la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo AMF 1-6-16 logo cavenaghi Logo BMF 5-10-18 Logo JML oct 2018 Logo Elkem 1-6-16



Visiteurs : 22336
Aujourd'hui : 496
En ligne : 6

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Actualités – dernières news

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi, 10 juillet 2020

Tech News Fonderie N°18 dans les bacs

Découvrez les fonderies face au Covid dans Tech News Fonderie N°18!

dimanche, 28 juin 2020

Châtellerault : Fenwick Linde prêt à embaucher des salariés des fonderies

La firme de Cenon a sollicité un prêt de main-d’œuvre auprès de la Fonderie Fonte mais aussi de Mecafi Nexteam pour assurer un retard de production.

Fenwick Linde (chariots de manutention) propose à des salariés des Fonderies du Poitou de venir travailler provisoirement sur son site de Cenon-sur-Vienne. L’usine (650 salariés) a en effet contacté au moins deux entreprises du secteur, et pas des moindres, pour des prêts de main-d’œuvre. En l’occurrence, la Fonderie du Poitou Fonte (315 salariés), en butte actuellement à de sévères difficultés, et Mecafi Nexteam (500 salariés), affecté de son côté par la grave crise dans l’aéronautique.

Selon la CGT Fenwick, ce dispositif viserait à rattraper un retard de production généré en 2019, puis cette année avec la crise du Covid-19. Cette collaboration serait mise en œuvre a minima jusqu’à la fin de l’année 2020 et pourrait concerner jusqu’à 180 salariés, de même source.

La suite de l'article sur la république

jeudi, 11 juin 2020

Renault Sandouville : la "fermeture juridique" fait sauter la troisième semaine de congés

Les deux semaines d’arrêt forcé par le tribunal judiciaire du Havre à la suite d’une procédure engagée par la CGT ont ramené les congés d’été à deux semaines compte tenu de l’importance du carnet de commande de l’usine qui fabrique le Trafic.

Avec un carnet de commandes de 70 jours, l’usine Renault de Sandouville qui fabrique le Trafic aura cette année une fermeture réduite à deux semaines au lieu des quatre semaines habituelles. Déjà en début d’année, les salariés avaient été informés que les congés de l’été 2020 seraient réduit à 3 semaines. L’usine avait d’ailleurs été une des premières chez Renault à reprendre l’activité le 28 avril mais avait dû fermer du 7 au 21 mai sur décision de justice.

Lire la suite...

mardi, 26 mai 2020

Incompréhension des élus concernant le sort Fonderie de Bretagne

Communiqué de Norbert Métairie, Président de Lorient Agglomération, des maires de l’agglomération et des élus communautaires sur l’avenir de la Fonderie de Bretagne

« J’ai appris en fin de semaine dernière par voie de presse que le groupe Renault, à qui appartient la Fonderie de Bretagne, envisageait à court terme sa fermeture, dans le cadre d’une réorientation de son plan stratégique.

Si cette information devait être confirmée, il s’agirait d’une décision totalement incompréhensible et inacceptable.

Si je peux comprendre les difficultés du groupe Renault, difficultés aggravées par la crise liée au COVID19, j’entends également que l’Etat envisage d’accompagner fortement l’industriel pour permettre la relance de son activité.

Lire la suite...

dimanche, 3 mai 2020

PAM : Redémarrage symbolique du haut-fourneau

Ce sont quatre vidéos pleines de symbole. La CGT de Saint-Gobain PAM a posté ce vendredi soir vers 17 h, des extraits du redémarrage du haut-fourneau HF2. Le matin déjà, le syndicat avait eu une pensée émue, en cette fête du travail, pour « ses camarades » affectés au redémarrage. Afin de rattraper le retard, exceptionnellement, les jours fériés du mois de mai sont travaillés. Mais sur la base du volontariat. Flanqué de sa tenue de protection contre la chaleur, tel un cosmonaute, un ouvrier, fait cracher des étincelles du haut-fourneau qui a la gueule grande ouverte. Le monstre, l’un des derniers du genre, était à l’arrêt depuis plusieurs semaines, en raison de la pandémie au Covid-19.

Lire la suite

dimanche, 12 avril 2020

Belle initiative de Le Belier

Nous avons commencé à distribuer des casques de protection sanitaire (impression 3D) aux personnels soignants locaux. Merci à eux !!! Via linkedin

Situation critique aux Fonderies du Poitou

Les Fonderies du Poitou (Alu et Fonte) sont à l'arrêt depuis la mi-mars. La situation est critique. Interview du directeur général du site, Guy Jansen.

Les Fonderies Alu et Fonte sont à l'arrêt. Comment gérez-vous la situation?

Guy Jansen, directeur général des Fonderies du Poitou: « Nous gardons un contact quotidien avec l'ensemble du comité de direction du site et nous avons deux réunions par semaine avec les partenaires sociaux pour discuter de la situation et d'un potentiel plan de reprise. Nous restons en contact et en négociations avec notre client, Renault. Cela dit, l'ensemble de la filière étant à l'arrêt, la situation est délicate. Renault projette de rouvrir tout ou partie de ses lignes de production entre le 15 et le 21 avril. Il aura peut-être, d'abord, des stocks à épuiser. Nous, on ne reprendra qu'à partir du moment où on aura des commandes fermes. »

La suite de l'article

jeudi, 9 avril 2020

Reprise du travail chez Saint Jean Industrie

St Jean Industries SAS Belleville – reprise Jour 1

dimanche, 5 avril 2020

L'impression 3D contre le coronavirus

Cette vidéo d'impression 3D d'une extension pour ouvrir les portes avec les avants-bras!

Source Heraeus

vendredi, 27 mars 2020

Des visières en 3D fabriquées dans les Ardennes

Notre ami Romain Dubal (Directeur Industriel de la fonderie Invicta) a fabriqué des protections pour le personnel de l hôpital avec son imprimante 3D !!!!! 10 par jour.

Les acteurs de l'impression 3 D se mobilisent face à la crise sanitaire pour venir en aide au personnel soignant.

Les acteurs de l’impression 3D se mobilisent pour aider à leur niveau les soignants qui sont sur le front en cette épidémie de coronavirus. Face au manque de matériel, plusieurs entreprises ardennaises et marnaises ont commencé à créé des visières de protection en plastique grâce aux imprimantes 3D. Et un réseau de fabricants se met en place. Ecoutez Renaud Mignolet, président de 3D Metal industrie, basée dans les Ardennes.

Lire la suite

- page 1 de 12