la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo Elkem 1-6-16 Logo AMF 1-6-16 Logo EuropIron 12-7-16 Logo Brefond 19-7-16 Logo sogemi 24-10-16 Logo FirstAlloys 23-12-16



Visiteurs : 1110010
Aujourd'hui : 576
En ligne : 4

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi, 12 mai 2018

Apple paves the way for breakthrough carbon-free aluminum smelting method

Par Jérôme Fourmann ESFF 99 https://nr.apple.com/dE4b6U2R2H



Apple Played Crucial Role in Development of Joint Venture that Could Change Global Manufacturing

https://www.apple.com/newsroom/2018/05/apple-paves-the-way-for-breakthrough-carbon-free-aluminum-smelting-method/?imgid=1525831435761



The world’s first aluminum produced through a carbon-free smelting process. Aluminum is a key material in many of Apple’s most popular products, and for more than 130 years, it’s been produced the same way. But that’s about to change.

Lire la suite...

mercredi, 25 avril 2018

Pourquoi la France ne se réindustrialise-t-elle pas ? Point de vue.

La France pays sous-traitance milliers PME souvent « low cost ».

LE CERCLE/TRIBUNE - Au-delà des problématiques du niveau de gamme de nos produits, deux raisons structurelles l'expliquent. D'abord, la France est un pays de sous-traitance fait de milliers de PME souvent « low cost ». Mais, aujourd'hui, ces sous-traitants demeurent trop petits, parvenant difficilement à franchir le cap de sous-ensemblier, malgré leur agilité et leur qualité. On l'a vu hier dans le domaine de l'automobile et la santé - aujourd'hui dans l'aéronautique. Comment y remédier ?

Accompagner les PME Il s'agit d'abord de structurer cette sous-traitance, de faire monter en gamme et « staffer » les PME, en partenariat avec les grands groupes : faire croître les PME, mieux accompagner les entreprises, accélérer la robotisation et la numérisation. Former les personnels, aussi, tant l'humain est le coeur de la compétitivité ! Pour la première fois depuis dix ans, le nombre d'usines progresse en France

Lire la suite...

vendredi, 20 avril 2018

C'est quoi ces chiffres ?

2 283 milliards

2 226 milliards

1 547 milliards

  386 milliards

9.88 €

9.4 %

Réponse :

Lire la suite...

mercredi, 11 avril 2018

Les ventes de tracteurs s’enlisent en France

22.570 tracteurs ont été immatriculés en 2017 - 43 engins de moins qu’en 2016. John Deere reste le premier vendeur de tracteurs de l’Hexagone avec 19,4 % de part de marché, loin devant New Holland (13,1 %) et Massey Ferguson (12 %), qui connaît un vrai regain et qui remonte sur le podium au détriment de Claas (11,2 %) Il ne s’est vendu que 1.276 moissonneuses-batteuses l’an dernier, un effondrement de 30 % sur un an.

mardi, 10 avril 2018

L’écart du coût horaire de la main-d’œuvre s’est fortement réduit avec l’Allemagne

Le coût horaire de la main-d’œuvre dans le secteur privé non agricole est ressorti à 36 euros dans l’Hexagone en 2017, contre 34,10 euros outre-Rhin. Soit un écart de 1,90 euro, le plus faible depuis 2012, année durant laquelle il était deux fois plus élevé.

vendredi, 30 mars 2018

AR Industries (suites)

merci à JW -

Lire la suite...

mardi, 27 mars 2018

Avant le Midest devenu GLOBAL, l'industrie reçue à l'Elysée

Macron appelle les industriels à réinvestir en France - Les Echos & Sébastien BOZON/AFP

France Industrie évalue le poids de la fiscalité de production à environ 80 milliards d'euros pour l'industrie française contre 10 milliards pour sa rivale allemande. -

A la veille du Salon Global Industrie, le chef de l'Etat recevait lundi soir des représentants de l'industrie. La filière demande à l'Etat de remettre à plat la fiscalité de production et les charges sociales.

Lire la suite...

Fonderie Lory (91)

vient de sortir de la procédure de sauvegarde.

jeudi, 22 mars 2018

investissement : 100 millions d’euros pour la production de silice pour "pneus verts"

investissement à Fos-sur-Mer

Le contrat définitif actant l’implantation à Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) de l’industriel chinois Quechen Silicon Chemical devra être signé avant le 30 avril 2018 pour la réalisation d’un investissement de 100 millions d’euros pour la production de silice pour "pneus verts". Le projet comprend la construction d’une unité de fabrication d’une capacité annuelle de 90 000 tonnes par an de silice HDS, des matières premières associées et d’un centre de recherche-développement appelés à générer 130 emplois

Le groupe Le Bélier en avance sur sa croissance

Sud- Ouest -

Le groupe qui compte plus de 3 000 salariés dans le monde a vu son chiffre d'affaires progresser de 11,5% en 2017 Le groupe français La Fonderie du Bélier, dont le siège social est à Vérac en Gironde, annonce des résultats 2017 en forte hausse Coté en bourse (Euronext) le groupe français Fonderie du Bélier, spécialisé dans la fabrication de composants en aluminium pour l 'industrie automobile mondiale annonce des résultats économiques et financiers 2017 en avance sur ses prévisions.

Le Groupe qui compte plus de 3 000 salariés dans le monde (France, Hongrie, Chine et Mexique) et dont le siège social est en Gironde, à Vérac, a vu son chiffre d’affaires progresser de 11,5% (348 millions d’euros) et son résultat net bondir de +24,3% à 24,3 millions d’euros à l’issue du dernier exercice.

Croissance externe à l’étude Le groupe souligne le fait que son endettement financier s’établit désormais à 15 millions d’euros, soit un recul de 2 millions d’euros par rapport à fin 2016. Les fonds propres progressent dans le même temps de 128 à 147 millions d’euros.

Ce dernier chiffre devrait permettre à la Fonderie du Bélier d’étudier sérieusement de potentielles opérations de croissance externe dans le monde de la fonderie L’alu, grand gagnant de l’environnement ? Dans la lancée de ces bonnes performances, le groupe français confirme aux actionnaires pouvoir atteindre son objectif de 400 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2019, avec un an d’avance sur sa stratégie initiales.

Le groupe Le Bélier bénéficie d’un contexte automobile favorable : la politique environnementale qui vise à réduire les émissions de CO2 favorise la progression de l’usage de l’aluminium, métal léger, dans les pièces automobiles.

- page 1 de 130