la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo AMF 1-6-16 logo cavenaghi Logo BMF 5-10-18 Logo JML oct 2018 Logo Elkem 1-6-16

Logo Ampere Alloys



Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche, 28 février 2021

Emission du vendredi 26 février sur des plaques d'égouts

C.Jamy à la 17eme mn

De l'ingéniosité sous nos pieds : après le tout à l'égout, demain ces plaques seront des chargeurs sans fil pour les voitures électriques !!!

dimanche, 21 février 2021

Recette du week-end.

lu pour vous ? certainement un fondeur qui a changé d'orientation.

Béchamel -

Et le gratin était un précieux allier pour faire ronfler le four. De patates, de nouilles, de courges, de poireaux… chargés de béchamel à ras la gueule comme un cubilot de fonderie, histoire de vous lester comme une gueuse de fonte aux pieds d’un macchabée et vous emporter au plus profond des bras de Morphée. Et puis, histoire de ne rien perdre des joules du four, on y faisait chauffer une brique qui faisait office de bouillotte enveloppée dans de vieilles nippes.

vendredi, 19 février 2021

Question du jour :

Message de : Scheuscheu <antoine.scheuir@gmail.com>

Je suis à la recherche d'un four à gaz d'occasion pour fusion de bronze (quantité environ 150 kg), un four basculant ou potager (creuset libre) ?

mardi, 16 février 2021

ETONNANT ? L'Europe exposée à la lourde facture de la pénurie de conteneurs !

Les Echos -

un phénomène inattendu, qui va probablement durer encore des mois : une pénurie aiguë de conteneurs. Cela concerne aussi des produits de fonderie ! Industrie lourde

Les conteneurs acheminant les produits manufacturés exportés d'Asie n'arrivent pas à suivre la demande. Résultat, une flambée des prix de transport jamais connue et un allongement très net des temps d'attente pour les importateurs européens. Les grands armateurs mondiaux ont remis en service les navires mis en réserve voilà un an, mais les conteneurs ne sont pas assez nombreux pour répondre à la demande sur l'axe Asie-Europe.

Les grands armateurs mondiaux ont remis en service les navires mis en réserve voilà un an, mais les conteneurs ne sont pas assez nombreux pour répondre à la demande sur l'axe Asie-Europe. (Maxime Le Pihif/SIPA)

Des importateurs français de produits fabriqués en Asie qui renoncent à commander, faute de rentabilité, des temps de réservation des transports qui s'allongent, et surtout des taux de fret qui explosent depuis plusieurs mois… Par un effet ricochet, la crise pandémique mondiale a engendré un phénomène inattendu, qui va probablement durer encore des mois : une pénurie aiguë de conteneurs.

Le monde entier a beau compter plus de 24 millions de « boîtes » actuellement, ces contenants métalliques qui assurent la quasi-totalité du commerce mondial de marchandises, elles sont trop rares ou souvent stockées aux mauvais endroits, compliquant la tâche des importateurs européens, en manque de capacités. « Ces temps-ci, on reçoit régulièrement des boîtes rouillées ou trouées, on sent que les expéditeurs asiatiques envoient tout ce qu'ils trouvent », témoigne le patron d'une entreprise française qui commerce avec l'Extrême-Orient.

Explosion des prix Selon une étude de la fin 2020, plus de 90 % des expéditeurs de marchandises basés en Chine pensent que ce phénomène de rareté va durer au moins trois mois, un quart d'entre eux tablant même sur un « gap » d'« au moins six mois ». Conséquence chiffrée, un conteneur standard de 20 pieds qui coûtait à la fin de l'été 1.000 dollars à réserver entre la Chine et l'Europe se négocie à plus de 4.400 dollars , tandis que sa version longue de 40 pieds dépasse les 10.000 dollars, soit un quasi-quintuplement en six mois. Et passer par les nouveaux trains de la « route de la Soie », plus fréquents jusqu'en Europe, ne règle rien, puisque ces convois alternatifs à la mer nécessitent les mêmes conteneurs.

Selon une étude de l'assureur-crédit Euler Hermes, cette distorsion de plus en plus criante entre l'offre et la demande de transport pourrait coûter entre 4,5 et 7 points de marge aux entreprises de la zone euro au premier semestre… La facture étant même chiffrée à un impact de 23 milliards d'euros pour la marge opérationnelle des seules entreprises françaises en 2021.

Pourquoi les prix du fret maritime au départ de Chine battent des records

Lire la suite...

lundi, 15 février 2021

Vélos : après Mercier... Dilecta

Merci à Jacques Werdefroy pour cette info.

mercredi, 10 février 2021

Un peu de couleurs

pour le blog ce matin : pour vous !

lundi, 8 février 2021

Rose Day

"La fonderie c'est Magique et là ....c'est Superbe."

samedi, 6 février 2021

Affecté par la pénurie de semi-conducteurs, Ford va réduire sa production

L'Opinion -

La pénurie de puces perturbe l’industrie automobile ainsi que d’autres secteurs Ford a annoncé jeudi qu’il prévoyait de réduire sa production de pick-up F-150, le modèle le plus vendu aux Etats-Unis et le plus rémunérateur du constructeur. Au premier trimestre de cette année, Ford devrait réduire sa production de véhicules de 20 % sous l’effet de la pénurie mondiale de semi-conducteurs, illustrant à quel point le manque de puces affecte le secteur automobile.

Ford a déclaré jeudi prévoir de réduire sa production de pick-up F-150, le modèle le plus vendu aux Etats-Unis et le plus rémunérateur du constructeur, en raison de la pénurie,

Lire la suite...

mardi, 2 février 2021

On savait que la fonderie c'est Magique

Benoit Moine nous rappelle que la fonderie.... s'est du sport !!! comme ici à Clermont Ferrand.... et ailleurs.

lundi, 11 janvier 2021

On était efficace à cette époque ....

Rien à voir avec la fonderie ...

Lire la suite...

- page 1 de 71