la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo AMF 1-6-16 logo cavenaghi Logo BMF 5-10-18



Visiteurs : 26609
Aujourd'hui : 1298
En ligne : 2

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi, 23 janvier 2020

Saint-Gobain emménage dans son nouveau siège de La Défense, une colonne de verre de 37 étages.

Les Echos - Saint-Gobain planche aussi sur sa neutralité carbone Le groupe de matériaux de construction va élaborer cette année sa feuille de route zéro émission à l'horizon 2050. Il emménage à partir de la semaine prochaine dans son nouveau siège, une tour qui met en scène certains de ses produits phare et reflète sa nouvelle organisation.

Les 37 étages de la tour de verre conçue par l'agence Valode & Pistre se détachent dans le paysage du quartier des affaires de la Défense avec, à leur sommet, un cube en porte-à-faux qui hébergera les espaces de réception et d'événementiel, dans un espace « plein ciel » abrité par un verre électrochrome s'assombrissant selon la luminosité. (Saint Gobain) l'ancien siège juste à côté de la Fédé FFF. __Passer à la neutralité carbone n'est pas une mince affaire, sachant le caractère énergivore de la production du verre ....sans parler de la fonte __

Lire la suite...

Massey Ferguson investit 40 millions d' € dans son usine de Beauvais.

Les Echos -

Les Ponts-de-Cé (49) : l’ex-fonderie que personne ne veut dépolluer

Ouest France - Le site de l’ancienne fonderie Helveticast aux Ponts-de-Cé (Maine-et-Loire) est une verrue dans le paysage. Cette friche industrielle contient 15 500 tonnes de sable de fonderie et des polluants divers. Quant aux propriétaires, ils sont aux abonnés absents.

L’ancienne fonderie est située sur la levée de la Belle poule aux Ponts-de-Cé. | OUEST-FRANCE.

La fonderie Helveticast des Ponts-de-Cé (Maine-et-Loire), qui fabriquait notamment des pièces pour moteurs de voiture, a été liquidée en janvier 2009 par le tribunal de commerce de Paris (siège du groupe), laissant 90 salariés sur le carreau. Depuis, les bâtiments sont délabrés, ouverts aux oiseaux, les sols jonchés de détritus. Une clôture en fait le tour mais de larges trous permettent à qui veut d’entrer.

Lire la suite...

mardi, 21 janvier 2020

Airbus va bien installer une nouvelle chaîne d'assemblage d'A321 à Toulouse

Les Echos - Après un long suspens, la direction d'Airbus a annoncé officiellement le choix de Toulouse pour accueillir une nouvelle chaîne d'assemblage d'A321 - le plus gros de ses monocouloirs - en complément de celle de Hambourg. La nouvelle chaîne d'assemblage d'A321 de Toulouse devrait permettre de faire face au succès supérieur aux attentes du plus gros des monocouloirs d'Airbus. (AFP)

Après six mois de réflexion , la direction d'Airbus a annoncé ce mardi matin aux représentants du personnel la décision d'implanter une nouvelle chaîne d'assemblage d'A321 à Toulouse, en complément de celle de Hambourg . Très attendue par les syndicats, cette nouvelle « FAL » (final assembly line) devrait être opérationnelle à compter de mi-2022. Elle permettra de réutiliser une partie du site Jean-Luc Lagardère d'assemblage des A380, dont la production s'arrêtera en fin d'année. Mais aussi de reclasser une partie des « compagnons » travaillant sur cette chaîne et de créer 600 emplois supplémentaires.

vendredi, 17 janvier 2020

Northvolt, le pionnier européen des batteries

Les Echos Northvolt, qui a grossi aussi vite que la demande de batteries pour voitures électriques, s'est lancé dans la construction d'une usine gigantesque en Suède. Objectif : rattraper les champions asiatiques et américains.

Un géant européen est en train de naître dans la froideur hivernale du Grand Nord suédois.

Pour l'heure, Northvolt Ett n'existe qu'à l'état de squelette en cours d'assemblage. Sa silhouette se profile dans une clairière fraîchement déboisée, grande comme 280 terrains de football, dans la commune de Skellefteå, au sud du cercle arctique. Il s'agira de la plus grosse usine de batteries pour voitures électriques en Europe. Ses capacités dépasseront même, à terme, celles de la Gigafactory de Tesla dans le Nevada.

Son ambition : accompagner les constructeurs automobiles dans leur virage vers l'électrification .

jeudi, 16 janvier 2020

Les baby-boomers sont-ils des privilégiés ?

France Culture - Par Nicolas Martin

La génération née après la guerre a-t-elle profité aux dépens de ses enfants ? C'est la question au cœur des Idées Claires, notre programme hebdomadaire produit par France Culture et franceinfo destiné à lutter contre les désordres de l'information, des fake news aux idées reçues.

