la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo AMF 1-6-16 logo cavenaghi Logo BMF 5-10-18 Logo JML oct 2018 Logo Elkem 1-6-16

Logo Ampere Alloys



Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi, 5 mars 2021

Cette semaine chez FMGC, la fusion est à l'honneur.

Le couleur réalise une prise de température de la fonte à l'aide d'une canne spécifique. Il doit vérifier que la fonte est à la bonne température pour pourvoir couler la pièce dans de bonne condition.

A l’école de fonderie de Sèvres, l’étrange beauté

Le Monde - CHRONIQUE Eric Nunès déjà bloguée sur piwi en 2019

Tous les mois, un objet raconte un cursus. Hélène Quehen, 24 ans, ancienne de l’Ecole supérieure de fonderie et de forge de Sèvres, a créé un alliage pour rendre les turbocompresseurs plus économes.

Un pari réussi. Le turbocompresseur d’Hélène Quehen est un « intermétallique » d’aluminium et de fer, moins coûteux que le titane ou le nickel.

Lire la suite...

TECHNICIEN DE LABORATOIRE METROLOGIE – F/H CDI

NOWAK, fonderie de cire perdue de 118 salariés, basée à Pancé (35), recherche un Technicien de laboratoire métrologie. Intégré au sein du service Qualité, Santé, Sécurité, Environnement, rattaché(e) fonctionnellement au Métrologue, et hiérarchiquement à la Responsable QSSE, vous intégrez une équipe composée de 4 techniciens laboratoire et 2 Pilotes Qualité. A ce titre,

  • • Vous avez en charge le développement et la mise en place de programmes sur machines à mesurer tridimensionnelles en laboratoire en phase projets et vous participez également au contrôle des pièces pour la libération des lots de production séries.
  • • Vous vérifiez la validité et la cohérence des résultats et informations obtenus et formulez les conclusions.

Lire la suite...

RÉSILIENCE

Piwi avait échangé avec Boris Cyrulnik à la Sorbonne lors de la remise des prix d'un concours général. On lui doit ce concept adapté d'une propriété des matériaux à la sphère "psychologie et sciences sociales". Résilience : issue des propriétés physiques des matériaux, cette expression est entrée dans le langage commun pour caractériser la résistance des individus aux chocs traumatiques et leur aptitude à se reconstruire.

Un matériau utilisé dans un organe mécanique en mouvement va subir des stress sous des formes diverses.

Chocs mécaniques ou thermiques, traction et compression et bien d’autres méchancetés qui vont le pousser dans les retranchements intimes de sa constitution depuis son parcours entre l’état de matière brute et le produit fini.

Ne jamais dépasser la limite élastique voilà l’objectif car au delà c’est le domaine plastique et ses déformations permanentes où aucun retour à l’état initial n’est possible. L’éducation du matériau à coups de bonnes pratiques et d’homogénéité fera la différence.

Pour l’individu aussi l’éducation et l’apprentissage repoussent les limites de la fatigue extrême, ainsi sa résistance à capter des informations ou contraintes négatives lui permettent de rester élastique pour mieux rebondir et se relancer.

Comme les meilleurs matériaux les individus les plus résilients seront ceux qui auront appris à maîtriser la fusion de leurs émotions et l’homogénéité de leur pensée.

C’est ce que vous enseignera l’industrie.

PATRICK BELLITY

Bercy et l'industrie financière

mobilisent 20 milliards s'Euros pour les PME et ETI.

Saint Gobain PAM

Prêts ! Nos équipes de santé au travail commencent les vaccinations #Covid-19 dès demain à Saint-Gobain #PAM. une bonne nouvelle pour nos collaborateurs volontaires concernés par la mesure. Un pas de plus pour préserver la santé de tous.

Stellantis "part du bon pied";

Les Echos -

PSA et FCA ont signé des résultats record au quatrième trimestre permettant aux deux mariés au sein de Stellantis de "partir du bon pied". Carlos Tavares, le CEO de Stellantis, a indiqué aux investisseurs que ses équipes "se battront contre les vents contraires".

La stratégie de Carlos Tavares – diminuer le nombre de voitures nécessaires pour être rentable – a porté ses fruits en cette période de pandémie. "Nous avons une compagnie et des résultats qui résistent à tous les temps. Stellantis part du bon pied", s'est félicité le CEO.

"La fusion amène de belles opportunités qui ne nous laisseront pas acculés dans une position de dinosaure."

