la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo Elkem 1-6-16 Logo AMF 1-6-16 Logo EuropIron 12-7-16 Logo Brefond 19-7-16 Logo sogemi 24-10-16 Logo FirstAlloys 23-12-16



Visiteurs : 1162888
Aujourd'hui : 443
En ligne : 5

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche, 19 août 2018

Gênes : Le marchand de sable se souvient

des problèmes liés à l'alcali-réaction des bétons (qui contiennent des sables) que l'on appelle aussi communément réaction alcali-granulat, (RAG) et qui désigne la réaction chimique à l'origine de désordres imputables à un déséquilibre entre les minéraux présents dans les granulats et la solution interstitielle fortement alcaline du béton. Cette réaction, si elle est dominante, peut avoir des conséquences terribles. Heureusement, nous espérons avoir de bons ingénieurs des Ponts & Chaussées et qu'il veillent aux grains... de sable .

Forge & Fonderie voire Fonderie ou Forge.

de beaux ouvrages, voire "chaudronnés" ou moulés.

samedi, 18 août 2018

3.000 euros d'amende pour avoir rapporté du sable en souvenir

Les Echos - Sardaigne : Les touristes sont nombreux à ramener des sachets de sable des plages de Sardaigne - Célèbre pour ses plages de sable blanc, l'île méditerranéenne n'hésite plus à sévir contre les touristes tentés d'emporter un sachet de sable dans leur valise. Des vigiles veillent au grain sur la côte.

Lire la suite...

vendredi, 17 août 2018

AG des ESFF et de leurs amis nombreux.

Les 28 & 29 septembre prochains. ag1.pdf

Inscriptions ESFF, familles et amis :

Lire la suite...

jeudi, 16 août 2018

Question du jour : qui peut réparer ?

Qui peut proposer une solution ?

Voici comme échangé des photos de la statue de bronze qui fait environ 15 cm. Je laisserai les pros voir ce qu il faut faire, mais vu de loin je dirais qu il faut prévoir des soudures et de la patine car on ne doit rien voir (si possible sans matière plastique et autres colles).

Comme je ne m y connais pas n'hésitez pas à me conseiller sur la personne et la technique à privilégier. Olivier (Barbizon)

Lire la suite...

A voir, de la poésie en 3D

Depuis le printemps 2018, l’Atelier – dont l’écrin est une ancienne fonderie – présente un parcours immersif autour des représentants majeurs de la scène artistique viennoise, dont Gustav Klimt fait figure de proue.

mercredi, 15 août 2018

CBG-MIGNOT POURSUIT L'ÉPOPÉE DU "SOLDAT DE PLOMB" ARTISANAL

Capital.fr - FABRIQUE BICENTENAIRE, Figé dans un éternel galop, un grenadier charge sous les yeux de Napoléon, qui semble défier Ramsès et une Jeanne d'arc rutilante: au coeur de l'Anjou, CBG-Mignot, dernière fabrique française de figurines de plomb, perpétue une tradition vieille de 200 ans. "Le petit soldat de plomb, c'était le jouet star du début du XXème siècle". Il "émerveille aujourd'hui les collectionneurs", résume dans son ancienne fonderie de Breille-les-Pins (Maine-et-Loire) le patron des lieux, Loïc Pemzec, plongeant doucement sa louche dans un "creuset" rempli de métal en fusion.

Savant alliage de plomb, d'étain et "d'un peu d'antimoine", la recette est précise, car "il faut que le soldat soit solide, mais souple", précise-t-il, sélectionnant l'un des moules de bronze et d'acier éparpillés devant lui.

En quelques secondes, le métal durcit et donne vie à un petit corps tiède, encore privé de tête.

"C'est un soldat de l'Empire. Je peux lui poser une tête de grenadier, de voltigeur, ou encore plier son bras, pour en faire un tambour ou un porte-drapeau", s'enthousiasme Loïc Pemzec, contemplant sa nouvelle recrue de cinq centimètres.

Qui qu'elle soit, elle ressemblera fidèlement au soldat "qui sortait de ce moule, en 1900", sourit-il.

Car l'entreprise, fondée à Paris en 1825 par Augustin Cuperly et Englebert Blondel, rapidement rejoints par Sosthène Gerbeau (C.B.G), puis par Henri Mignot, sera bientôt bicentenaire.

Lire la suite...

mardi, 14 août 2018

A Vouvant (85), l'un des derniers fondeurs d'art de Vendée

Dans sa fonderie d'art, Yann Giraud devant une variété d'œuvres d'artistes | OUEST-FRANCE

Yann Giraud est fondeur d'art à Vouvant. Un métier en voie de disparition. Il parle de son activité avec une bonne dose de philosophie.

