la fonderie et piwi

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche, 24 mai 2015

L’Afpa (peu connu dans le monde de la fonderie) va changer de statut

afpa.jpg L’organisme de formation va troquer son statut associatif pour celui d’établissement public dans le giron du service public de l’emploi et filialiser son activité sur le marché concurrentiel des entreprises.

L’Afpa, association pour la formation professionnelle des adultes va devenir l’Afpa, Agence pour la formation professionnelle des adultes, avec un nouveau statut d’Epic (établissement public industriel et commercial). C’est ce qu’a confirmé François Rebsamen, ministre du Travail, de l’Emploi, et de la Formation professionnelle,

700 DS de passionnés défilent à Montlhéry puis à Paris...

....pour les soixante ans de cette voiture dessinée par un sculpteur et fabriquée par les célèbres et audacieux ingénieurs Citroen . ds.jpg «Elles sont très bien conçues, et belles comme des œuvres d'art. Elles sont très françaisesn» et d'un confort jamais concurrencé. citroen_c6.jpg la pimpante C6 d'aujourd'hui n'a pas eu son succès.

Renault, sponsor du festival de Cannes depuis des lustres commence à se faire tanner par les allemandes quand on parle luxe à tous les étages.

samedi, 23 mai 2015

La Promo 2015 prend conseil auprès de SUSSE Fondeur pour sa fusion de Bronze

Un fichier pdf est attaché au présent billet.

La_Promo_2015_prend_conseil_aupres_de_SUSSE_Fondeur_pour_sa_fusion_de_Bronze1.jpg

La_Promo_2015_prend_conseil_aupres_de_SUSSE_Fondeur_pour_sa_fusion_de_Bronze2.jpg

"Les plaques, trait d'union entre les pays grâce à notre métier de fondeur."

Un ami vient encore de le vérifier ces derniers jours... naple.jpg

vesuve.jpg

unnamed.jpg

Montupet, l’envol des culasses

L'Usine Nouvelle.com. montupet.jpg

Derrière le vrombissement des V8 de BMW, il y a parfois de la technologie made in France. Le fondeur et usineur Montupet est l’un des fournisseurs du champion bavarois du haut de gamme, ainsi que de Ford, Renault, PSA, Audi et GM. Sa spécialité principale : les culasses en aluminium et autres alliages légers. Un composant clé à la performance des moteurs, aime-t-on rappeler chez ce groupe installé à Clichy (Hauts-de-Seine).

Et qui peut faire des étincelles.

Lire la suite...

Fonderie Durox - Matériels cire perdue : A Vendre.

inducto.jpg Le groupe Industriel Suisse-First Industries AG - met en vente sa Fonderie de cire perdue. Il est rare de voir une unité aussi récente mise sur le marché. La ligne VAT d'enrobage, de traitement thermique.avec four décirage, micro-fours inductotherm de 50 kg etc... Etc.. Quasi tout. unite_p.jpg Si vous souhaitez des détails, photos et prix contactez moi au 06 12 99 67 35, étant charge par le spécialiste de la cire perdue anglais mais international Peter Mayo du marketing en France. danchin1.jpg Les prix sont très raisonnables pour des matériels datant de 2011.

vendredi, 22 mai 2015

Stage de Pilotage d'Industrialisation Fonderie H/F - chez Safran Colombes,

01_logo_job_piwi_t.jpgStage Bac +5 -Audrey GESRET - Chargée de recrutement, Safran - Aéronautique/Défense +10,000 employés France Site : http://www.safran-group.com/ safran.jpg Missions

Snecma est une société de Safran, groupe international de haute technologie, leader en aéronautique, défense et sécurité. Son activité est dédiée à la propulsion aéronautique et spatiale. Snecma offre une large gamme de moteurs civils performants, fiables, économiques et respectueux de l'environnement - dont le leader mondial CFM56* et le moteur de nouvelle génération LEAP* - ainsi que des moteurs militaires au meilleur niveau mondial. En matière spatiale, Snecma développe et produit des équipements et systèmes propulsifs pour lanceurs, satellites et véhicules orbitaux. Snecma est également un acteur majeur dans le domaine de la maintenance et de la réparation des moteurs d'avions civils et militaires pour les activités de services, à travers sa nouvelle marque EngineLife®, et assure un support client partout dans le monde. safran2.jpg Les moteurs CFM56 sont produits et commercialisés par CFM International, une société commune 50/50 de Snecma (groupe Safran, France) et GE (Etats-Unis).