Le nouveau mastodonte peut s'appuyer sur des résultats record au quatrième trimestre pour PSA (Peugeot, Citroën, Opel et DS) et FCA (Fiat Chrysler). PSA atteint une marge opérationnelle courante de 7,1% pour son activité auto en 2020 malgré un chiffre d'affaires en baisse de 18,7%.

jeudi, 4 mars 2021

Les filiales de Manoir Industries en redressement judiciaire

Le groupe Manoir Industries, spécialiste de la transformation des métaux, a obtenu l'ouverture de procédures de redressement judiciaire concernant cinq de ses six filiales, dont son vaisseau-amiral situé à Pîtres dans l'Eure. Le métallurgiste détenu par un fonds d'investissement chinois, est à la recherche de repreneurs pour ses différentes sociétés.

Les Echos - Manoir Industries, le spécialiste de la transformation des métaux est en cessation des paiements depuis quelques jours. Une vue aérienne de sa plus grosse usine située à Pîtres dans l'Eure. Manoir Industries, le spécialiste de la transformation des métaux est en cessation des paiements depuis quelques jours. Une vue aérienne de sa plus grosse usine située à Pîtres dans l'Eure. (Manoir Industries) Manoir Industries, le spécialiste de la transformation des métaux, qui a enregistré 20 millions d'euros de pertes en 2020 selon la CGT, est en cessation des paiements. Cinq des six filiales françaises de ce groupe de 1.088 salariés, dont le siège est à Paris, viennent d'être placées en redressement judiciaire.

Lire la suite...

[L’instant tech] Des fondeurs ardennais repoussent les limites de l’impression 3D

L'Usine Nouvelle -Gautier Virol Plusieurs industriels ardennais se sont associés pour introduire la fabrication additive dans leurs procédés. Résultat : ils ont fabriqué une pièce de près de trois mètres de diamètre et plus de deux tonnes, dans un moule imprimé en 3D. Un record, selon eux.

Lire la suite...

A cause du COVID, l'ESFF adapte les modalités de recrutement pour la rentrée 2021.

Le concours écrit ne sera pas proposé en 2021 Tous les candidats devront déposer leurs dossiers avant fin Avril 2021. (Frais de dossier gratuit)

Ensuite 3 entretiens de 20 minutes (visio-conférence) seront consacrées à la :

Culture scientifique

Motivation

Anglais

Toutes les informations sont sur :

http://www.esff.fr/recrutement Les candidats sont toujours les bienvenus pour rencontrer l'équipe du directeur Pierre-Yves Brazier et découvrir l’école ESFF et son environnement.

Bonne préparation.

mercredi, 3 mars 2021

L’ATF propose ses formations CYCLATEF,

Des formations élaborées pour les fondeurs par des fondeurs

reconnues et appréciées des fondeurs, pour la qualité des intervenants et de ses orientations pratiques du terrain.

Nous avons noué un partenariat avec le groupe CPE (acteur majeur de la formation) afin de toujours vous proposer des formations de qualité au plus proche de vos besoins, répondant aux critères administratifs de formation en entreprise et de respect des normes sanitaires en vigueur.

Nous sommes, également, en mesure de vous proposer des formations à la demande dans votre entreprise, par simple demande à :

atf-sg@atf-asso.com

ou au

06 02 58 01 09

Business Alu Masué à Joigny veut gagner trois ans d'avance sur ses concurrents grâce au plan de relance

L'Yonne Républicaine -

L’aide obtenue dans le cadre du plan de relance permettra à la fonderie Business Alu Masué (BAM) à Joigny d’accélérer sa modernisation avec un matériel plus performant et de gagner en compétitivité.

Lire la suite...

Biezanek Noyautage

De l’emballage au transport : ils assurent la conformité de vos noyaux ! Parce que la disponibilité de vos noyaux est tout aussi importante que leur qualité pour votre flux de fabrication, Biezanek conçoit des emballages adaptés à leur vulnérabilité pendant le transport.

Que ce soit en caisses bois, en containers plastiques ou en supports mousse préformée, vos noyaux font l’objet de toute leur attention pour assurer une livraison conforme à votre cahier des charges et une mise en production immédiate.

L’aspect logistique ne s’arrêtant pas aux seuls emballages, leurs transporteurs sont sélectionnés et sensibilisés à la délicatesse et la fragilité de nos produits pour vous assurer le meilleur de la qualité Biezanek.

