la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo AMF 1-6-16 logo cavenaghi Logo BMF 5-10-18 Logo JML oct 2018 Logo Elkem 1-6-16 Logo Ampere Alloys Logo_dittamusto



Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi, 21 avril 2021

CCFA : Comité des Constructeurs Français d'Automobiles

Ce site a un certain intérêt.....il permet aussi de connaître ,le premier de chaque mois ,la situation européenne des ventes de véhicules . https://ccfa.fr/actualites/

mardi, 20 avril 2021

Fonderie PERVIEUX (24)

Située dans la zone d’activités Les Mauries à ST MEDARD DE MUSSIDAN en Dordogne (24), entre LIBOURNE et PERIGUEUX, la Fonderie PERVIEUX s’est spécialisée dans l’étude et la réalisation de pièces moulées en alliages d’aluminium en sable et en coquille.

Tech News

Petit coup de projecteur sur la Fonderie PERVIEUX dirigée par Jean Philippe Gros ESFF le fils de notre ami Jean-Claude Gros ESFF 81 ! Merci à l'Association Technique de Fonderie qui, via sa revue numérique Tech News de mars 2021, a rédigé un article sur la société.

Nous vous emmenons aujourd’hui en Dordogne, dans l’Ouest du Périgord, entre Libourne et Périgueux, où la Fonderie PERVIEUX s’est spécialisée dans la coulée des alliages d’aluminium, que ce soit en coquille ou en moulage sable.

Avec un effectif de 6 personnes, cette fonderie produit en moyenne 46 tonnes de pièces par an, en petites ou moyennes séries avec des pièces pesant jusqu’à 120kg. Environ 75% de la production est assurée par les procédés sable et 25% par le procédé coquille.

C'est à découvrir ici

TEMPS COURT ? TEMPS LONG ?

PATRICK BELLITY Rien ne vaut un beau graphique en couleur pour analyser et interpréter les tendances d’un secteur économique ou l’évolution de l’industrie d’un pays sur le temps long.

Cette expression nouvelle qui redéfini le temps comme un espace donné et limité, alors qu’il devrait être infini, permet d’appréhender l’évolution du monde sous deux modes temporels : Le temps court et le temps long.

Le temps court est le temps de l’agitation, des déclarations tonitruantes, des promesses, des décisions sans effets, des palabres futiles qui déçoivent, du gain facile. Ce temps là n’a pas de perspective il est en trompe l’œil, il échappe à une analyse rationnelle, c’est le temps de l’émotion, c’est le temps inutile.

Le temps long prend le temps de l’analyse, se donne un objectif comme un point fixe à l’horizon qu’il faut atteindre coûte que coûte. Ce temps là ne trompe jamais l’œil, il vous livre avec gravité la situation dans toute sa vérité. Il vous apprend ainsi que les décisions prises à la hâte sous la pression des modes et les renoncements attisés par les pensées uniques générées par des minorités actives seront au rendez vous un jour au détour d’un graphique. Je vous laisse le temps d’en faire votre analyse.

Plus de huit millions d’euros ont « disparu » des caisses de MBF

Le Progrès -

Certains salariés le dénoncent. Les constructeurs automobiles et Bercy sont au courant. Sans compter les dividendes que l’actionnariat a prélevés, plus de huit millions d’euros sont remontés de MBF Aluminium à une holding située en Angleterre. Que l’actionnaire principal de la fonderie, Gianpiero Colla, dirige.

Fonderie de Bretagne ca bouge

L'Actu - Fonderie de Caudan : "pas de repreneur, pas de départ" pour le député LREM de la 6ᵉ circonscription du Morbihan, Jean-Michel Jacques qui a pu rencontrer la direction de Renault sur l'avenir du site de la Fonderie de Bretagne à Caudan.

Jean-Michel JACQUES Député du Morbihan Vice-président de la commission de la défense nationale et des forces armées

L’élu demande un nouveau rendez-vous pour clarifier la position du constructeur sur la Fonderie de Bretagne à Caudan (Morbihan). (©Jean-Michel JACQUES)

Jean-Michel Jacques (LREM), a été au siège du constructeur automobile Renault le 15 avril 2021. Le dossier de la sauvegarde des emplois prend une tournure politique.

