la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo AMF 1-6-16 logo cavenaghi Logo BMF 5-10-18 Logo JML oct 2018 Logo Elkem 1-6-16

Logo Ampere Alloys



Visiteurs : 20252
Aujourd'hui : 81
En ligne : 1

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi, 19 septembre 2020

Demande : stage fonderie à l'étranger

Message de : SEREZIN

Je possède un DUT en Genie Mécanique, une licence en alliance des métaux et je poursuis un cursus ingénieur avec le CESI d'Ecully (69) en alternance dans le service fonderie d'une entreprise. L'année prochaine j'ai un stage de 12 à 18 semaines à faire à l'étranger après le mois de mai 2021. J'ai une préférence pour le domaine de l'automobile et l'Europe, ceci étant toutes les propositions seront les bienvenues si mon profil peut intéresser une entreprise ou l'un de vos partenaires. Me contacter,

Lire la suite...

lundi, 17 août 2020

Paris-Saclay pour la première fois dans le Top 15 mondial des universités

Les Echos -

Classement de Shanghai : Le travail de regroupement des universités et grandes écoles françaises porte ses fruits cette année dans le célèbre classement chinois. Créé l'an passé, Paris-Saclay se hisse à la quatorzième place. Une performance inédite pour un établissement tricolore.

le classement

Lire la suite...

jeudi, 13 août 2020

Les écoles de production veulent profiter de la relocalisation industrielle

Ces écoles-ateliers, beaucoup moins connues que les CFA et les lycées professionnels, offrent une alternative depuis la loi sur l'avenir professionnel de 2018. Pour pallier le manque de main-d'oeuvre, les sous-traitants industriels en créent partout. Elles devraient être une centaine d'ici à 2028, poussées par la réindustrialisation.

Au regard du foisonnement des projets, les écoles de production pourraient être une centaine en 2028, contre 25 il y a deux ans. Rodolphe Chantreuil, chef d'entreprise dans le Cotentin, ne trouve plus de main-d'oeuvre pour sa société de métallurgie. Et ses concurrents locaux non plus. Ils se sont donc entendus pour créer une école de production , qui accueillera douze élèves à la rentrée sur les machines-outils. Le tout, indique-t-il, pour « 1,5 million d'euros d'investissement, hors bâtiment », financé pour moitié par la Fondation Total. Même difficulté à Compiègne (Oise), chez Poquelin, Safran et les Constructions Mécaniques de Chamant. Les trois industriels projettent ensemble l'ouverture d'une école d'usinage et chaudronnerie de 76 places en 2021.

Lire la suite...

mercredi, 29 juillet 2020

Berry modelage

Julien Rémy vient de créer sa propre activité après 15 années d'une expérience réussie en modelage juste après être sorti de l'école avec son BAC PRO Modelage du lycée Henry BRISSON à Vierzon. Julien n'a pas froid aux yeux car il a créé son entreprise pendant l'épidémie de Covid!

Son projet

Après 15 ans de bon et loyaux services chez mon employeur, il a eu envie de devenir son propre patron afin de pouvoir s’épanouir professionnellement et de se retrouver au commande de sa société. Ces 15 années lui ont permis de pouvoir répondre seul aux demandes des clients du début à la fin de leurs projets. Il se lance dans un atelier de modelage pour la réalisation de divers outillages, fonderie, prototypes, maquettes, usinage et impressions 3D dans différentes matières (bois, résine et matériaux tendre). Son entreprise sera destinée aux industries comme aux particuliers. elle sera basée à Allogny dans le cher.

Mon entreprise s'appellera Berry Modelage. Je souhaiterais donner une dimension de petite entreprise familiale. Seul sur les premières années, J’aimerais me développer par la suite avec 2 ou 3 salariés autonomes, pour rester dans le contexte familial. L’autonomie de mes salariés me permettra de me consacrer à la recherche de nouveaux marchés.