"C'est un des seuls gros fondeurs en France" alertent les salariés de Manoir Industries en redressement

France Bleu -

Le groupe Manoir Industries, qui emploie près de 500 personnes dans l'Eure, confirme dans un communiqué son placement en redressement judiciaire. Les salariés du site de Pîtres, dans l'Eure demandent "la recherche urgente d'un repreneur". Des salariés de Manoir Industries devant l'entrée du site de Pîtres, dans l'Eure, ce mardi

Après des salariés en fin de semaine dernière, c'est le groupe Manoir Industries qui annonce ce lundi le placement en redressement judiciaire de la plupart de ses filiales. Le groupe métallurgique, qui emploie près de 1 100 emplois en France et au Royaume-Uni, est notamment implanté dans l'Eure avec son site historique de Pîtres, qui compte 439 salariés, ainsi qu'avec sa chaudronnerie Agriandre de Conches-en-Ouche, qui emploie une quarantaine de personnes.

__C'était plus ou moins une issue inévitable - __ La rumeur du redressement enflait depuis des mois. Daniel Duché travaille sur le site depuis trente ans : "On a été pendant X temps avec un fonds de pension américain qui nous a pas mal pompés" dénonce le secrétaire du comité social et économique. Ensuite une entreprise chinoise a racheté Manoir Industries, "il a mis pas mal d'argent dans le groupe" reconnaît Daniel Duché. Mais depuis le nouvel actionnaire chinois CAM SCP qui lui a succédé n'aurait toujours pas versé les fonds promis, ce qui plombe la trésorerie du groupe. Les salariés l'assurent, le carnet de commandes est plein et le marché est là pour ce fleuron industriel français.

C'est un des seuls gros fondeurs qui reste en France, qui travaille pour le nucléaire et la pétrochimie. C'est tout un savoir-faire qui est dans les ateliers, on souhaiterait le conserver - Jérémy Grosdésir, délégué CFDT

Un mois pour trouver un repreneur Avec ces procédures de redressement judiciaire, l'objectif de Manoir Industries est "de continuer les recherches de repreneurs et permettre, le cas échéant, les reprises des sociétés en plan de cession (...) Plusieurs visites ont pu avoir lieu et des discussions sont engagées (...) avec des repreneurs potentiels ayant formulé des marques d'intérêt", selon le communiqué du groupe, consulté par l'AFP. Les salariés du site de Pîtres ont bien entendu quelques noms et avancent ceux d'une fonderie britannique qui fait partie d'un groupe néerlandais, un groupe chinois et le Français Fonderies de France.

Également impacté dans la commune, le maire de Conches-en-Ouche a réagi sur Twitter. Jérôme Pasco annonce que "le conseil municipal prendra une motion lors de sa prochaine réunion. Pour défendre l'emploi, l'avenir d'un site, pour ne pas voir démanteler un savoir-faire, une expertise, une technicité reconnue".

Invité ce mardi de France Bleu Normandie le secrétaire général de FO dans l'Eure David Lecomte a relayé l'inquiétude des salariés, ajoutant que 3 repreneurs se sont déjà manifestés.

“On est toujours dans le brouillard”, la fonderie MBF a de nouveau deux possibles repreneurs

France-info -

Placée en redressement judiciaire le 4 novembre 2020, la fonderie du Haut-Jura emploie près de 300 personnes. Un comité central d’entreprise extraordinaire s’est déroulé ce 2 mars.

Face aux élus et la direction, l’administrateur judiciaire a fait le point sur l’avenir du site MBF spécialisé dans la production de pièces automobiles pour les moteurs hybrides.

Le tribunal de commerce avait donné un nouveau délai au 1er mars minuit pour que d’éventuels repreneurs se fassent connaître.

Fin janvier, deux repreneurs avaient déposé des lettres d’intention de reprise. Parmi eux, une filiale du fonds d'investissement américain Secko, qui souhaitait reprendre 167 personnes sur 266. Le second projet de reprise venait d’un concurrent français le groupe GMD. Les deux potentiels repreneurs n’étaient pas allés au bout de leur démarche. Ils s’étaient retiré faute de garanties suffisantes sur les commandes des constructeurs automobiles, avait-on appris de source syndicale.

Qui sont les deux repreneurs possibles ?

