la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo Elkem 1-6-16 Logo AMF 1-6-16 Logo EuropIron 12-7-16 Logo Brefond 19-7-16 Logo sogemi 24-10-16 Logo FirstAlloys 23-12-16



Visiteurs : 1130030
Aujourd'hui : 49
En ligne : 3

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi, 21 juin 2018

Question du jour

Quel fondeur marque sa production avec le cachet: M.D Médaille d'Or Paris ? Merci.

La prise de mesure sans contact.

https://www.linkedin.com/pulse/syst%C3%A8me-de-mesure-cellacast-vanbever-francois-xavier/?published=t François-Xavier Vanbever

La fonderie Sival, à Eu, prend un nouvel envol

Courrier Picard - Reprise en 2015 par Lionel Vicq, qui en a fait un groupe portant le même nom, la fonderie Sival travaille de plus en plus pour l’aéronautique.

La Sival fabrique des pièces en aluminimum, principalement pour l’aéronautique et le ferroviaire, mais aussi pour le secteur de l’automobile, l’armée, le spatial.

Après avoir failli disparaître du paysage industriel, la fonderie Sival renoue avec le succès. Son nouveau patron, Lionel Vicq, l’a sauvée de la liquidation judiciaire il y a trois ans. Et depuis, il a donné un nouvel élan à cette entreprise spécialisée dans la fabrication de pièces complexes en alliages d’aluminium. Il en a même fait un groupe portant le même nom, qui affiche un chiffre d’affaires en progression constante et des perspectives intéressantes. Surtout grâce aux secteurs aéronautique et ferroviaire.

Lire la suite...

Fonderie de Bretagne à Caudan

Ouest France - Fonderie de Bretagne à Caudan : cinq mois de pertes -

Les personnels sont inquiets pour l’avenir de l’entreprise dont les pertes s’accumulent depuis janvier.

Embauches Mercredi, en début d’après-midi, les délégués syndicaux rencontraient également Laurent Galmard, le directeur de la fonderie pour faire un point sur la situation de l’emploi au sein de l’entreprise. "Aujourd’hui, dénonce Maël Le Goff, l’entreprise, qui emploie 378 salariés, a recours à l’emploi de personnels intérimaires : 144 à ce jour. La situation n’est plus tenable. La Fonderie de Bretagne doit embaucher". Il y en aura 12 d’ici fin 2018 a annoncé ce soir Laurent Galmard.

Lire la suite...

Tech News Fonderie vient de paraître

Elle est la nouvelle revue de l' ATF en version numérique donc écologique.

Pays basque : un incendie vite circonscrit à la fonderie MFA

La fonderie a pu reprendre son activité ce mercredi 20 juinARCHIVES JEAN-DANIEL CHOPIN Un incendie s’est déclaré à l’intérieur de la fonderie MFA mardi soir, à Arbérats. L’activité a pu reprendre ce mercredi matin.

Lire la suite...

Au cœur de la fonderie de Sept-Fons (Allier)

La Montagne - La plus grande fonderie de l’Allier nous a ouvert ses portes. Visite au cœur de l’usine de PSA de Sept-Fons, à Dombierre-sur-Besbre, qui fabrique des pièces automobiles en fonte : carters cylindres pour moteurs, et pièces de freinage pour les véhicules des trois marques Peugeot, Citroën et DS.

Difficile de s’entendre, quand on approche de la bête : le cubilot, comprenez le fourneau utilisé pour la préparation de la fonte. Nous sommes au cœur du site de Sept-Fons de PSA. Casque, lunettes de protection, bouchons auditifs et habillement adapté sont de rigueur. On n’aurait de toute façon pas l’idée de s’approcher sans de l’énorme four, d’où jaillissent des étincelles.

Le spectacle de la fonte liquide est fascinant. Des ruissellements permanents d’eau permettent d’abaisser la température du cubilot. « En hiver, cette eau chaude est pulsée dans les radiateurs pour chauffer l’usine », explique Eusebio Ferreira, responsable de la communication du site.

A la fonderie de Sept-fons (03), PSA va pousser les feux sur l'usinage

Techniquement, la fonte est élaborée dans un cubilot à vent chaud avec injection d’oxygène aux tuyères (larges tuyaux) ayant un débit de 28 tonnes à l’heure. Elle est ensuite maintenue en température et mise à l’analyse dans une poche de maintien à induction de 82 tonnes. Le métal liquide est alors à une température de 1.450°C. La cabine cubilot est climatisée, ce qui permet aux techniciens et aux responsables d’unités de profiter d’une température… tempérée, entre deux interventions. L’entretien des réfractaires et des installations constitue une grosse part du travail.