Lire la suite...

lundi, 19 avril 2021

Opinion : IL FAUT ESSAYER !

PATRICK BELLITY (cliquer sur l'illustration pour mieux lire)

Si un pays était géré comme une entreprise, il est fort probable que le dirigeant en regardant ce tableau et le niveau de chômage récurrent issu de la désindustrialisation réunirait son comité de Ministres en urgence pour leur dire la chose suivante : « Si nous voulons retrouver une industrie compétitive rapidement il nous faut abaisser nos charges au dessous du niveau de notre compétiteur historique l’Allemagne,

et même nous situer légèrement au dessus de l’Espagne qui nous pique tous nos projets automobiles, ce serait l’idéal »

« Alors Mesdames et Messieurs au boulot ! Voilà l’objectif, trouvez-moi 10 points de charges à enlever pour que notre économie reparte sur les chapeaux de roues afin de ramener notre chômage à 4 % et recréer ainsi de la richesse à partager, parce que nous la produisons plutôt que de continuer à nous endetter pour boucler nos fins de mois. »

Mais, la France n’est pas une entreprise et l’on va me rétorquer que ce n’est pas possible que le consensus n’existe pas dans notre pays comme il peut exister dans d’autres.

On va me dire que gagner 10 points en si peu de temps c’est impensable, inimaginable, vous sortez d’où ?

Et si on essayait, juste pour voir ce que ça fait que de réussir ?

Le DG de la Fédération Forge Fonderie sur France Info

Wilrfid Boyault au Micro de France Info : 8 mn

voici le lien du podcast : https://lnkd.in/dkkQwkM

La croisière Jaune à l'envers

Merci à Bernard Belperche pour ce cafetage auquel manque qq mots.

Fos : ArcelorMittal a retrouvé un moral d'acier

Les Echos - ArcelorMittal va décupler sa production d'acier propre à Fos-sur-Mer Le géant sidérurgique va investir 63 millions d'euros pour récupérer et recycler les ferrailles usagées dans son process. Il vise la neutralité carbone en 2050.

Le projet d'ArcelorMittal à Fos-sur-Mer prévoit notamment d'équiper le site d'un nouvel « auget » permettant d'enfourner les ferrailles dans les convertisseurs.

ArcelorMittal a retrouvé un moral d'acier. Un an après avoir mis en veille pour quelques semaines les deux hauts-fourneaux et la cokerie de son site de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône), le géant mondial de la métallurgie vient d'annoncer un programme d'investissement de 63 millions d'euros destiné à décupler la production de ses aciers recyclés d'ici à 2030. « Nous visons un volume de 1 million de tonnes à cet horizon », a expliqué le président Méditerranée du groupe, Bruno Ribo, en recevant, il y a quelques jours, le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire.

Gandrange passe de l'acier à l'hydrogène

ArcelorMittal veut produire 600.000 tonnes d'acier « vert » en 2022

Lire la suite...

Dépôt de bilan de trois fonderies de l'empire Gupta

Le Figaro

Saint Claude - «Si MBF coule, c'est la ville qui coule»

Le Figaro - un millier de personnes ont manifesté samedi pour sauver la fonderie automobile MBF Créée dans l'immédiat après-guerre, la fonderie MBF Aluminium emploie 250 salariés permanents (280 avec les intérimaires) à la production de carters de moteurs et d'éléments de boîtes de vitesses. Elle a déjà connu deux dépôts de bilan en 2007 et 2012 avant d'être reprise par ses actionnaires actuels, le groupe britannique CMV et un entrepreneur italien.

Trois potentiels repreneurs La manifestation s'adressait également à l'État afin qu'il «fasse pression» auprès des clients, a exposé Nail Yalcin. «L'État est incapable d'imposer quoi que ce soit» à des constructeurs «qu'il a pourtant aidés à coups de milliards» ces dernières années quand eux-mêmes se trouvaient en grande difficulté, a-t-il déploré. Selon le Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, «trois potentiels repreneurs se sont fait connaître ces derniers jours». La collectivité votera le 26 avril une «aide financière exceptionnelle permettant de verser les salaires d'avril», dans le but d'«éviter la liquidation judiciaire» lors de l'audience du lendemain.