"Ok boomer", l'expression est utilisée par les plus jeunes pour signifier aux anciennes générations qu'elles sont dépassées. "Ok boomer", deux mots révélateurs d'un phénomène plus général : le sentiment dans la jeunesse que leurs prédécesseurs sont des privilégiés, une génération d'égoïstes qui auraient profité sans compter, laissant derrière eux une planète en ruines et une société inégalitaire.

Les baby-boomers, nés entre 1946 et 1964 ont-ils vraiment eu une vie plus douce ? Sans chômage, sans difficultés pour devenir propriétaire et surtout sans réchauffement climatique ?

Pour répondre aux questions de Nicolas Martin, Hippolyte d'Albis Directeur de recherche au CNRS Professeur à l'école d'économie de Paris

Les baby-boomers sont-ils des privilégiés ?

Hippolyte d'Albis : "Privilégiés, oui, par rapport à leurs parents, mais ça ne veut pas dire qu’ils ont mieux vécu que leurs enfants. Lorsqu’on regarde le niveau de vie ou le niveau de santé, ils sont plutôt moins bien que leurs enfants." Ils n’avaient pas de problème pour trouver du travail ?

Hippolyte d'Albis : "Le problème du chômage, ou du chômage des jeunes, n’existait pas. Aujourd’hui, il existe, mais il existe particulièrement pour ceux qui ne sont pas qualifiés. C’est un défi des générations présentes qui est lié au contexte plus mondialisé des économies, qui est aussi lié au fait qu’on a eu des révolutions technologiques et qu’aujourd’hui si vous n’avez pas de qualification vous avez vraiment du mal à vous insérer sur le marché du travail."

Donc, c’était plus facile avant ?

Lire la suite...

mercredi, 15 janvier 2020

QQ news

Les Echos -

mardi, 14 janvier 2020

Une ancienne carrière Sifraco (Sibelco)

L'Union -

Dans l’Aisne, entre Soissons et Chateau-Thierry un projet touristique à 100 millions d’euros au bord d’un «lagon»

La création d’une « smart city » est annoncée au bord du plan d’eau de Latilly (qui a donné son nom au célèbre LA 32 bien connu des fondeurs) par la famille Nguyen et l’architecte Éric Pace. Le projet prévoit la construction d’un hôtel et de 196 lodges. Le projet concerne le domaine de la Salamandre à Latilly, une ancienne carrière devenue un étang spécialisé dans la pêche à la mouche.Le projet concerne le domaine de la Salamandre à Latilly, une ancienne carrière devenue un étang spécialisé dans la pêche à la mouche.

C’est déjà un petit coin de paradis apprécié des amateurs de pêche à la mouche comme des équipes de tournage parisiennes en quête d’un paysage exotique à moins de 50 kilomètres des Champs-Élysées.

samedi, 11 janvier 2020

À Charleville, la fabrication additive est entrée dans l’ère industrielle

L' ardennais -

Fruit de l’expérience de la plate-forme Platinium 3D, sept fonderies ardennaises ont créé 3D Métal industrie, une entreprise aujourd’hui pleinement opérationnelle. C’est dans une salle climatisée qu’a été installée la machine de fabrication additive, qui doit, pour que le sable s’étale correctement, disposer d’une température et d’une humidité régulées.C’est dans une salle climatisée qu’a été installée la machine de fabrication additive, qui doit, pour que le sable s’étale correctement, disposer d’une température et d’une humidité régulées.

Fonderie Lorraine investit pour fournir des carters à Mercedes

Les Echos -

L'équipementier ZF a choisi l'usine mosellane pour fabriquer 410. 000 carters moteurs destinés à la nouvelle gamme électrique du constructeur allemand. Ce contrat se traduit par un investissement de 17 millions d'euros et limite l'exposition à la régression globale du marché automobile.

En vitesse de croisière, les deux modèles représenteront des volumes respectifs de 175. 000 et 85. 000 pièces par an.

Spécialiste des pièces complexes en aluminium pour l'automobile basé à Grosbliederstroff (Moselle), Fonderie Lorraine ​vient de décrocher un contrat d'un montant de 15 millions d'euros sur sept ans obtenu grâce à la voiture électrique. Coactionnaire, avec Voit ​Automotive GmbH​, de l'usine mosellane, l'équipementier allemand ZF Friedrichshafen AG lui a confié la fabrication des carters moteurs de la gamme EQ de Mercedes. « Ce choix n'avait rien d'automatique. Nous avons fait valoir nos prix et notre expérience technique pour décrocher ce contrat qui nous fait gagner en taille de pièces et en complexité », indique Marc Friedrich, président de Fonderie Lorraine.

Vous avez consulté tous vos articles offerts

- page 1 de 108