Ce 2 mars, les syndicats confirment que le groupe Secko qui possède depuis 2010 une fonderie à Niederbronn en Alsace est toujours dans la course. “Le groupe est venu sur le site la semaine dernière, il demande un délai supplémentaire” explique Yael Nalcin, élu CGT. “L’autre lettre d’intention émane de l’actionnaire italien de MBF, avec un plan de continuité qui n’est pas quantifié” ajoute le syndicaliste. “Mieux vaut avoir deux lettres d’intention, mais cela ne veut pas dire qu’il y a aura des offres de reprise. Il faut rester prudent, la pérennité du site reste en suspens” lance Mr Nalcin. Le tribunal de commerce de Dijon fera un nouveau point sur le redressement judiciaire de MBF le 3 mars et devrait en toute logique donner un délai supplémentaire, en espérant voir se concrétiser une offre de reprise dans un bassin d’emplois du Haut-Jura déjà fragile.

“Les décideurs de l’avenir de MBF restent les constructeurs français. Cela fait plusieurs fois qu’on demande une table ronde à l'administrateur judiciaire avec les constructeurs” regrette l’élu.

Car le nerf de la guerre dans cette reprise, c’est le carnet de commandes qui peut être assuré pour le futur repreneur.

Une fonderie fragilisée par la baisse du carnet de commandes de Renault Si l’entreprise MBF est aujourd’hui en difficulté, c’est principalement pour deux raisons. Entre 2017 et 2019, elle a investi 14 millions d’euros pour moderniser l’outil de production et produire les carters d’embrayage des véhicules hybrides de Renault. Le diesel gate, la baisse des ventes de véhicules neufs, la crise du covid sont passés par là. Le constructeur français Renault, qui devait commander 350.000 pièces par an, a revu ses commandes à la baisse avec 130.000 pièces seulement par an. Pour nous, c’étaient des énormes perspectives d’avenir, 14 millions d’euros de chiffres d'affaires annuels, et aujourd’hui on va en faire 5 millions par an” déplorait il début février au micro de France 2 Adeline Munolaro, directrice du site MBF.

Autre signal inquiétant, ce rapport commandé par l’Etat. Il conclut que, seules les plus grosses fonderies s’en sortiront à l’avenir au niveau européen. Cette étude du secteur de la fonderie automobile en France, diligentée par la Direction générale des entreprises (DGE), a été rendue en juin 2020 à tous les acteurs de la filière, mais également aux différents ministères chargés de l’industrie et de l’économie (aux Cabinets d’Agnès Pannier-Runacher et Bruno Lemaire). Le rapport pointe la possibilité de sauver l’entreprise MBF, mais en sauvegardant seulement la moitié des effectifs. Au total, 150 emplois pourraient disparaître, selon ce rapport.

mardi, 2 mars 2021

JML a été choisi comme l'un des fournisseurs principaux par Le Creuset

pour doubler la capacité de son site de Fresnoy le Grand qui était au maximum de sa capacité opérationnelle. Le site fonctionnait déjà 24/24 en semaine et les week-ends étaient aussi à capacité. En raison des difficultés techniques liées à la production des pièces émaillées, il a été décidé de maintenir la production en France. https://www.jml-industrie.com/fr/client/le-creuset-fonderie/

Pourquoi travailler avec JML Industrie ? Depuis 40 ans,JML aide les fonderies à améliorer à la fois la qualité de leurs pièces et leur productivité. Ses domaines d'expertise sont la préparation du sable vert, les équipements de noyautage, les machines vibrantes et les solutions environnementales.

JML Industrie fournit un service de bout en bout, donc plus de frustration à travailler avec des sous-traitants en automatisation.

Coup dur pour la fonderie .

Manoir Industries en redressement judiciaire ! info PPC ici remercié.

Ouest France

Le groupe métallurgique Manoir Industries, qui compte quatre sites en Normandie, a annoncé ce lundi 1er mars 2021 le placement en redressement judiciaire de l’essentiel de ses filiales en raison de la défaillance de son nouvel actionnaire chinois qui n’aurait toujours pas versé les fonds promis. Une fonderie de Manoir industries.

Le groupe, qui emploie 1 088 salariés, a « obtenu l’ouverture d’une procédure de redressement judiciaire au bénéfice de CTI Management et de ses filiales » (375 salariés) le 23 février par le tribunal de commerce de Rouen, indique un communiqué du groupe. Une procédure similaire a été obtenue lors d’une audience, le 25 février, devant le tribunal de commerce de Paris « au bénéfice de Manoir Industries et ses filiales » (471 salariés) à l’exception du site Manoir Bouzonville (164 salariés), en Moselle.

Le but de ces procédures de redressement judiciaire est « de continuer les recherches de repreneurs et permettre, le cas échéant, les reprises des sociétés en plan de cession », selon le communiqué.

Quid du projet d’usine de Pîtres, dans l’Eure ?

