la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo Elkem 1-6-16 Logo AMF 1-6-16 Logo EuropIron 12-7-16 Logo Brefond 19-7-16 Logo sogemi 24-10-16 Logo FirstAlloys 23-12-16



Visiteurs : 1052607
Aujourd'hui : 271
En ligne : 4

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi, 8 février 2018

Fonderie Dourtre (49) n'est pas à côté de la plaque

FR3 -France info https://france3-regions.francetvinfo.fr/pays-de-la-loire/maine-et-loire/au-lion-angers-fonderie-grands-prix-1418555.html Au Lion d'Angers : la fonderie des grands prix. Gérard Doutre le patron de La Fonderie Doutre au Lion d'Angers qui fournira les plaques des concours du prochain Salon International de l'Agriculture

Pour la 14ème fois, la Fonderie Doutre au Lion d'Angers dans le Maine-et-Loire a décroché le contrat des plaques de concours qui seront décernées lors du prochain Salon International de l'Agriculture. C'est l'une des trois fonderies qui en France produisent ces plaques d'aluminium. Chaque année 80 à 10 000 plaques sortent de la Fonderie Doutre au Lion d'Angers. Gérard Doutre, le patron, est lui-même fils de fondeur et son propre fils Romain y travaille également.

Dans les ateliers situés sur la Zone Industrielle de la Sablonnière, on conçoit, compose, fond, moule, peint et expédie des plaques pour toute la France mais aussi la Suisse. La spécialité : la plaque de concours agricole, hippique (Doutre est le fournisseur officiel du Concours Complet du Lion d'Angers), canin mais aussi des plaques de rue ou humoristiques que chacun peut commander sur le site de la fonderie.

C'est le Graal...

"C'est ancestral comme coutume, les premières plaques remontent au début du XIXème, explique Gérard Doutre, c'est le Graal pour un agriculteur d'avoir une plaque de concours agricole en relief."

L'aluminium fondu à 800° est coulé sur les moules

La plupart des plaques sont en aluminium. Le métal est fondu à 800° et coulé sur des moules en autant d'exemplaires que besoin, parfois 5, parfois 2000 comme pour le Salon International de l'Agriculture. La Fonderie produit chaque année 80 à 100 000 plaques Des plaques pour les motrices ou les plateformes pétrolières

Les clients peuvent choisir parmi une centaine de formes différentes. Le monde agricole est le client principal mais Alstom commande également pour les plaques de ses motrices de train, la navale aussi pour les plaques sur lesquelles sont mentionnées les jauges des bateaux, les plateformes pétrolières ou les communes pour les plaques de rue.

samedi, 3 février 2018

Trésors de Paris...et d' Ailleurs : les fontaines Wallace

Ces fontaines d’eau potable publiques – pour la plupart, en fonte peintes en vert – n’ont rien de particulièrement parisien ni même français, et pourtant elles sont souvent caractéristiques aux yeux des touristes étrangers du charme de la ville. En fait, elles ont été implantées un peu partout dans le monde vers la fin du 19ème siècle sous l’initiative d’un philanthrope britannique pour éviter aux plus démunis de tomber dans l’ivrognerie. Mais, la Ville Lumière peut se vanter d’avoir été la première à les obtenir !

La fontaine Wallace or jaune de l’esplanade Pierre-Vidal-Naquet dans le 13ème

Seule une fontaine prend la forme d’une applique (le long d’un mur) : rue Geoffroy-Saint-Hilaire, 75005 (à l’angle de la rue Cuvier) Les quatre cariatides représentent la bonté, la simplicité, la charité et la sobriété. Elles sont toutes différentes, soit par la position de leur genou et de leurs pieds, soit par la manière dont leur tunique est nouée au niveau du corsage. Simplicité et Sobriété ont les yeux fermés ; Bonté et Charité les ont ouverts. Elles représentent également les 4 saisons : Simplicité symbolise le printemps, Charité l'été, Sobriété l'automne et Bonté l'hiver. photo prise à Saint Dizier lors de l' AG 2011 Où ?

Lire la suite...

mercredi, 31 janvier 2018

Il s’est vendu quelque 2 millions de poêles à bois,

depuis cinq ans.