Pour le contacter :

Julien Rémy
06 63 13 93 56
ZA Les terrajeaux
18110 Allogny
atelier@berrymodelage.fr

Tous nos vœux de réussite dans cette nouvelle aventure!

lundi, 20 juillet 2020

Les écoles de production veulent profiter de la relocalisation industrielle

Une idée pour la fonderie ?

Les Echos -

Rodolphe Chantreuil, chef d’entreprise dans le Cotentin, ne trouve plus de main-d’œuvre pour sa société de métallurgie. Et ses concurrents locaux non plus. Ils se sont donc entendus pour créer une école de production, qui accueillera douze élèves à la rentrée sur les machines-outils. Le tout, indique t-il, pour « 1,5 million d’euros d’investissement, hors bâtiment », financé pour moitié par la Fondation Total.

Même difficulté à Compiègne (Oise), chez Poquelin, Safran et les Constructions Mécaniques de Chamant. Les trois industriels projettent ensemble l’ouverture d’une école d’usinage et chaudronnerie de 76 places en 2021. Depuis la reconnaissance des écoles de production par la loi de septembre 2018, qui leur donne accès à des financements d’Etat, le réseau s’étoffe. « 8 centres ont ouvert en 2019, 4 ouvriront en 2020 malgré la crise du Covid-19, et une douzaine sont dans les tuyaux pour 2021 », détaille Patrick Carret, directeur AUVERGNE RHÔNE-ALPES

Pour pallier le manque de main-d’œuvre, les sous-traitants industriels créent des écoles de production partout. Elles devraient être une centaine d’ici à 2028. général de leur fédération nationale (FNEP), qui compte 32 structures pour un millier d’élèves.

La relocalisation industrielle poussée par la crise sanitaire devrait leur donner un élan supplémentaire. La FNEP vise une centaine d’écoles en 2028, contre 25 il y a deux ans.

Leur fonctionnement est hybride. Ni CFA, ni lycées professionnels, ces écoles-ateliers ont à la fois un numéro de siret et un matricule de l’Education nationale. Elles ciblent des jeunes de 15 à 18 ans, en rupture avec le système scolaire, pour les former à un métier en condition de production réelle.

Les élèves apprennent en travaillant pour le compte de vrais clients, entreprises ou particuliers, au prix du marché. Leur travail n’est pas noté. Il est conforme, ou pas, au cahier des charges du client. Dans le carnet de commandes de l’école Vaise, à Lyon,

on compte par exemple 150 PME locales. C’est ainsi que des jeunes en difficulté reprennent confiance en eux, à raison de semaines de 35 heures, dont deux-tiers en atelier. A la sortie, un taux de succès de quasi 100 % au CAP et Bac Pro, et un emploi à la clef dans l’industrie, mais aussi la restauration, les espaces verts et la maintenance automobile.

Plus de la moitié des créations récentes et des projets en cours sont poussés par des chefs d’entreprise en manque de main-d’œuvre, soutenus par les chambres de commerce et d’industrie (CCI), l’Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM) et les régions. « Les entreprises sont fondamentales dans le dispositif », dit Patrick Carret.

Elles financent une grosse moitié du budget par leurs commandes et par la taxe professionnelle, avant de se positionner comme employeurs.

Mises en avant dans les programmes Territoires d’Industrie, les écoles de production surfent sur la vague de réindustrialisation. Il suffit de regarder les spécialités qui s’ouvrent : métallerie, tôlerie, chaudronnerie, usinage, mécanique, bois, tous ces métiers qui manquent et de formations et de candidats.

Tandis que les CFA industriels peinent à toucher les moins de 18 ans pour des raisons de sécurité durant les stages, les écoles de production ont des dérogations pour mettre les jeunes sur les machines.

jeudi, 9 juillet 2020

[Webinar-21 juillet à 10h00] QualiFlash® ou comment maîtriser la propreté inclusionnaire de vos bains d’aluminium ?

QualiFlash® est un appareil de mesure des oxydes dans les bains d’aluminium pour les marchés de la fonderie et du recyclage de l’aluminium.