Selon Manoir Industries, les difficultés actuelles sont liées au fait que le groupe n’a pas reçu les fonds que son nouvel actionnaire chinois CAM SCP, arrivé en juin 2020, « s’était engagé à verser avant fin novembre 2020 ». « Le groupe a tenu jusqu’ici notamment grâce au concours de l’État. Des contacts ont été pris avec différents acteurs financiers ou industriels. Plusieurs visites ont pu avoir lieu et des discussions sont engagées avec des repreneurs potentiels ayant formulé des marques d’intérêt. Ce processus de recherche entamé à l’été 2020, Manoir Industries est contraint de le poursuivre sous la protection du tribunal de commerce, faute de trésorerie », explique le groupe.

Manoir Industries, dont le siège social est à Paris, compte neuf sites, dont quatre en Normandie : Pîtres (Eure) : Agriandre à Conches (Eure), ACDN à Agneaux (Manche) et ACPP à Digulleville dans La Hague (Manche).

MetalValue Powder, de Paris, devait notamment construire une usine dans l’enceinte de la fonderie centenaire Manoir industries à Pîtres (Eure) pour produire une poudre d’acier. Le projet avait été revu en 2019, et un accord trouvé avec la Région Normandie pour que Manoir industries reprenne le projet d’usine.

Les 150 ans de la commune

Eric Toussaint -

Le rôle de la dette dans la naissance de la Commune de Paris La volonté du gouvernement réactionnaire de s’acquitter de la dette réclamée par la Prusse et de continuer le remboursement des anciennes dettes publiques a précipité l’expérience de la Commune. Rappelons que c’est Louis Bonaparte (Napoléon III) qui a déclaré la guerre à la Prusse en juillet 1870 et que cette aventure militaire s’est terminée rapidement par un fiasco total 2. L’armée prussienne a vaincu l’armée française début septembre 1870, et emprisonné Napoléon III à Sedan ce qui a provoqué la chute du Second Empire suivi de la proclamation de la république 3. Le paiement de 5 milliards de francs était la condition fixée par Bismarck pour signer la paix et retirer les forces d’occupation.

L'avenir d'Aubert & Duval se joue dans les prochaines semaines

La Tribune - cafetage PPC

sur deux ans, avec la crise de 2019, les ventes Aéronautique d'Aubert & Duval sont en baisse de 37%, a fait observer la PDG d'Eramet Christel Bories. La vente d'Aubert & Duval entre dans une phase critique. Une offre engageante doit être prochainement remise à Eramet pour la reprise de sa filiale, dont les coûts de restructurations sont estimés à 130 millions d'euros environ. Les prochaines semaines seront décisives pour l'avenir d'Aubert & Duval, la filiale d'Eramet spécialisée dans les alliages haute performance. Les discussions avancent "bien" entre le groupe minier et le consortium composé d'Airbus, de Safran et du fonds d'investissement aéronautique Ace Aéro Partenaires, géré par ACE Management (groupe Tikehau Capital), confie-t-on à La Tribune. Et selon des sources concordantes, une offre engageante doit être remise à Eramet dans les prochains jours.

Cette offre devrait arriver sur le bureau de la PDG d'Eramet Christel Bories entre la mi-mars et la fin mars. Une offre qui va tenir compte de la restructuration à venir d'Aubert & Duval (A&D), estimée à 130 millions d'euros environ. La PDG d'Eramet avait déjà reçu en décembre dernier une offre indicative,

lundi, 1 mars 2021

Les défauts du 787, l'autre crise de Boeing

Les Echos -

Depuis août 2019, Boeing tente de régler les problèmes de qualité détectés sur son best-seller long-courrier, le 787. Mais le problème, qui a nécessité l'arrêt des livraisons depuis octobre, tarde à être réglé et l'avionneur a dû réduire de moitié la production, afin de pouvoir écouler les stocks d'appareils. Malgré une accumulation de problèmes, le 787 reste le best-seller long-courrier de Boeing.

Chez Boeing, une crise peut en cacher une autre. Alors que l'avionneur sort à peine de la longue crise du 737 Max et vient encore de faire parler de lui, suite à un spectaculaire incident sur l'un des moteurs Pratt & Whitney d'un 777-200 de United , le problème des défauts de fabrication découverts en août 2019 sur certains 787 prend de l'ampleur. Les livraisons des « Dreamliner », stoppées en octobre pour permettre la vérification des appareils, n'ont toujours pas repris à ce jour.

Lire la suite...

- page 1 de 1016