la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo JML oct 2018 Logo BMF 5-10-18 Logo Elkem 1-6-16 Logo Ampere Alloys Logo AMF 1-6-16

Visiteurs : 19708
Aujourd'hui : 1231
En ligne : 14

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi, 6 décembre 2019

Le gouvernement britannique intervient pour empêcher les développeurs américains de reprendre la fonderie de Whitechapel Bell

News 24

Le gouvernement est intervenu pour empêcher les développeurs américains de transformer la fonderie de cloches vieille de 450 ans qui a transformé Big Ben en hôtel de charme.

La fonderie Whitechapel Bell, dans l'est de Londres, a fait certaines des cloches les plus célèbres de l'histoire, y compris celles de la cathédrale Saint-Paul, de l'abbaye de Westminster et de la Liberty Bell originale – une icône de l'indépendance américaine.

Lire la suite...

Safem fonderie : Une erreur dans le traitement de déchets toxiques

a entraîné l'intervention des pompiers à la Safem, une fonderie de l'Isle-d-Espagnac. SUD OUEST -

Aucun blessé n’est à déplorer.

Ce matin vers 11 h, les pompiers ont été alertés d’un incident dans l’usine de la Safem. On leur signalait « une fuite de produit chimique ». Cette fonderie est située à L’Isle-d’Espagnac et emploie une grosse trentaine d’employés. Par précaution, les soldats à feu avaient déployé un important dispositif pour éviter de propagation de la pollution.

Au contact d’acide, une cuve remplie d’alcool furfurylique et de formol s’est brisée à cause de la réaction chimique occasionnée par ce mélange de produits. Il s’est formé une longue pâte visqueuse et la température a approché les 200 degrés. Fort heureusement, aucun des techniciens qui manipulaient la cuve n’a été blessé. Notamment grâce à leurs équipements de protection.

« On avait demandé à une société spécialisée d’enlever certains de nos déchets qui approchaient de leur date de péremption. Ses agents ont commis une erreur dans leurs mélanges. Cela a provoqué une réaction chimique indésirable mais rien de grave pour la santé. Les mesures effectuées sur place par les pompiers ont pu le démontrer », assure Gérard Leroux, le directeur de la Safem.

jeudi, 5 décembre 2019

Alpine Aluminium craint une reconversion du site

L’Usine Nouvelle - Le tribunal de commerce d’Annecy, réuni le 19 novembre, doit trancher le 26 novembre entre deux offres de reprise pour Alpine Aluminium, anciennes Forges de Crans.

Alpine Aluminium craint une reconversion du site.Le patron de la Scop Alpine Aluminium, Grégoire Hamel, a jeté l'éponge après deux accidents survenus cet été.© Alpine Aluminium

Le tribunal de commerce d’Annecy (Haute-Savoie), réuni en audience le 19 novembre, a mis en délibéré au 26 novembre son choix entre les deux offres de reprise d’Alpine Aluminium. L’une émane du groupe grec Cosmos, l’autre du français Samfi Invest, holding familiale d’Alain Samson active dans les énergies renouvelables et l’immobilier et d'Industry, société gérée par Franck Supplisson.

mardi, 3 décembre 2019

Automobile : Bercy annonce des mesures de soutien aux industriels

Les Echos - Deux fonds d'aide aux sous-traitants, d'un montant de 25 millions d'euros chacun, vont être créés. Ils devraient être alimentés par le déplafonnement du malus automobile pour les véhicules dont les émissions de CO 2 dépassent les 172 grammes par kilomètre.

dimanche, 1 décembre 2019

Bléré (37) Second livre collection patrimoine sur la Fonderie

La Nouvelle République -

Publié le 30/11/2019 à 06:26 | Mis à jour le 30/11/2019 à 06:26

Les quatre coauteurs ont présenté leur livre aux membres de l’association. Pour que la mémoire ne s’efface pas, après de longs mois de recherches et de prises de témoignages, l’association Mémoire et Patrimoine de la fonderie sortait, l’an dernier, son premier livre collection patrimoine avec, pour titre, La fonderie Croning à Bléré.

Un second tome, Premier site industriel de Bléré, vient de paraître, cette fois retraçant l’histoire de l’ensemble du site quai Bellevue depuis l’installation de la première entreprise en 1865 jusqu’à l’arrêt des activités en 2009. Cette friche industrielle est, depuis 2012, la propriété de la commune. Des études sont en cours sur son devenir.

Cadastre napoléonien de 1826, arrivée des fonderies Waeles en 1960, présence d’une usine à gaz, de l’abattoir municipal, des établissements Lescuyer et Villeneuve : dans ce livre, c’est tout un pan de l’histoire bléroise qui est raconté, décortiqué, présenté avec des images 3D et iconographies d’époque.

Le mot de la fin des quatre coauteurs, Brigitte Chauveau, Danielle Chauveau, Régine Malveau et Patrick Perrault, est : « S’il fallait retenir quelque chose de tout ce passé, de la vie de ces entreprises bléroises, c’est qu’il y avait, à l’époque, une synergie entre elles. Nous retraçons d’ailleurs dans cet ouvrage leurs relations professionnelles ».

