la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo Elkem 1-6-16 Logo AMF 1-6-16 Logo EuropIron 12-7-16 Logo Brefond 19-7-16 Logo sogemi 24-10-16 Logo FirstAlloys 23-12-16



Visiteurs : 857054
Aujourd'hui : 7
En ligne : 6

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi, 26 mai 2017

Rencontre CENTRE du 10 juin prochain

Notre sortie du 10 juin prochain nous conduira dans la forêt de Tronçais dans le Bourbonnais et à la limite du Berry. D’une superficie supérieure à 10500 hectares, cette forêt est considérée comme la plus belle chênaie d’Europe. Rattachée à la couronne de France par François 1er en 1528, elle appartient à l’Etat depuis cette date. En 1670, Colbert, ministre de Louis XIV, aménage la forêt en vue de la production de bois de qualité destiné à la construction de navires pour la Marine Royale. De nos jours on fend les chênes en douelles de faible épaisseur pour la confection de tonneaux ; « il n’est de bon Cognac, dit-on, que vieilli en fût de Tronçais ». Dans cette forêt, nous découvrirons des lieux remarquables comme la futaie Colbert, des fontaines légendaires ou des chênes magnifiques comme le chêne carré, le chêne Stebing, le chêne Charles Louis Philippe, le chêne Saint Louis, et bien d’autres chênes ou lieux étonnants. En 1788, l’industrie métallurgique s’installe au cœur du massif forestier, au village de Tronçais. Un fer de grande renommée est fabriqué dans les hauts fourneaux chauffés au charbon de bois.

Le site des anciennes forges de Tronçais est emblématique de l’ère industrielle et de la dynamique du Bourbonnais des années 1800. Ce lieu évoque aujourd’hui encore le souvenir du grand industriel qu’était Nicolas Rambourg qui a su tirer parti des ressources locales et donner du travail à la population.

Nous nous retrouverons au Rond de Tronçais à partir de 10 h et après le traditionnel café nous partirons sous la conduite de notre guide. Nous commencerons par la visite des forges et de ce haut-fourneaux construit entre la fin du 18ème siècle et le début du 19ème siècle. Puis, en co-voiturage, nous irons à la découverte des lieux remarquables de cette magnifique forêt. Les trajets à pied seront très limités et ne dépasseront pas quelques centaines de mètres sur des sentiers aménagés et facilement accessibles à tous.

Après le repas pris dans restaurant garanti « produits régionaux » nous reprendrons notre visite par l’étang de Pirot et d’autres lieux de la forêt. __ RENSEIGNEMENTS PRATIQUES :__

Lire la suite...

lundi, 22 mai 2017

Invitation à la coulée de la cloche aux Arts & Métiers de Châlons en Champagne le 24 juin prochain

La cloche est en préparation !!

La promo 2017 de l’ESFF, s’est réunie ce week-end à la Fonderie Cornille Havard de Villedieu-les-Poêles, pour réaliser le décor et le moule de la deuxième cloche du carillon (note LA 5), avec les conseils bienveillants de Paul Bergamo directeur de la fonderie et Mathieu Chicot responsable fonderie. Elle sera à l’image des 28 élèves de la promotion, qui espère vous retrouver, le 24 juin aux Arts et Métiers de Châlons-en-Champagne pour la coulée.

Bloquez cette date dans vos agenda on vous attend !!

dimanche, 21 mai 2017

Journées mise en forme du titane -

Sur le thème de la mise en forme du titane, se tiendront les 30 et 31 mai prochain les journées technologiques organisées par l'Association Française du Titane.

Lire la suite...

lundi, 15 mai 2017

High Tech : Les fonderies de l'Ouest se numérisent et recrutent

Ouest France Entreprises - Corinne Chauvigne

Depuis dix ans, l'utilisation du numérique, à toutes les étapes, entre dans les habitudes des fonderies. Des chefs d'entreprises de l'Ouest se sont retrouvés à Châteaubriant (Loire-Atlantique) pour en parler. Rencontre.

Le numérique est présent dans de nombreux métiers, y compris là où on ne l'attend pas. Comme dans la fonderie. Cette filière, qui souffre encore aujourd'hui d'une mauvaise image, utilise le numérique depuis déjà une dizaine d'années.

Le numérique en fonderie », comme l'explique Alain Jupin, responsable du développement régional Ouest au sein du centre de recherche CTIF (Centre technique industriel de la fonderie), une vingtaine de chefs d'entreprise de l'ouest de la France se sont rencontrés à Châteaubriant (Loire-Atlantique).

Au menu, des conférences et des échanges pour expliquer comment chacun développe le numérique au sein de sa société. Et une visite de la Fonderie et mécanique générale castelbriantaise (FMGC) à Soudan. L'entreprise vient d'acquérir, en mars, une nouvelle machine : une commande numérique de quinze mètres de long permettant d'usiner les pièces.

En Bretagne, un salarié du privé sur cinq travaille dans l'industrie

La Fonderie et mécanique générale castelbriantaise, à Soudan, qui vient d'acquérir une commande numérique de quinze mètres de long. La Fonderie et mécanique générale castelbriantaise, à Soudan, qui vient d'acquérir une commande numérique de quinze mètres de long.

| Corinne Chauvigne

Le numérique présent à chaque étape

Dans beaucoup d'entreprises, comme chez Focast à Châteaubriant, le numérique est présent dans presque chaque étape de la fonderie. « Nos clients nous envoient leurs fichiers en trois dimensions 3D. Quelques-uns nous donnent encore un plan en papier », explique Martial Gobeaux, son dirigeant.

