la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo Elkem 1-6-16 Logo AMF 1-6-16 Logo EuropIron 12-7-16 Logo Brefond 19-7-16 Logo sogemi 24-10-16 Logo FirstAlloys 23-12-16



Visiteurs : 991980
Aujourd'hui : 576
En ligne : 6

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi, 15 novembre 2017

Paris : une nouvelle salle d'art numérique dans une ancienne fonderie...

Le Parisien -

...de la rue Saint-Maur (XIe), l’opérateur privé Culturespaces ouvrira le 13 avril prochain un centre d’art numériques où sera projeté des reproductions monumentales d’oeuvres d’art. La première exposition sera consacrée à Klimt.

Admirer dans ses moindres pixels la reproduction numérique du fameux « Baiser » de Klimt, projeté sur 10 m de haut au son d’une musique enveloppante. Ce sera possible dès le vendredi 13 avril prochain, date d’ouverture de « L’Atelier des Lumières », nous annonce en avant-première Culturespaces, à l’origine de ce centre d’art numérique actuellement en chantier au 38, rue Saint-Maur (XIe), à deux pas du métro Voltaire. Dans cette ancienne fonderie du XIXe siècle dont seront conservés divers éléments (lire encadré), l’opérateur privé proposera pour le prix d’une séance de cinéma des « expositions immersives monumentales », comme il le fait depuis cinq ans dans une carrière désaffectée des Baux-de-Provence (Bouches-de-Rhône). « L’Atelier des Lumières en chantier » LP/J.D.

Lire la suite...

mardi, 14 novembre 2017

Il faut enrayer d'urgence le déclin de notre industrie

Les Echos - JEAN PEYRELEVADE

Le déficit de notre balance commerciale et nos pertes de parts de marché témoignent de notre perte de compétitivité. Une situation que l'actuelle baisse des charges ne suffit pas à résoudre. Il faut aller plus loin.

Les hommes politiques prétendent agir au nom de l'intérêt général dont ils se présentent comme les seuls gardiens. Cette affirmation est intemporelle. De ce seul fait, elle ne résiste pas à l'examen.

En effet, la vie démocratique est rythmée par des élections. L'horizon de ceux qui détiennent le pouvoir ou visent à le conquérir est borné par la date de l'élection présidentielle suivante. L'adoption du quinquennat a raccourci ce calendrier. Or la recherche de l'intérêt général doit s'inscrire dans le temps. Sans mettre en cause la sincérité de nos dirigeants, on peut penser qu'ils se soumettent (et nous avec) à une surpondération du court terme. Leur vision de l'intérêt général ne correspond généralement pas à l'optimum à long terme pour la société : cela est vrai dans de nombreux domaines, mais particulièrement en matière économique.

Le niveau élevé du chômage est l'un des problèmes français les plus aigus.

Lire la suite...

lundi, 13 novembre 2017

Qui veut du sable de Fiday Gestion (70) ? le pro des tambours de freins

L'Est Républicain

La fonderie de Chassey-lès-Scey ne sait quoi faire de son sable usagé. Elle a proposé à des groupes de travaux publics de leur céder pour l’incorporer dans des remblais routiers. L’idée fera-t-elle son chemin ?

Mardi dernier, l’entreprise Fiday Gestion avait invité des acteurs privés et publics à réfléchir à une réutilisation de son sable usagé. Elle possède un stock de 240 000 T. Photo Dominique ROQUELET

Lire la suite...

vendredi, 10 novembre 2017

Mecachrome : A Vendre

Selon les Echos - Mecachrome, numéro un européen de l’usinage de pièces aéronautiques, emploie près de 3.000 salariés en France et à l’étranger.

Fournisseur stratégique d ’Airbus e t d e Safran. Mecachrome fabrique notamment les cônes d’entrée et les aubes de turbines en titane du moteur Leap de CFM International, qui équipe les Boeing 737 Max et la moitié des Airbus A320 Neo.

Mecachrome est également la seule entreprise en France maîtrisant l’usinage cryogénique à l’azote liquide.

Eramet, dont la filiale de métallurgie Aubert & Duval est déjà partenaire de Mecachrome serait sur les rangs . Les deux entreprises ont créé il y a un an une coentreprise autour d’un site d’usinage de pièces en titane de grandes dimensions, en Ariège, spécialisée dans la production de pièces d’aérostructures – cadres de portes, renforts de voilures et autres piè- ces – pour les Airbus A350.

Eramet est également partenaire de Safran dans le domaine des poudres d’alliages destinées aux nouvelles imprimantes 3D. L’addition de Mecachrome et d’Aubert & Duval permettrait à Eramet de renforcer ses positions dans l’aéronautique, en étant présent sur l’ensemble de la chaîne de production de pièces d’aérostructures, depuis l’extraction du minerai jusqu’à l’usinage.