À Sept-Fons, la fonte est aussi élaborée dans deux fours à induction de 12 tonnes chacun et d’un débit de 14 tonnes/heure. « Mais la force de notre usine, c’est notre fourneau qui nous permet de fournir une fonte beaucoup moins chère qu’avec des fours électriques ».

Formation en interne Gaëtan Reure, 32 ans, ancien comptable « rentré par hasard » dans l’usine de Sept-Fons il y a 11 ans, a obtenu son BTS fonderie à Vierzon, en formation continue, et est devenu technicien process fusion : « Je suis chargé de la fiabilité, de la qualité, d’analyser les problèmes », explique-t-il, « mais aussi des relations avec les fournisseurs. Je réalise le budget des matières premières, les frais généraux et le suivi de la production ».

Quand on s’intéresse à l’élaboration du métal, c’est fascinant. Il y a tellement de paramètres qui rentrent en ligne de compte. On en apprend tous les jours.

GAËTAN REURE

mercredi, 20 juin 2018

« Difficile d’avoir de la main-d’œuvre en fonderie » ...

Ancenis. « Difficile d’avoir de la main-d’œuvre en fonderie » ... Les métiers de la fonderie exigent un ensemble de savoir-faire complexes.© Ouest-France

Le secteur de la métallurgie a du mal à recruter. La main-d’œuvre se fait rare.

Un million de moteurs pour Daimler Trucks

À la une de Terrassements

L’usine Mercedes-Benz Trucks de Mannheim (Allemagne) et l’entité Detroit Diesel liée à Daimler Trucks North America (DTNA) viennent d’atteindre le cap du millionième moteur assemblé. Et c’est l’usine de Mannheim qui a assemblé cet exemplaire 6 cylindres.

Lire la suite...

JinJiang SAM : un nouveau visuel avant le job dating pour 25 postes, ce vendredi

La Dépêche - L'enseigne et le logo de JinJiang Industries Europe à l'entrée du site viviézois./ Photo DDM, BHSP.

Depuis quelques jours, le panneau d'accueil du site viviézois de JinJiang SAM arbore une nouvelle signalétique. Cela faisait plusieurs mois, depuis la reprise de SAM Technologies par le puissant groupe chinois JinJiang, que les références au groupe Arche avaient été enlevées, mais seul le drapeau chinois et le drapeau de JinJiang Industries Europe flottaient aux côtés du drapeau français.

Lire la suite...

Piwi de Bergerac

vous salue avec Cyrano. Son nez, c'est un pic, c'est un cap, c'est une péninsule.

Cyrano de Bergerac, le héros de l’ombre et du panache. Un héros de roman entre grotesque et sublime,

Le panache n'est qu'une grâce qui s'ajoute à la grandeur, mais il ne suffit pas d'en avoir pour être un homme héroïque, nous dit Edmond Rostand.

"Cyrano a pourtant bien toutes les qualités du héros : il se bat seul contre cent, voue un amour inconditionnel au verbe et à la rime et se retire devant l'amour que Roxane éprouve pour la beauté de Christian."

Et Piwi vous propose d'aller voir Edmond au Palais Royal.

mardi, 19 juin 2018

Qui dit mieux, qui propose plus chouette ?

Le concours de la plus belle plaque est lancée. Merci à la fille de Jacques Werdefroy la plaque de Max. Claude Gillet au Japon. Patrice Moreau.

Des pièces de fonderie siciliennes

http://fromsmash.com/561cd2c7-733a-11e8-96b4-06d04ae87646 envoyé par Fabrice Morassi ici remercié .

Le développement de Manoir Industries dans l'Eure passe par le soutien de la Région Normandie

Info Normandie - L'implantation prochaine de Metalvalue Powder, dans l'Eure, devrait contribuer à assurer la pérennité de la fonderie Manoir Industries de Pîtres qui devrait recruter, spécialement à cet effet, une cinquantaine de personnes. La Région Normandie est partie prenante.

L'entreprise centenaire a encore de beaux jours devant elle -Illustration © Manoir Industries Manoir Industries, géant de la métallurgie, va investir pour moderniser et développer son outil de production afin d’être en mesure d’approvisionner en acier liquide Metalvalue Powder dont l’implantation à Pîtres, dans l'Eure, est prévue à l’automne 2018. L'entreprise métallurgique entend aussi prendre une participation substantielle au capital de Metalvalue Powder. Ce sont ainsi plus de 50 millions d’euros qui seront investis par la fonderie normande.