Les derniers lampadaires rouge pompier

Aux abords des casernes de pompiers de la ville, on peut encore voir de longs candélabres d’époque noirs aux vitres teintées de rouge vif.

L’inscription “sapeurs pompiers” qui y figure en transparence nous laisse aisément deviner leur usage premier : ces lampadaires permettaient en effet de rendre visibles les casernes de nuit. Aujourd’hui, il est rare de voir des casernes qui en sont encore équipées : dommage, avec cette petite touche de couleur, on se serait presque cru à Amsterdam !

Où ?

Lire la suite...

mardi, 30 janvier 2018

Le dernier urinoir de Paris

A la fin du 19ème siècle, la mairie décida d’installer un certain nombre d’urinoirs publics pour ces messieurs, afin de rendre les rues un peu plus propres. Progressivement, ces urinoirs circulaires à une ou deux places ont disparu au profit des toilettes publiques mixtes… par souci d’équité peut-être ?! Il n’en demeure pas moins que le bonheur des “unes” a fait le malheur des autres et qu’il ne nous est parvenu qu’un seul et unique vestige de ces vespasiennes à ciel ouvert. Une ultime occasion pour la gente masculine de se soulager à l’air libre !

Lire la suite...

mardi, 23 janvier 2018

L’avertisseur d’incendie de la rue Sévigné

Pour prévenir les incendies, des bornes publiques d’appel de couleur rouge vif ont été disséminées dans Paris dès la fin du 19ème, permettant aux habitants d’entrer directement en contact avec la caserne de pompiers la plus proche, en cas d’urgence. Il suffisait de briser la glace d’une petite fenêtre pour ouvrir le boîtier et voir aussitôt débarquer nos soldats du feu aguerris. Il ne reste plus aujourd’hui qu’une seule de ces bornes,

Où ?

Lire la suite...

Trésor de Paris : Les repères de nivellement

Pas évident de croiser sur son chemin – sans risquer d’attraper une scoliose – ces plaques en fonte de forme rectangulaire dissimulées à nos pieds, en bas des immeubles ou des quais. Ces repères altimétriques, datant pour les plus anciens du 19ème siècle, ont permis à la Ville de Paris, au moment où a commencé à se construire le réseau de distribution de l’eau et des égouts, de connaître le nivellement et calculer alors les pentes nécessaires à l’écoulement de l’eau. Astucieux !

Où ? La montée des eaux menace la ligne C du RER dont sept stations seront fermées à titre préventif ce mercredi. Les voies sur berges sont coupées à la circulation. Les péniches ont été évacuées.

Lire la suite...

lundi, 22 janvier 2018

Trésor méconnu de Paris : Les boîtes à sable

Il est assez rare de rencontrer dans la capitale ces curieux coffrets métalliques, de taille plutôt imposante, qui portent le blason de la Ville. Pas étonnant puisqu’on a recensé seulement trois vestiges de ce qui servit au siècle dernier de réservoirs à sable, bien utiles en cas de verglas ou de neige pour dégager la chaussée.

Où ?

Lire la suite...

dimanche, 21 janvier 2018

"Il y a de la fonte dans l’air".

De notre correspondant en Asie -

Dans une fonderie, il y avait un défaut dont on ne trouve nulle trace par ailleurs, ni dans les meilleures œuvres de la littérature métallurgique.

Ce défaut s’appelait : "Il y a de la fonte dans l’air". C’est un peu ce que l’on voit sur cette image. "Y a aussi qqchose qui cloche là d'ans". Il manque au moins une anse et un battant, même si l’on sait qu’en Asie souvent les battants sont à l’extérieur et frappent la cloche par un mouvement latéral où seul le battant bouge. Ainsi il n’y a pas possibilité de faire sonner les cloches à la volée comme chez nous……

mercredi, 17 janvier 2018

Japon : Quand les plaques d'égout deviennent des œuvres d'art

Cafetage de Fabrice Morassi esff 76 ici remercié - https://www.rtbf.be/info/insolites/detail_japon-quand-les-plaques-d-egout-deviennent-des-oeuvres-d-art?id=9810705 Quelque 1.700 communes du Japon sont dotées de modèles personnalisés et colorés de ces plaques de fonte pour embellir leurs espaces publics, voire attirer des touristes.

Lire la suite...

- page 1 de 69