Cependant, Eramet n’est pas le seul partenaire en lice et il n’est pas certain que la logique d’intégration verticale soit vue d’un bon œil par tous les partenaires de Mecachrome.

mercredi, 8 novembre 2017

Il aura fallu dix ans au musée pour sortir .... des sables

Louvre Abu Dhabi : une manne d'un milliard d'euros pour les musées français Sous la coupole de 180 mètres de diamètre aux motifs complexes qui jouent à cache-cache avec le soleil et génèrent une pluie de lumières, les visiteurs pourront admirer les oeuvres. Mais le contrat intergouvernemental signé en 2007 lie la France à l'émirat pour trente ans. Inauguré ce mercredi par les dirigeants des deux pays, le Louvre Abu Dhabi est une vitrine de notre expertise muséale. En savoir plus sur https://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/030810457874-louvre-abu-dhabi-acte-ii-2128455.php#49uJkAkvy2BuqfyT.99

mardi, 7 novembre 2017

Mobilisation des employés d’Invicta

Selon Les Echos - Les salariés du constructeur ardennais de poêles à bois Invicta (323 salariés) se sont mobilisés lundi en faveur d’une revalorisation salariale. Cité par France 3, un représentant FO se justifie par la petite embellie du marché après trois ans de difficultés et la perte des primes d'intéressement et de participation aux bénéfices.

lundi, 6 novembre 2017

Des soutiens pour les salariés de Saint-Gobain Pont A Mousson.

L' Est Républicain -

Vendredi, les membres du comité de suivi Saint-Gobain PAM ont adressé un courrier à Pierre-André de Chalendar, PDG du groupe Saint-Gobain. Où ils demandent des précisions.Ce dimanche, Caroline Fiat, députée de la 6e circonscription, explique pourquoi elle n'est pas cosignataire. Des conséquences sociales lourdes avec 400 emplois directement supprimés sur trois ans et demi. Photo J.B. Photo HD Des conséquences sociales lourdes avec 400 emplois directement supprimés sur trois ans et demi. Photo J.B. Le « plan avenir » présenté par Pierre-André de Chalendar, PDG du groupe Saint-Gobain, laisse planer plusieurs incertitudes quant à l’avenir de l’usine Saint-Gobain PAM. Vendredi, des élus meurthe-et-mosellans, membres du comité de suivi Saint-Gobain PAM, ont interpellé le PDG sur son projet et plus particulièrement les points concernant le volet social, le plan de modernisation et les conséquences sociales lourdes avec 400 emplois supprimés. Ils souhaitent le rencontrer pour travailler à un contrat ambitieux et innovant. Dimanche, Caroline Fiat, députée de la 6e circonscrption, livre son point de vue sur le dossier Saint-Gobain PAM. http://www.estrepublicain.fr/edition-de-pont-a-mousson/2017/10/28/courrier-adresse-au-pdg-du-groupe-saint-gobain

vendredi, 3 novembre 2017

Lu pour vous :

Tribune de Genève - Dans la Vieille-Ville, un passage sans nom sort de l'anonymat :

Une sorte de ruelle à forte déclivité, située à proximité du Palais Eynard, s'appellera désormais la rampe de la Fonderie.

Cramponnez-vous.

mercredi, 1 novembre 2017

Feu à la Fonderie Lorraine

Grosbliederstroff : le Républicain Lorrain Le feu a pris naissance dans la toiture. La manipulation d’un chalumeau est à l’origine du sinistre. Photo TN

Un feu s’est déclaré ce mardi, à 12 h 36, dans la toiture de l’entreprise Fonderie Lorraine à Grosbliederstroff. Des ouvriers d’une société extérieure effectuaient des travaux d’étanchéité sur le toit. Avec un chalumeau, ils chauffaient du goudron. Celui-ci a enflammé le bardage et la laine de verre. Les sapeurs-pompiers de Sarreguemines ont rapidement maîtrisé le sinistre. Par mesure de précaution, les salariés ont été évacués. La production était à l’arrêt pendant une heure. L’usine fabrique des pièces en aluminium pour les boîtes de vitesses automatiques. L’incendie n’a pas provoqué de dégâts.

mardi, 31 octobre 2017

L’ancien directeur des services financiers de Saint-Gobain PAM, nous cause

L' Est Républicain - « N’oublions pas que c’est la compagnie de Pont-à-Mousson qui a sauvé Saint-Gobain » L’ancien directeur des services financiers de Saint-Gobain PAM, Gérard Liger, le maire d’Atton, s’exprime à son tour sur la situation de l’usine.

Depuis plusieurs jours, Saint-Gobain et son « plan avenir » fait parler de lui

Lire la suite...

- page 1 de 71