La région Normandie met la main à la poche La Région Normandie est partie prenante : elle a décidé de soutenir ces investissements qui contribueront à la réussite du projet d’implantation de Metalvalue Powder et à faire de Pîtres le centre mondial de production de poudre de métal atomisé au gaz, indique-t-on à l'Hôtel de Région.

Elle garantira ainsi à hauteur de 50 % l’emprunt de 25,5 millions du groupe Manoir Industries, destiné à financer pour 6,5 millions les coûts liés à la montée en puissance de ses fours pour servir les besoins de Metalvalue Powder, pour 9 millions d’euros sa participation au capital de Metalvalue Powder et pour 10 millions d’euros la maîtrise du foncier nécessaire au projet.

Création d'une soixantaine d'emplois

Lire la suite...

Le groupe FMH muscle ses deux filiales Diace et Fin'Tech dans le Lot et le Tarn

L'Usine Nouvelle - Le groupe lotois FMH mène de front deux programmes d'investissements sur ses sites de Vayrac, dans le Lot et d'Albi, dans le Tarn. Sur deux ans, 7,2 millions d'euros vont être investis dans ses deux filiales Diace (fonderie aluminium) et Fin'Tech Industrie (traitement de surface et peinture). Le groupe FMH muscle ses deux filiales Diace et Fin'Tech dans le Lot et le Tarn 4,2 millions d'euros vont être investis dans l'extension du site Diace à Vayrac,

Le groupe lotois FMH accélère son développement. Pour répondre à de nouveaux marchés, tant dans l'aéronautique que dans d'autres secteurs industriels, un plan d'investissements sur deux ans de 7,2 millions d'euros est engagé simultanément dans ses deux filiales, Diace, à Vayrac (Lot) et Fin'Tech Industrie, à Albi (Tarn) dont les activités sont complémentaires. "Le rachat de Fin'Tech Industrie en 2015, en ajoutant le traitement de surface et la peinture à nos activités historiques de fonderie et d'usinage, nous a permis de remporter de nouveaux marchés qui nécessitent aujourd'hui de muscler nos installations de Vayrac et Albi", précise Matthieu Hede, président du groupe FMH. Depuis début 2017, 35 postes ont été créés (15 à Vayrac et 20 à Albi) et une quinzaine de postes devraient encore renforcer les effectifs lotois et tarnais du groupe d'ici fin 2019.

Extension du site de Diace dans le Lot

Lire la suite...

lundi, 18 juin 2018

Les 7 champions de l'Usine nouvelle 2018

Via sous pression canal blog - Innover, investir, changer d’organisation… Les sept lauréats de la 24e édition des Trophée des usines décernés par le magazine Usine Nouvelle se battent pour rester compétitifs.

De la création d’un nouveau site au fort impact environnemental pour EcoTitanium à l’introduction de l’impression 3D pour Alliance Mim, ces champions incarnent le renouveau industriel. Le jury a été particulièrement admiratif de la résurrection de Continental à Boussens (Haute-Garonne), sacré usine de l’année, qui s’est remis d’une chute vertigineuse de son chiffre d’affaires avant de devenir un modèle pour les autres sites du groupe. Ecotitanium - usine ERAMET

Lire la suite...

Visite des plus beaux ateliers d'artistes

Les Echos week end -

Les lieux de création sont rarement ouverts au public. Ils sont pourtant la manière la plus personnelle de percevoir l'intimité de l'artiste. Alors que la Fondation Giacometti ouvre en reconstituant l'atelier du sculpteur, zoom sur ceux de Chirico à Rome et Pollock à East Hampton.

À PARIS LES SECRETS DE GIACOMETTI « Cet atelier d'ailleurs au rez-de-chaussée, va s'écrouler d'un moment à l'autre. Il est en bois vermoulu, en poudre grise, les statues sont en plâtre ... tout est taché et au rebut, tout est précaire et va s'effondrer, tout tend à se dissoudre, tout flotte. » Nous sommes au début des années 60 et l'écrivain Jean Genet sort saisi de sa visite de l'atelier d'Alberto Giacometti.

Lire la suite...

A cheval pour de belles découvertes

ici au Jardin d' Erygnac dans le Périgord noir. Allez : " à ch'val" !!!

Visite du Bélem en escale à Bordeaux.

par Benoît Moine (aluminium martigny)

Les statues des footballeurs professionnels

- page 1 de 755