Lire la suite...

dimanche, 18 avril 2021

L'impression 3D séduit les fondeurs ardennais

L"Usine Nouvelle - TECHNOS ET INNOVATION IIndustrie 4.0 - 3D Métal Industrie Quand la technologie se met au service du savoir-faire industriel. Fin février, une assemblée de fondeurs ardennais s’est réunie sur le site d’Advanced Foundry Services (AFS), à Sedan (Ardennes), pour assister au moulage d’une turbine hydroélectrique de 2,65 mètres de diamètre et de plus de deux tonnes, conçue par la start-up Helliogreen Technologies, située à Charleville-Mézières (Ardennes).

Sa particularité ? Son moule a été imprimé en 3D... avec du sable. Ce qui fait d’elle l’une des plus grosses pièces jamais fabriquées grâce à la fabrication additive. Cette réalisation a été rendue possible par 3D Métal Industrie, une entreprise portée par sept fondeurs ardennais pour apporter la fabrication additive aux industriels de la région.

samedi, 17 avril 2021

La région Bourgogne-Franche-Comté lance un plan de sauvetage de la fonderie MBF Aluminium

TROIS - Marie-Guite Dufay lance un plan de sauvetage de la fonderie MBF Aluminium Thibault Quartier | Publié le 16/04/2021

La fonderie MBF Aluminium à Saint-Claude, dans le Jura. Selon nos informations,, la région Bourgogne-Franche-Comté sollicitée par les administrateurs judiciaires de la fonderie MBF à Saint-Claude, dans le Jura, fournisseur de Stellantis, va débloquer une aide financière pour payer les salaires du mois d’avril. Une commission permanente exceptionnelle est programmée ce lundi pour voter cette aide d’urgence. 150 salariés étaient venus à Sochaux le 6 avril pour alerter leur donneur d’ordre sur leur situation (notre article).

– mis à jour le 15 avril à 20h42.

La fonderie MBF Aluminium, à Saint-Claude, dans le Jura, emploie 200 personnes. Ses deux principaux clients sont Renault et Stellantis. Ce fournisseur fabrique des pièces de moteur pour les deux constructeurs français. Elle est actuellement placée en redressement judiciaire et sa liquidation pourrait être prononcée le 27 avril. La volonté est d’éviter cette liquidation. Les salariés, eux, sont en grève.

Selon un document de travail que Le Trois a pu consulter, Marie-Guite Dufay, présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté, lance un plan de sauvetage

Lire la suite...

Question du jour :

Daniel Rodet Eurobas <eurobas@gmail.com>

Mon objectif est de couler des pièces en argent massif (idéalement sous forme de pièces rondes ressemblant aux monnaies chinoises qui étaient coulées et non frappées...).

Je souhaite connaitre les fondeurs qui fabriquent ce type de moules réutilisables en acier. Et ceux qui travaillent les métaux précieux en France.

Je précise que je dispose de la matière première en argent.

Merci pour votre réponse et bonne journée,

Daniel Rodet 06 01 01 59 97

le RJ se précise pour les Fonderies du Poitou

La Nouvelle République :Publié le 16/04/2021 Les salariés de la Fonderie Alu ont appris la cessation de paiement lors d’une assemblée générale à l’extérieur de l’usine.

A Ingrandes, les Fonderies du Poitou, l’Alu (280 salariés) et la Fonte (292), seront déclarées en cessation de paiement ce vendredi 16 avril 2021. Les salariés en ont été informés jeudi 15 avril.

L’annonce a été faite jeudi 15 avril dans la matinée aux comités sociaux et économiques par Me Abidbol, administrateur judiciaire nommé par le tribunal de commerce de Paris : les Fonderies du Poitou, l’Alu (Alvance Aluminium Poitou, 280 salariés) et la Fonte (Alvance Foundry Poitou, 292 salariés), seront déclarées en cessation de paiement ce vendredi 16 avril 2021.

Une troisième entreprise du groupe Liberty Alvance, filiale du géant de l’acier GFG Alliance, est concernée : la fonderie Liberty Wheels de Châteauroux (287 salariés).