Puis, « pour chacune de nos pièces, nous faisons des simulations numériques. Ça permet de valider nos choix. » Une étape systématisée depuis 2010. « Avant, la simulation numérique était vraiment ponctuelle. Aujourd'hui c'est un vrai gain. » Les modèles sont ensuite réalisés grâce à des commandes numériques. Et les contrôles, « surtout dimensionnels », sont aussi numériques.

Dans les fonderies de l'Ouest, de plus en plus d'étapes sont numériques. Dans les fonderies de l'Ouest, de plus en plus d'étapes sont numériques.

Impression 3D et gestion de données

Chez Armoricaine de Fonderie le Châtelet (AFC) à Redon (Ille-et-Vilaine), plusieurs étapes sont numériques : la simulation, la conception assistée par ordinateur (CAO), l'impression en 3D, l'acquisition de données au moment de la fabrication. À moyen terme, son directeur d'usine, William Legrand, vise « toute l'entreprise. En 2007, c'étaient les premiers pas de la CAO. Mon planning ? Dans trois-quatre ans, toute personne dans l'atelier pourra vérifier les pièces sur ordinateur. »

« La fonderie regroupe aujourd'hui toutes les sciences de l'ingénieur : la thermodynamique, l'usinage... Tout ce qui précède la fabrication et son pilotage se font devant un écran », énumère Alain Jupin. La numérisation du secteur complique les recrutements. Corinne Chauvigne

Un secteur qui recrute

Cette mutation commencée il y a une dizaine d'années n'est pas toujours connue du public, ce qui suscite des problèmes de recrutement. « On a de réels besoins, indique Martial Gobeaux. C'est un métier passionnant et de passionnés ! On n'imagine pas tout ce qu'il y a. Il y a de la fonderie dans tout ce qui flotte, ce qui vole, ce qui roule... Partout. Même sur la poignée d'une porte, dans une voiture, dans un ordinateur... »

AFC, qui emploie 280 personnes à Redon, cherche aussi à recruter, dans tous les secteurs. Elle propose également des formations en interne. « L'évolution numérique est compliquée, car c'est une nouvelle culture. Il faut éduquer les gens », indique William Legrand, qui approuve ce changement. L'homme, originaire des pays de l'Est, estime que « la France était en retard techniquement et informatiquement. Là, c'est mieux, mais on a encore du retard

dimanche, 7 mai 2017

Notre ami Frédéric Tachot, fondeur de caractères...en plomb

a organisé, ce samedi à Saran, l' Assemblée Générale de l'association des Typos de Saint Jean de Latran. Ce fut une belle rencontre où nous a été présenté le futur musée de l'imprimerie de Malesherbes (91) www.atelier-musee-imprimerie.fr

Sur la photo ci-dessous frédéric Tachot en discusion avec Jean Paul Maury le patron du groupe d'imprimeries le plus important en France avec 1800 salariés et l'ancien maire communiste de Saran qui a permis l'installation de l'atelier musée de typographie à Saran. |/blog/public/2017/T2/j_marc76.JPG] chez les typos la culture prime sur les clivages entre ouvriers et patronat. [((/blog/public/2017/T2/jm97.JPG| Voir des délégués du syndicat du livre (CGT) en train de discuter a]vec des patrons (il y en avait une dizaine) é|C))|/blog/public/2017/T2/jm97.JPG|| Voir des délégués du syndicat du livre (CGT) en train de discuter a]vec des patrons (il y en avait une dizaine) é]tait courant chez nous. . C'est pour cela que Frédéric continue à organiser la Saint-Jean-Porte-Latine avant que les anciens ne disparaissent car ce genre de relations n'existe plus. Cela pourrait changer avec un nouveau président ??

lundi, 24 avril 2017

Sortie Centre Auvergne - 10 juin prochain sur vos agendas

Saviez-vous que la plus belle futaie de chênes d’Europe abritait un ancien haut lieu de la métallurgie bourbonnaise ? Nous vous invitons avec nous pour le découvrir le 10 juin prochain du côté de Tronçais (03) centre_ete_2017.pdf L’équipe d’organisation - Sébastien Mallet - Technico-commercial - ASK Chemicals France S.A.S.

lundi, 10 avril 2017

Groupement des Fondeurs de l' Ouest

Le voyage annuel du GFO a eu lieu en Bourgogne cette année avec à la clef visites de la fonderie CHAROLLAISE, puis SETFORGE à La Clayette. Jean-Baptiste DECHAUMONT (ESFF 2003), Président du GFO, a invité les dirigeants à échanger sur des thématiques en vue d'ouvrir des chantiers de travail. Echanges et visites se sont poursuivis le week-end : une belle occasion de découvrir le passé industriel du Creusot.

samedi, 8 avril 2017

En route pour la Sarthe

pour ce village bien connu de mes amis les Deschiens puis, pour la visite d'Arconic, cette forge à froid qui sert en écrous les industries aéronautiques et automobiles. Allons retrouver Olivier Bahuon & Frédéric Tritz pour une rencontre à l'Ouest...où c'est du nouveau pour nous. au retour nous ferons escale à : TRIZAY COUTRETOT SAINT SERGE un autre joli nom de commune pour une escale sur la tombe (en fonte ouvragée) d'un soldat allemand inconnu qui demeure encore aujourd'hui dans le cimetière du village.

jeudi, 6 avril 2017

Une belle journée dans la Brenne

vous connaissez ? la région ? les complices ? leurs motivations ?

Lire la suite...

mardi, 4 avril 2017

Dernier rappel Sortie groupe Ouest le 8 Avril

Nous prenons les dernières inscriptions pour la visite d' Arconic (72) le 8 avril prochain avec le Groupe Ouest
rendez vous à 10 H à St Cosme en Vairais (72)

Lire la suite...

- page 1 de 35