Description de la mission

Stage de fin d'étude sur du pilotage d'industrialisation de modifications mineures ou majeures sur le process fonderie sur aubes de turbine. Co-piloter des sujets de validation industrielle, depuis l'aspect "pilotage" (gestion des documents, des livrables, organisation des réunions, tenu des planning d'actions) à l'aspect technique (définition d'une solution technique, essais pilotés puis mise en place de la solution retenue en atelier) Cette mission sera sous le tutorat de plusieurs pilotes produit, chacun responsable d'une portefeuille de pièces.

Complément du descriptif safran_3.jpg La mission pourra, fonction de la conjoncture, se coupler avec des missions d'enquête (format 8D, 5 pourquoi) qualité ayant pour objectif de déterminer les causes d'une dérive, et d'y remédier en proposant des actions correctives. Ces actions corrrectives feront l'objet d'une validation industrielle, comme décrit dans le descriptif initial.

Profil candidat

Profil ingénieur dernière année. Goût de la technique, enthousiaste, rigoureux, bon relationnel. Connaissances de la fonderie appréciées

Durée - 6 mois - Spécificités du poste - Stage classé Confidentiel Industrie

Fonderie Mayennaise. Les salariés veulent sauver leur entreprise

Ouest France mayennaise.jpg Comité de pilotage pour la future Scop de la Fonderie. | Sophie Delafontaine

Ils sont sept parmi le comité de pilotage et une cinquantaine de salariés à créer une société coopérative de production pour sauver la Fonderie Mayennaise. Ils sont prêts.

La Fonderie Mayennaise, à Mayenne, est dans la tourmente depuis janvier. Placée en redressement judiciaire, la liquidation sera prononcée la semaine prochaine par le tribunal de commerce. Les salariés ont monté une Société coopérative et participative (Scop) dont les grandes lignes ont été déposées au tribunal. Aucune offre de reprise, outre la leur, n’a été faite pour le moment.

Les salariés se disent non seulement prêts, mais « sûrs » d'eux également. Seul bémol : « Nous ne voulons pas attendre 8 semaines après la prononciation de la liquidation pour redémarrer l'activité. Nos clients n'attendront pas. »

L’anomalie sur la cuve de l’EPR est « sérieuse »

Le journal de Saône & Loire la-cuve-de-l-epr-.jpg

La cuve de l’EPR de Flamanville a été livrée sur le site, depuis Chalon, en septembre 2013. Photo Service presse Areva

L’anomalie de fabrication sur la cuve de l’EPR de Flamanville a été détectée « grâce aux contrôles demandés par la nouvelle réglementation » des équipements sous pression nucléaire, selon Pierre-Franck Chevet, président de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), auditionné ce mercredi par la commission des affaires économiques du Sénat.

« Au moment où la cuve a été forgée, vers 2005, la nouvelle réglementation venait d’être prise mais elle n’était pas en pleine application ». « Les essais n’ont pas été faits à l’origine mais plus tard, à notre demande, et ce sont ces essais qui ont permis de voir l’anomalie », indique le président de l’ASN. Il ajoute que « le procédé d’élaboration des lingots qui permettent ensuite de réaliser les pièces a changé pour l’EPR ». « Pas un effet de la réglementation »

L’ASN a demandé à Areva de faire une revue générale des processus de fabrication de Creusot Forge, où a été produite la cuve du réacteur. Répétant que l’anomalie est « sérieuse », M. Chevet précise qu’il s’agit d’une anomalie même au regard de l’ancienne réglementation. « C’est une anomalie basse – inacceptable, je ne sais pas -. Il faut traiter l’anomalie, point ».

L’ASN avait annoncé en avril qu’une « anomalie » avait été détectée dans la composition de l’acier du couvercle et du fond de la cuve de ce réacteur nucléaire de troisième génération construit par EDF et Areva. La cuve, organe crucial, doit être de la plus grande qualité. « La résistance aux chocs mécaniques doit être au moins supérieure à 60 joules, selon la réglementation ». « À Flamanville elle est de 38 joules », précise M. Chevet. L’écart « n’est pas dans l’épaisseur du trait », souligne-t-il. « Ce n’est pas un effet de la réglementation, c’est même une anomalie au regard de l’ancienne réglementation ».