CTIF et Aluminium Martigny ont joint leurs compétences et leurs moyens pour industrialiser et commercialiser l’appareil QualiFlash®, innovation CTIF qui permet de mesurer in situ la propreté d’un bain d’alliage d’aluminium.

Si vous êtes fondeurs ou recycleurs d’aluminium ou tout simplement curieux de découvrir les possibilités de cet appareil, INSCRIVEZ-VOUS au webinar "QualiFlash® ou comment maîtriser la propreté inclusionnaire de vos bains d’aluminium ?" qui sera animé par Michel Fleuriot, Ingénieur Projets – Pôle Métallurgie & Procédés chez CTIF et Olivier Bischoff, technico-commercial chez Aluminium Martigny, le 21 juillet 2020 à 10H00.

lundi, 29 juin 2020

Webinaires CTIF des semaine à venir

Intéressés par les Plans d’Expérience Numériques ? La R&D en métallurgie ? La propreté inclusionnaire des bains d’aluminium ? Ces webinars GRATUITS pourront répondre à vos questions ! N’hésitez pas à vous inscrire !

Le 30 juin 2020 (10h00 – 11h00) webinar sur les Plans d’Expérience Numériques : vos développements par une approche multicritères, animé par Jean-François Locatelli, Ingénieur Simulation des Procédés chez CTIF.
Venez échanger avec Jean-François sur ces points :
Inscrivez-vous ICI à ce webinar « Plans d’expérience numériques : optimisez vos développements par une approche multicritères »

Le 07 juillet 2020 (10h00 – 11h00) webinar sur La R&D en métallurgie : des experts, du numérique et de l’expérimental, animé par Patrick Hairy, Responsable Pôle Développement Métallurgie et Procédé chez CTIF.
Inscrivez-vous ICI à ce webinar « La R&D en métallurgie : des experts, du numérique et de l’expérimental »

Le 21 juillet 2020 (10h00 – 11h00) webinar sur QualiFlash® ou comment maîtriser la propreté inclusionnaire de vos bains d’aluminium animé par Michel Fleuriot, Ingénieur Projets – Pôle Métallurgie & Procédés chez CTIF et Olivier Bischoff, technico-commercial chez Aluminium Martigny.
Inscrivez-vous ICI à ce webinar « QualiFlash® ou comment maîtriser la propreté inclusionnaire de vos bains d’aluminium »

vendredi, 5 juin 2020

Enseigner à distance ça s’apprend

Les formateurs de la fonderies devraient y réfléchir.... pratiquement rien n'a été publié deuis les livres rouge d'honoré Costes -

Avec la mise en place de l'école à la maison, les enseignants ont été contraints de se former dans l'urgence à l'enseignement à distance.

S'approprier les outils numériques, savoir maintenir le lien avec les élève; autant de compétences qu'il a fallu acquérir en quelques semaines.

Le moment est venu désormais pour les formateurs de la fonderie de les découvrir ou de les approfondir ?

mercredi, 3 juin 2020

Webinar CTIF « FNE FORMATION : Mode d’emploi et financement »

Webinar GRATUIT animé par CTIF : le 09 juin 2020 (10h00 – 11h00) sur le Dispositif FNE-Formations – Prise en charge des formations distancielles, ce webinar sera co-animé par Laurent Parin, responsable formations chez CTIF et Sergio Da Rocha – Responsable Formation FIM. Ils aborderont au cours de leur webinaire les points suivants :

  • § Mise en application du dispositif,
  • § Nouveautés de prise en charge,
  • § Formations éligibles au dispositif,
  • § Nos formations métiers à distance.

Inscrivez-vous à ce webinar « Dispositif FNE-Formations – Prise en charge des formations distancielles » dès maintenant (inscription gratuite)

TECH NEWS 17

Lire le magazine TECH News FONDERIE

Télécharger en PDF le magazine

- page 1 de 54