« Premier site industriel de Bléré », édité par l’association Mémoire et Patrimoine de la fonderie, 12 €. En vente à la Maison de la Presse de Bléré et dans les offices de tourisme Chenonceaux-Bléré Val de Cher.

samedi, 30 novembre 2019

Les défenseurs de la fonderie

selon l' Echo du Centre.

jeudi, 28 novembre 2019

Les défenseurs de la fonderie mobilisés

c'est le titre des Echos ... du Centre de ce jour suite à l' AG JFBA de ce samedi. de dr à g : Jean Delorme, Raymond Sorgius, Max Monet- Descombey, Patrick Wibault dit Piwi.

mercredi, 27 novembre 2019

Grandeur du laiton : armer les plus beaux bateaux du monde

La Provence

Aubagne : Dalmas production, deux siècles à armer les plus beaux bateaux du monde La PME aubagnaise Dalmas production, spécialiste des fenêtres marines, possède une histoire hors du commun

La société emploie 14 salariés, ouvriers spécialisés pour la plupart, fiers de l'histoire étonnante de leur entreprise. Serge Ramassotto (debout, à gauche de la plaque), en a repris la gérance en 2018. La société emploie 14 salariés, ouvriers spécialisés pour la plupart, fiers de l'histoire étonnante de leur entreprise. Serge Ramassotto (debout, à gauche de la plaque), en a repris la gérance en 2018. PHOTO MARGUERITE DEGEZ Dalmas production cumule les superlatifs. La PME d'Aubagne, spécialiste des hublots et fenêtres marines sur-mesure est l'une des plus anciennes entreprises de la région, l'une de celles, certainement, qui a décroché les plus prestigieux marchés, et l'une des plus discrètes aussi. Dans ses carnets de commandes, au fil des décennies, ont défilé les trois porte-avions français (Foch, Clémenceau, Charles de Gaulle), mais aussi le légendaire paquebot Queen Mary II (ci-dessous), le yacht d'Aristote Onassis, Christina O, ou encore l'emblématique Ponant de l'armateur marseillais éponyme.

"L'entreprise a été fondée par la famille Dalmas en 1830. Au tout début, c'était une fonderie de laiton, un matériau idéal pour le milieu marin qui a fait le lien", raconte Serge Ramassotto, gérant de l'entreprise pour le compte du Hollandais Het Anker, qui a racheté Dalmas en 1986. Au fil du temps, la société née à Marseille mais installée à Aubagne depuis 1962 s'est fait connaître dans le monde entier pour son savoir-faire.

Lire la suite...

mardi, 26 novembre 2019

Les jours des Renault Espace et des Talisman sont-ils comptés ?

Renault veut faire le grand ménage dans son offre « premium »

Les Echos -

Plusieurs modèles haut de gamme emblématiques pourraient ne pas être renouvelés à moyen terme : Espace, Talisman, Koleos, mais aussi Scenic ou Megane. Des réflexions sont en cours, qui devront être tranchées par le nouveau directeur général du Losange. La Renault Espace (ici sur la ligne de production à Douai), ne sera sans doute pas renouvelée dans trois ou quatre ans, lorsqu'elle arrivera en fin de vie.

Les jours des Renault Espace et des Talisman sont-ils comptés ? Alors que le Losange vient tout juste de présenter le « restylage de mi-vie » de l'Espace , son vaisseau amiral pendant plusieurs décennies, il est fort probable que ce soit le dernier : lorsqu'il arrivera en fin de vie dans trois ou quatre ans, le monospace, vendu à 1,3 million d'unités depuis son lancement en 1984, n'aura sans doute pas de successeur.

Le soutien de la mission Stéphane Bern.... pour une fonderie !!!

La Voix de la Haute Marne - Fonderie du Val d'Osne (52) : la restauration a débuté

L'ancienne fonderie d'art du Val d'Osne, propriété de l'Andra, fait l'objet de travaux de sécurisation avec le soutien de la mission Stephane Bern.

En 2018, la fondation du patrimoine - La mission Stéphane Bern - a retenu le projet de l'Andra d'aménagement du Val d'Osne parmi 2 000 sites en danger et a ainsi pu bénéficier d'un financement de 30 000 € pour contribuer à sa sauvegarde.

Pour le moment, les travaux consistent à mettre les lieux en sécurité et à les nettoyer. Ils ont débuté courant septembre. Ensuite trois bâtiments sur cinq seront mis en valeur, le haut-fourneau, le pavillon et la centrale électrique. Les deux autres seront démolis. Les travaux s'étaleront jusque 2022 pour un montant avoisinant le million d'euros. Le Val d'Osne a été créé en 1836 par Jean-Pierre-Victor Andrès. Cette fonderie s'est spécialisée dans la fonderie d'art et de mobilier urbain, et a été l'une des plus importantes en France jusqu'au début du XXe siècle.

- page 1 de 105