L’ASN a reçu le 13 mai dernier le programme d’essais d’Areva et doit l’analyser. Les essais prendront ensuite plusieurs mois. « Il n’y aura pas de position ferme sur la mise en service ou non de la cuve avant la fin de l’année ou le début de l’année prochaine », selon M. Chevet.

jeudi, 21 mai 2015

la GIFA 2015 et consors

16 au 20 juin - 2100 exposants, spécialistes des métaux et des procédés de transformation. 80 000 visiteurs internationaux attendus : représentants des fonderies à la recherche de nouvelles machines et techniques.

industriels fondeurs dans l'automobile, l'aéronautique, les constructions navales, les constructions mécaniques seront utilement accueillis

Fonderie Barthélemy & 3D

Dauphiné.com

CREST Mega 3D, l’entreprise née grâce au 8Fab Lab barth.jpg Yvan Sampic (à gauche) a créé sa société Mega 3D dans le cadre du Fab Lab de Crest que dirige Carole Thourigny et qu’anime Nicolas Nolibos (au centre).

Seul Fab Lab labellisé par le Massachusetts institute of technology (MIT), celui de Crest a su en un an s’imposer auprès du grand public et, de plus en plus, des entreprises. Cadre d’une rencontre entre le dirigeant de la Fonderie d’art Barthélémy et de deux créateurs d’imprimantes 3D, il a favorisé la création de Mega 3D.

Lire la suite...

Les fonderies Haut-Marnaises au coeur de l'industrie européenne

un site internet pour mieux les connaître et mieux les faire connaître. hmslider-actus.jpg http://fonderie-hautemarne.fr/index2.php Metallurgic Park à l'honneur dans Champagne-Ardenne Matin

Découvrez les fonderies ardennaises, leurs savoir-faire, leurs moyens techniques et leurs fabrications très diverses.

Découverte : une fonderie d' étain

http://www.la-fonderie-de-chalautre.com/16-pendentif-etain

la fonderie de Chalautre (45)

Le zamak à la fonderie Roger (77)

une vidéo de 2 mn 35...qui peut donner des idées à tous les chargés de promotion.

mercredi, 20 mai 2015

Ferry-Capitain : une fonderie dans la course au gigantisme

Publié par Frédéric Marais - MÉTALLURGIE/CHAMPAGNE-ARDENNE.

Toujours spécialisée dans la fabrication de pièces pour mines et cimenteries, la fonderie Ferry-Capitain, la figure de proue du groupe Compagnie Industrielle et Financière de Bussy, s’est diversifiée depuis quelques années dans l’aéronautique et les énergies renouvelables. L’usine de Vecqueville, en Haute-Marne, s'est dotée de nouveaux équipements pour 5 millions d’€ afin de conquérir de nouveaux marchés et produire des éléments de plus en plus gros, répondant à l’appétit de productivité de ses clients. fonderietete.jpg Ferry-Capitain est capable de concevoir, mouler, fondre, usiner, tailler une pièce et de la monter sur site. ©Frédéric Marais / Agence Info.

Visiter une fonderie, c’est un peu faire un saut dans le passé. Comme une machine à remonter le temps qui nous transporterait à l’époque de l’industrie lourde et de la classe ouvrière, du travail physique et de la matière brute. Sauf que cette activité traditionnelle, un peu en voie de disparition il faut bien le reconnaître, s’accommode parfaitement du modernisme le plus abouti.

Ferry-Capitain, c’est d’abord une vénérable maison fondée en 1831 par Auguste Capitain sur les bords de la Marne. Les installations sont toujours là, au pied d’une colline boisée, sorte de mont Saint-Michel relié au continent par une passerelle en période d’inondation.

La fonderie et l’usinage sont les deux mamelles auxquelles se sont abreuvées des générations d’ouvriers. L’entreprise emploie encore plus de 400 salariés, dans un ballet continuel de casques verts et de casques rouges. Un univers où se télescopent (c’est une image) la brouette poussée par un homme en bleu de travail et la remorque radiocommandée aux fins de transporter d’énormes pièces d’un point à l’autre de l’usine.

Leader sur les gros engrenages fonderiesdeuxpieces.jpg L’entreprise haut-marnaise est spécialisée dans la fabrication de grandes pièces à l’unité. ©Frédéric Marais / Agence Info.

C’est ce qui frappe ici : la dimension hors normes des produits aussi bien que des bâtiments. « Nous fabriquons des couronnes dentées allant jusqu’à 16 mètres de diamètre », indique Stéphane Delpierre, l’homme en charge des projets de développement chez Ferry-Capitain.