Parmi ceux qui rêvent aussi d'un retour à la normale, il y a

Cliquer sur les illustrations pour mieux lire.

les industriels : dans tous les secteurs, on constate des pénuries qui freinent la reprise.

Certaines entreprises manquent même de vis, d'emballages, de panneaux de bois ou... de sachets individuels de ketchup : le « lean management », le flux tendu, ils en reviennent.

Nicolas Barré :

Article paru dans la voix du Nord

merci à Fabrice Morassi pour ce cafetage d'infos en provenance de la presse locale

vendredi, 16 avril 2021

L'Etat italien nationalise l'une des plus grandes aciéries d'Europe

Les Echos - cafetage ppc ici remercié.

Vingt-six ans après l'avoir cédée à la famille Riva, l'Etat fait son grand retour dans une entreprise mise sous séquestre en 2013 en raison d'une pollution mortelle, puis reprise en 2018 par ArcelorMittal. L'Ilva devient Acciaierie d'Italia avec l'objectif de produire de l'« acier vert » et de préserver la plupart des 11.000 emplois du site industriel. L'Ilva, l'une des plus grandes aciéries européennes, est située à Tarente, dans les Pouilles.

Lire la suite...

Le vélo cargo prend son envol en France

Les Echos -

En 2020, les ventes ont bondi de 354% pour atteindre 11.000 unités.

Lire la suite...

Saint-Gobain cède la branche chinoise de Pont-à-Mousson

Les Echos -

Le groupe français de matériaux de construction poursuit les cessions de ses actifs les moins rentables : l'activité de canalisation en Chine passe sous le contrôle d'un consortium mené par le management local. Saint-Gobain conserve 33 % du capital dans le cadre d'un « partenariat industriel de long terme ».

Après du mieux en 2019, les résultats de la branche française de PAM - les seuls à être publiés - ont rechuté en 2020.

La rotation du portefeuille se poursuit chez Saint-Gobain. Quelques mois après le parachèvement réussi de son plan « Transform & Grow », au terme duquel il a cédé pour 4,6 milliards d'euros de chiffre d'affaires, le groupe français a conclu, vendredi, la cession du contrôle de la branche chinoise de Pont-à-Mousson (PAM).

L'opération valorise « PAM Chine » environ 100 millions d'euros. Elle comprend la cession de 67 % de la filiale spécialisée dans les canalisations « à un consortium mené par le management local », indique un communiqué. La transaction devrait être clôturée « au cours de l'été ».

Redressé, le leader mondial des matériaux de construction a enclenché le passage de relais entre Pierre-André de Chalendar et Benoît Bazin, qui prendra la direction générale en juillet, et sort finalement renforcé de la crise sanitaire. Mais si les actifs les moins rentables ont pour la plupart été cédés, le dossier Pont-à-Mousson traîne encore : devant la pression des syndicats, Saint-Gobain a dû renoncer à vendre en 2019 son ancien fleuron au leader chinois des canalisations en fonte XinXing.

Vente à la découpe

Lire la suite...

Ce jour (comme bcp d'autres) est à pleurer concernant ces fonderies

Fonderies du Poitou : la cessation de paiement de l'Alu et de la Fonte confirmée la Nouvelle République A la Fonderie Alu et à la Fonderie Fonte, l'ouverture d'une procédure de sauvegarde a été annoncée ce jeudi 15 avril. Le tribunal de commerce de ...

Fonderie de Saint-Claude : MG Dufay interpelle la ministre de l'Industrie MaCommune.info La fonderie sanclaudienne, c'est 70 ans d'histoire, mais surtout plus de 200 familles qui font vivre tout le bassin d'emploi du Haut-Jura", alerte Marie- ...

Fonderie de Bretagne : « Pas de repreneur, pas de départ » pour le député Jean-Michel Jacques Le Télégramme ... pour « mettre le groupe face à ses responsabilités et exiger de lui plus de transparence sur ses intentions concernant la Fonderie de Bretagne ».

Aveyron : à Viviez, les salariés de la SAM bloquent leur usine et manifestent à Rodez France 3 Régions A Viviez (Aveyron), les salariés de la SAM, une société de fonderie qui fournit des pièces automobiles pour Renault, durcissent leur mouvement.

- page 1 de 1035