape suivante. Le marché des piles alcalines et salines, en Europe représente 160.000 tonnes par an, qu’il faudrait valoriser à plus de 50% pour être conforme à la directive européenne. On n’en est qu’à 45% aujourd’hui, alors que le procédé Bat’Ring affiche un taux de valorisation de 80 à 85%.

Co-propriétaires du brevet, Fiday Gestion et Eco’Ring veulent maintenant convaincre les autres fonderies d’adopter leur procédé. « Il nécessite zéro investissement, il permet d’enrichir la fonte en poussières de zinc et il affiche une empreinte carbone réduite par rapport aux procédés existants », poursuit le P.-DG de Fiday.

Lire la suite...

mardi, 7 mars 2017

Question du jour :

J'ai une amie qui aimerait vendre ses couronnes en or ... connaîtriez-vous une fonderie près de Genève susceptible d'être intéressée ?

le sale air de l'happeur

Chers amis, fondologues ou technologues en fondologie

j'ai un souvenir ému de la coulée qui s'est faite ici il y a peu, sous le haut patronage de Max.Comme il semble que Max ait qq difficultés pour se procurer la happe qui est séquestrée on ne sait où, j'en ai fait une, voir PJ, que je t'offre en venant la chercher, contrairement à tes habitudes souriantes, il serait bon que tu aies ce jour une mine patibulaire, ainsi, en repartant avec la happe, tu aurais en plus __ le sale air de l'happeur__ .

Lire la suite...

mercredi, 22 février 2017

Metafensch atomise du titane pour la fabrication additive

My Little Blog Fonderie -

La première atomisation de titane a été réalisée le 14 février 2017 sur la tour d'atomisation de MetaFensch. Fours_sous_vide-CRISTAL_FR.pdf L'objectif de cet équipement est d'explorer les paramètres qui permettront d'optimiser la production de poudres métalliques, notamment de titane et de ses alliages (TiAl, TA6V, ...) pour le domaine de la fabrication additive. Les marchés plus spécifiquement concernés sont l'aéronautique, le médical et l'énergie.

A termes, il s'agirait de doter la France d'une autonomie dans la filière titane alors qu'à ce jour la majorité de la matière première vient de Russie ou des Etats-Unis.

mercredi, 8 février 2017

Manoir Industries : Certification nucléaire ASME III

La nouvelle certification ASME III positionne l’usine de Manoir Pîtres comme étant la seule fonderie française dotée de toutes les certifications en vigueur dans l’industrie nucléaire ! manoircertification.jpg Après les certifications RCCM et HAF 604, l’organisation et le système qualité de l’usine de Manoir Pîtres a reçu la certification ASME (American Society of Mechanical Engineers) Section III – Nucléaire (Material Organisation). Cette certification définit les règles de construction des équipements soumis à pression pour toutes les centrales nucléaires dans le monde.



Ce succès est la reconnaissance de la maîtrise technique et du système d’organisation de la qualité de Manoir Pîtres, de sa réactivité, de sa rigueur et de l’implication de ses équipes dans la fabrication de pièces destinées au marché nucléaire.

Lire la suite...

- page 1 de 84