« C’est la tendance, poursuit le responsable : nos clients nous demandent des pièces de plus en plus grosses en vue de disposer de moyens de production de plus en plus importants. »

Cette surenchère concerne en particulier les broyeurs pour mines et cimenteries, que l’entreprise haut-marnaise fournit en couronnes, pignons et fonds de broyeurs pour la transmission de puissance. « Nous sommes le leader mondial de la production de gros engrenages », souligne Stéphane Delpierre.

Le marché de l’extraction minière et de la cimenterie représente encore plus de 50 % du chiffre d’affaires de la société (85 millions d’€ en 2014), laquelle exporte 85 % de sa production dans 200 pays environ. Ses autres clients appartiennent aux secteurs de la sidérurgie, de la production classique d’énergie (hydraulique, pétrole), et plus récemment à ceux de l’aéronautique et des énergies renouvelables.

Haute technologie à prix low cost fonderieexterieur.jpg L’usine est pratiquement restée dans son jus, ce qui participe à son charme et à son attrait pour le visiteur. ©Frédéric Marais / Agence Info.

Faute de pouvoir s’aligner sur les prix de ses concurrents espagnols ou allemands, Ferry-Capitain a abandonné il y a quelques années l’éolien terrestre auquel il fournissait une dizaine de pièces différentes. Ses espoirs de diversification reposent désormais sur l’éolien offshore (installé en mer) et sur les hydroliennes (sortes d’éoliennes immergées qui utilisent l’énergie des courants).

« Ce sont des pièces plus grosses, qui demandent un degré de finition et de contrôle plus important », commente le responsable des projets de développement. Un produit plus en adéquation avec les capacités de l’usine de Vecqueville.

Dans un pays très en retard sur ce créneau, Ferry-Capitain guette les opportunités qui peuvent se présenter à lui. Mais c’est du côté des Etats-Unis qu’est venue une grosse commande pour Alstom et General Electric (GE) : une pièce de rotor de plus de 7 m de diamètre et de plus de 40 t pour cinq éoliennes installées au large des côtes de l’Etat de Rhode Island.

« Nous avons travaillé en codesign avec GE, qui au départ avait conçu un prototype mécanosoudé que nous avons transformé en version moulée. L’offshore, c’est de la haute technologie à prix low cost. Mais c’est un marché d’avenir à côté duquel on ne peut pas passer. » dirigeant.jpg Stéphane Delpierre est le responsable des projets de développement de l’entreprise. ©Frédéric Marais / Agence Info. Pour mettre tous les atouts de son côté, la figure de proue du groupe Compagnie Industrielle et Financière de Bussy - qui s’est constitué autour de Ferry-Capitain - investit dans de nouvelles machines et de nouvelles compétences.

Ça a été le cas par exemple depuis 2013 avec l’achat de deux cobots (robots collaboratifs rendant certaines tâches moins pénibles) et d’une machine-outil permettant d’usiner un moule directement. Des investissements à hauteur de 5 millions d'€.

Alliant savoir-faire traditionnel et techniques de pointe, cette entreprise familiale depuis six générations fabrique bon an mal an 9 000 t de produits en acier, et autant en fonte. « La société Ferry-Capitain se porte bien », se plaît à souligner Stéphane Delpierre.

©Frédéric Marais/

mardi, 19 mai 2015

Workshop métrologie 3D appliquée aux procédés industriels fonderie

Gom France organise les 9 & 10 juin 2015, en partenariat avec les Arts et Métiers ParisTech, un workshop dédié aux applications industrielles forge, fonderie et emboutissage. Lors de cet événement, les participants pourront voir les technologies Gom en fonctionnement dans un environnement industriel, assister à des démonstrations et débattre autour des problématiques liées à l’utilisation des systèmes du fabricant. 4178338984-capture-daecran-2015-05-17-a-191743-1431883096.png Optimisation des procédés

Des cycles de production raccourcis et l’optimisation des coûts obligent les entreprises à être de plus en plus efficaces dans leur développement, lors des études et pendant l’optimisation des procédés de production. Autour de la plateforme Vulcain, venez découvrir en vraie grandeur l’apport des technologies de mesure 3D sans contact dans la boucle vertueuse d’optimisation des procédés : simulation > fabrication > contrôle…

Automatisation du relevé 3D

Lire la suite...