Installée au village Les Gâts de Vouvant, la fonderie Mélusine a été créée en 1991 par Michel Boudier, qui travaillait auparavant dans une fonderie nantaise. « C’était le père d’un ami et voisin. Quand je me suis retrouvé au chômage, il est venu me chercher pour me montrer ce qu’il faisait. J’ai fini par m’y intéresser et à son départ en retraite, j’ai naturellement repris l’affaire. À l’époque, il n’y avait pas d’école pour se former à ce métier de fondeur d’art, mais j’ai passé une certification qui me permet d’avoir mon poinçon ».

Travail d’expert

Lire la suite...

lundi, 13 août 2018

FONTE vient de paraître N°109-110

Metallurgic Park propose à Dommartin (52) sa nouvelle thématique d’exposition et d’animation : la fonte et la ville , un sujet ample qui embrasse et ratisse large.

Candidature alternance fonderie

Je me permets de prendre contact pour vous proposer ma candidature par rapport à ma formation de l'année prochaine.

J'ai été admis à la licence Fonderie - Université Lyon 1 et j'ai obtenu mon DUT en génie mécanique, de ce fait je peux d'ores et déjà vous apporter mes compétences techniques, savoirs, savoir-être, savoir-faire.

L'entreprise qui devait me prendre en alternance vient de me prévenir qu'il n'avait plus les budgets pour maintenir leur engagement pris en mai.

Dans l'attente et vous remerciant par avance pour l'attention que vous portez à ma candidature. Cordialement. - Kais AMIRAT - ps : je suis mobile.kais.amirat@etu.univ-lyon1.fr

dimanche, 12 août 2018

Question du jour :

Looking for genset engine - S.A.C.M V12BZSHR - 1500 rpm - MGO engine Please can you quote if you ha ve same or similar engine

Thank you - Best regards - ante1bubalo@gmail.com

samedi, 11 août 2018

Etouars : allumez vos yeux

Un site à visiter. Un étonnant érudit et métallurgiste qui écrit chinois

Le moule de la médaille de la manifestation d' Etouars dans une pierre de talc !

vendredi, 10 août 2018

Ybah, n'a pas hésité à suivre une formation de fondeur ... artistique avec JFBA

Nouveau : Un duo scanner-robot de sélection des noyaux

Vidéo : BigStruc | Entrevue : Scott Dabbs- Le robot-scanner sélectionne, contrôle et prépare les noyaux Italpresse Gauss a développé un système de préparation automatique des noyaux pour les processus de coulée sous pression par gravité, intégrant un scanner laser 3D et un robot afin de reconnaître, sélectionner, examiner et transmettre le noyau adapté à partir d'un plateau mélangé.

jeudi, 9 août 2018

La SNFI , une fonderie qui a fait son show à Etouars

La Sté Nouvelle de Fonderie & d'Usinage , installée à Magnac sur Touvre (16) depuis 1986 travaille surtout à la construction d'alambics, Cognac n'est pas loin mais aussi à la restauration de voitures anciennes, et propse la réalisation de médailles voire des sculptures.

Gérard Leroux qui dirige la fonderie SAFEM, avec Marie Claire Blanc qui dirige SNFI

Travaux pharaoniques avec ce tunnelier

Avec la construction de 200 km de lignes, 68 gares et 7 centres techniques, le futur réseau de transport public de la métropole du Grand Paris doit lui permettre de conserver son rang mondial et européen et de faire face aux tensions socio-économiques locales.

La carte postale du président

Frédéric Tritz de passage à Ajaccio. On a bien connu Benatov comme fondeur à Saint Rémy les Chevreuse (78) , et il faut lui reconnaître beaucoup plus de talents comme sculpteur.

mercredi, 8 août 2018

Votre point de vue ?

Pour ou contre le changement d'heure ? Fin du vote le 16 août Le changement d'heure a été instauré en France en 1976 sous Giscard-d'Estaing - SIPA Les citoyens européens sont invités à répondre à un sondage de la Commission. La réforme du passage à l'heure d'été nécessitera l'accord des 28 pays de l'UE.

photos piwi prises à la même heure de chacun des 2 pavillons : chercher l'erreur.

Les fondeurs cherchent leur centre de formation

Presqu'étonnant article d'Ouest France -

Les métiers de la fonderie cherchent à recruter de jeunes fondeurs mais il n’existe aucun de centre de formation dans le grand Ouest. Les métiers de la fonderie cherchent à recruter de jeunes fondeurs mais il n’existe aucun de centre de formation dans le Avec Florence André, responsable du pôle compétences et secrétaire générale adjointe à l’Union des industries et métiers de la métallurgie de Loire-Atlantique.

Est-ce réaliste d’ouvrir une classe dans un lycée technique ou un centre de formation pour les m.....

Piwi n'a pas eu accés la suite, mais il se permet de dire, qu'un mot de la profession, et les solutions existeraient avec notamment JFBA, en tenant compte aussi de la nouvelle loi sur la formation professionnelle.

mardi, 7 août 2018

Dans l' église d'Etouars, conférence de M. Combeau

qui fait partie de l'équipe qui organise la route des tonneaux et des canons. Il a écrit "la route du sel " et participe à d'autres écrits. C'est en ce lieu improbable qu'il nous parle de la vie de 4 maîtres de forge qui ont fournit le roi en canons.

