la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo Elkem 1-6-16 Logo AMF 1-6-16 Logo EuropIron 12-7-16 Logo Brefond 19-7-16 Logo sogemi 24-10-16 Logo FirstAlloys 23-12-16



Visiteurs : 1110008
Aujourd'hui : 574
En ligne : 2

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi, 19 mai 2018

Fonderie Tabourin Bézille : CONFERENCE TECHNIQUE "La Fonderie 4.0" - Groupe GRIMS - 8 juin

Florian POULET (F.T.B) fpoulet@fonderieftb.fr - 06 45 49 24 58

tab4.pdf

Le groupe GRIMS organise une conférence afin de lancer son nouveau concept Néolattice® issue des travaux réalisés avec Alveotec de 2012 à 2016. Cette conférence technique vous permettra de découvrir l’ensemble de nos résultats et de nous rencontrer. Alliance de la tradition de fonderie et de nouvelles technologies, le concept Néolattice® explore de nouvelles applications pour les mousses alvéolaire. Ce concept se base sur une fonderie 4.0 mélange entre économie de la connaissance et matériau nouveau composé de métal et de vide. Néolattice® s’appuie sur une R&D ouverte pour explorer des champs nouveaux et valider des performances. Vendredi 8 juin 2018 à 9 h

Lire la suite...

jeudi, 17 mai 2018

Cariatide à l'urne - vidéo

du musée Rodin 5' 21- fonte de bronze, moulage à la cire perdue et à la gélatine -

info de JNM ici remercié.

mercredi, 9 mai 2018

Quand homme et robot travaillent en duo

L'Usine Nouvelle - La gamme des collaborations possibles entre l’homme et le "cobot" est immense. Dans l’usine, mais aussi sur scène. Le robot YuMi a joué le chef d’orchestre pour la clôture du Festival international de la robotique à Pise.Preuve que la collaboration homme-robot va au-delà de l’usine. Le cobot d’assistance à l’effort RB3D donne une force nouvelle à ce collaborateur de la Fonderie mécanique générale castelbriantaise.

Mon collègue, ce cobot : Comment "Eviter que le salarié devienne un assistant", comment travailler avec un robot ?

Lire la suite...

mercredi, 25 avril 2018

Fonderie : BMW coule ses moteurs dans des liants inorganiques

PUBLIÉ LE 21/10/2009 qu'en est-il aujourd'hui ? demande notre ami Jacques Werdefroy.

Le constructeur bavarois améliore ses process de fonderie.

Dès 2010, la fonderie du constructeur bavarois, basée à Landshut (ville jumelée avec Compiègne dont piwi est originaire) , utilisera des liants inorganiques pour réaliser ses moulages en alliages légers. A la clé, une réduction des résidus de combustion de l'ordre de 98 %, une productivité en hausse de 10 % et des coûts de maintenance divisés par deux. La fonderie d'alliages légers, dédiée aux pièces moteurs du groupe BMW, va adopter une nouvelle méthode de production plus écologique. En utilisant des liants inorganiques à base d'eau-silicates alcalins solubles (un mélange d'eau et de sable à base de silice) pour ses moules en sable, à la place des liants organiques traditionnels, l'usine devrait en effet réduire ses résidus de combustion de 98 %. Lorsque l'on sait que le site consomme quelques 120 tonnes de sable par jour (recyclé à 90 %) pour couler ses éléments de moteur, l'économie est loin d'être négligeable.

Gains sur toute la ligne

Cette solution technologique a été entièrement développée sur le site de Landshut, y compris le logiciel de simulation numérique qui a permis de la mettre au point. Le nouveau procédé, qui devrait être adopté dans d'autres fonderies du groupe, permettra de réaliser des gains à tous les niveaux. Le refroidissement étant plus rapide l'énergie consommée s'en trouve réduite. La productivité grimpe, elle, de 10 %. Quand aux coûts de maintenance, ils seraient divisés par deux.

La fonderie de Landshut fait travailler environ 1 300 salariés. Elle produit aujourd'hui environ 1,8 millions de pièces moulées en aluminium et magnésium par an, pour un poids total de 45 000 tonnes. La gamme de produits comprend des composants de moteurs, tels que des culasses et des carters, éléments structuraux et les pièces de châssis.