Veille Technologique - 3 D

logo_it.png GE a imprimé un turboréacteur en 3D. Fonctionnel, il a été réalisé par la méthode Direct laser metal melting (DLMM). Le moteur n'est pas destiné à la commercialisation, mais illustre les grandes ambitions de General Electric dans ce domaine : GE Aviation prévoit de produire 100 000 pièces en fabrication additive d'ici 2020. 000022879_imageArticlePrincipaleLarge.jpg Après plusieurs années de R&D, des ingénieurs de General Electric viennent de lever le voile sur un mini réacteur entièrement fabriqué par impression 3D. Fonctionnel, le réacteur tourne à plus de 33 000 tr/min et mesure 20 cm de diamètre pour 30 cm de long. Dans un post de blog, Matt Benvie, le porte-parole de GE Aviation, précise que le réacteur a été conçu par une équipe mixte composée d’ingénieurs, de techniciens et d’opérateurs machine au sein de l’Additive Development Center, son laboratoire dédié aux nouvelles technologies de fabrication additive. http://www.industrie-techno.com/ge-devoile-un-mini-reacteur-entierement-imprime-en-3d.38197 Les ingénieurs de GE ont choisi d’utiliser une variante de la technique d’impression 3D de frittage sélectif par laser (SLS). L’équipe mixte a, en effet, opté pour la méthode Direct laser metal melting (DLMM) qui permet de fusionner de fines couches de métal. Outre un gain de temps, ce procédé permet de minimiser les déchets de matériaux utilisés et de mettre au point des structures à géométrie complexe qui ne pourraient être élaborées via d'autres méthodes.

Ce turboréacteur ne propulsera jamais d’avion. Il illustre toutefois la volonté de GE d’accélérer dans l’impression 3D. Dans leur dernier ouvrage, L’innovation Frugale, comment faire mieux avec moins, Navi Radjou et Jaideep Prabhu soulignent les grandes ambitions de General Electric dans ce domaine. GE emploie ainsi 600 ingénieurs sur 21 sites dans le monde dédiés à la fabrication additive et GE Aviation prévoit de produire 100 000 pièces additives d’ici 2020.

LBI - Les Bronzes d’Industrie ainsi que le Lycée Henri Loritz soutiennent la Coulée de la Cloche 2015

Les élèves de la promo 2015 viennent de recevoir gracieusement de la part des BRONZES D’INDUSTRIE plus 85kg de Cuivre pur sous forme de copeaux, parfait pour faciliter la fusion, ainsi qu’un lingot de 23,5kg d’étain pur et du phosphure de cuivre pour faciliter la désoxydation du métal. lbi.jpg Luc et Laurent LAJOYE ont eu le plaisir de remettre dans leur site d’Amnéville ce fameux butin marquant leur attachement aux valeurs de l’artisanat et de la perpétuité des traditions. lbi_luc___laurent.jpg Dans le même temps, les professeurs du Lycée Henri Loritz ont fourni aux ESFF2015 70kg de sable à Huile ainsi que des châssis, idéals pour s’initier au moulage main. loritz.gif Nous tenons de la part de toute la promotion 2015 de l’Ecole Supérieure de Fonderie, à remercier le Bronze d’Industrie ainsi que le lycée Loritz pour leur généreuse contribution qui permettra de faire profiter à tous, des joies des traditions de la fonderie artisanale. Rappelons que LBI a déjà participé et même organisé l’année dernière, cet évènement dans son site de Saint Rémy Industrie à Commentry pour la Promo2014.

Pensez donc à apporter vos modèles à mouler en bronze ! Les tailles des châssis sont en 200x200. gilles_perr.jpg À venir cette semaine, les élèves de troisième année (2015) se rendront à la fonderie Susse (Malakoff) pour noter les conseils avertis de M.DELETRE Manuel (Promo1982) en matière de fonderie et fusion de Bronze… À Suivre.

Pensez donc à vous inscrire pour participer à l’évènement, il n’est jamais trop tard (que vous annoncer votre venue par la poste, par mail s.roudier@esff.fr ou même sur place)! Pour rappel, la coulée aura lieu à Robécourt (88) aux alentours des 10h30 le Samedi 23 Mai, pour un décochage dans l’après-midi. Afin de patienter, des activités seront organisées et le coin buvette et déjeuné se tiendront à votre disposition. Dès hôtels sont disponibles près sur Contrexéville ou Vittel pour vous héberger. Et n'hésitez pas à covoiturer!

pdf d’inscription

lundi, 18 mai 2015

Visite de la Fonderie de Bretagne (56)

Pour mieux lire cliquer 2 fois sur le texte visite_fdb_2015.jpg

visite_fdb_2015_2.jpg

Vos découvertes, vos fiertés...

....faites les connaître à Piwi.Il les bloguera.

- page 1 de 440