Thibaut De Jaegher

MetalBlog, le blog des experts de la métallurgie

une sélection de 10 articles à découvrir Nouvel alliage intermetallique Fe3Al

Les mécanismes d'apparition des oxydes dans les bains d'alliage d'aluminium

Le procédé de fonderie cire perdue

Le recalage des bases de données matériaux

Comment caractériser en fatigue un matériau ?

Les plans de caractérisation en fabrication additive

Les structures lattices par voie de fonderie

Les nouveaux liants inorganiques à base silicate

La conception des pièces de forge - de la CAO à la simulation

Nouvelles images de référence en radiographie numérique

Lire la suite...

Des pièces imprimées en 3D sur la nouvelle moto de BMW

Le constructeur automobile BMW a dévoilé l’un de ses derniers projets impliquant le recours à la fabrication additive, le prototype de sa nouvelle moto, la S1000RR. Elle intégrerait un châssis imprimé en 3D mais également un bras oscillant conçu par les technologies 3D. Une initiative qui permettrait à l’allemand de créer des pièces plus rapidement et plus performantes, deux points clés dans le secteur automobile.

La moto rejoint ainsi les nombreux véhicules qui sont dotés de pièces imprimées en 3D et qui ont vu leurs performances s’améliorer.

vendredi, 20 avril 2018

Transmission Technology in Transition

TRENDS AROUND TRANSMISSION, ELECTRIFICATION AND POWERTRAIN The hybridisation and electrification of the drive, the goal of lower emissions and increasing energy efficiency: These megatrends are changing the overall system of the automobile. The transmission is no exception - quite the contrary. In the realignment of the powertrain, whether partially or fully electrified, the transmission technology naturally plays a central role. Experts discuss the increasing penetration of electric mobility and the associated effects in Bonn on 27 and 28 June 2018. The 18th International VDI Transmission Congress is dedicated to the emerging changes under the new title "Dritev" ("DRIvetrain Transmission Electrification in Vehicles"). The transmission as a Powertrain Manager

Lire la suite...

lundi, 9 avril 2018

Accident sur un four de fusion de la fonderie Vincent de Brignais (69)

Ci-dessous la photo du four en l’état. Laurent CHAMPLON La partie supérieure du réfractaire a été enlevée par l’explosion, on voit le béton de la bobine. (l'installation lors de son démarrage et une photo du four après l'accident).

Les enquêtes et expertises sont en cours afin de déterminer les causes exactes de cet accident, survenu le 12 mars à 11h.

Tout indique qu'il s’agit d'un enchaînement de défaillances de la conduite du four et non d'un problème technique sur le matériel.

Le four semble avoir vouté lors de la fusion d’une charge d’acier. Dans ce cas la charge solide se bloque en haut du four et le liquide situé en-dessous surchauffe dangereusement. Il y a eu une explosion en haut de la charge, environ 150kg de métal (liquide + solide) ont été projetés aux alentours. La surchauffe du métal a provoqué une destruction du pisé réfractaire et percée de la bobine dans son tiers supérieur. L’explosion est consécutive au contact entre l’acier fondu et l’eau de refroidissement de la bobine.

Lire la suite...

vendredi, 6 avril 2018

La Revue de la Fédératon Forge Fonderie

vient de paraître (4 N° par an) revue2.jpg_large Piwi a remarqué l'article sur le voyage en Islande du lauréat 2017 du prix Jean Lainé organisé par l'Amicale ESFF.

vendredi, 30 mars 2018

Le marché de l’impression 3D métal s’accélère avec + 80% de machines vendues en 2017

Une visite au Midest 2018 permet de s'en apercevoir, le boom de l’impression 3D métallique se confirme. Déjà désignée en 2016 comme le segment le plus dynamique de l’industrie de la fabrication additive , l’impression 3D métal poursuit son irrésistible ascension avec une augmentation de près de 80 % des machines vendues entre 2016 et 2017, soit 1 768 systèmes d’impression 3D métallique contre 983 l’année précédente.

- page 1 de 93