Marc-René de Montalembert- Ingénieur - créateur d'un nouveau système de fortifications dont le succès fut incontestablement prouvé ; son ouvrage capital," la fortification perpendiculaire, ou l'art défensif supérieur à l'art offensif ".

Montalembert milite pour des fortifications dotées d'une grande puissance de feu grâce à l'emploi de canons plus puissants qu'à l'époque de Vauban. élu à l'Académie des sciences en 1747. En 1750 il rachète un moulin à papier sur la Touvre à Ruelle, qu'il convertit en forge à canons. Avec cette forge, celle de Forgeneuve à Javerlhac en Périgord et d'autres forges il propose de fournir à la marine les canons de fonte de fer dont elle avait besoin. Sa proposition est acceptée le 17 septembre 1750 et la forge devient fonderie à canons pour la marine du roi en 17531.

À la suite de conflits d'ordre technique et financier, le gouvernement du roi Louis XV prend le contrôle de la forge en 1755 sans offrir aucune indemnité au marquis.

Montalembert revend en 1774 Ruelle et Forgeneuve au comte d'Artois (le futur Charles X), qui la cède au roi Louis XVI en 1776.

Ses plans, en avance sur leur temps, sont amèrement critiqués et jugés trop t les canons de trop fort calibre risquent de mettre à l'épreuve la solidité de l'édifice. Au XIXème siècle, d'autres forts conformes à ses principes sont érigés, comme le fort Boyard au large de l'île d'Aix.

Il avait lu à l'Institut un Mémoire sur les affûts de la marine. Montalembert est l'auteur d'un important traité sur les fortifications militaires . Le site qu’il avait choisit répondit d’ailleurs parfaitement aux critères analysés :

disposer d’une force motrice hydraulique suffisante (les eaux de la Touvre conviennent), être à proximité d’une zone minière (les mines du Périgord se trouvent à 26 kilomètres), être à proximité d’une forêt (la Braconne qui est à 10 kilomètres fournira le charbon), être le plus près possible de Rochefort, port destinataire des canons (la navigation fluviale sur la Charente à partir du Port-L’Houmeau met Rochefort à la porte de Ruelle sur Touvre). Montalembert était doté d’une très forte personnalité ce dont témoigne le quatrain écrit au bas d’une des gravures de son portrait qui en rappelle les trois grands traits :

Ruelle devint « Manufacture Royale » avant qu’une ordonnance de 1782 ne l’affectât au service de la Marine Royale en prenant le nom de « FONDERIE DE RUELLE », désignation conservée jusqu’en 1964.

Dès lors que l’exploitation de la Forge fut confiée à un entrepreneur, la Marine délégua un inspecteur à Ruelle pour représenter l’Etat et suivre les fabrications. L’un d’eux, Monsieur d’Aubigny, en service à Ruelle de 1787 à 1792, fut à l’origine de modifications. La Fonderie prit alors un aspect industriel limité toutefois par la puissance hydraulique de la Touvre. Le plan directeur que d’Aubigny élabora pour les futurs ateliers fut intégralement suivi. Il prévoyait quatre ateliers en rectangle autour d’une grande cour d’usine, le cours de la Touvre étant profondément modifié pour les alimenter sans nuire au fonctionnement des anciens ateliers appelés à disparaître. Furent donc construits :

A partir de 1787 : un atelier de métallurgie abritant deux nouveaux hauts fourneaux avec fosse de coulée, quatre fours à réverbère avec fosse de coulée également et une moulerie avec étuve de séchage des moules,

En 1822 : la forerie I avec neuf bancs de forage actionnés, par trois, par le même moulin, En 1823 : la forerie II symétrique de la précédente par rapport à l’axe de la cour, En 1832 : l’atelier des fours fer abritant six fours à réverbère puis dix implantés en demi-cercle afin d’être desservis par la même grue placée au centre ; l’équipement fut complété par deux étuves de séchage des moules dimensionnées en rapport avec la capacité totale des fours qui atteignait 40 tonnes. Tel fut, durant trois-quart de siècle, le patrimoine archéologique industriel de la Fonderie de Ruelle où le four à réverbère, pièce maîtresse de l’époque, devint le complément indispensable du haut fourneau. En effet, il permit l’affinage de la fonte de première fusion et le produit obtenu, dit fonte de deuxième fusion.

René-Rose Landouillette 1649 - 1711 , est un artilleur et officier de marine Français du xviie siècle, fils de René Landouillette de Logivière, Commissaire Principal de l’Artillerie des Provinces d’Anjou, Maine et Touraine, mort avant 1684,

Maître-Fondeur à l'Arsenal de Rochefort (dès 1679), poste qu'occupait son père depuis 1668. Il est Maître de Forges en Angoumois (1678) puis Maître-Fondeur à l’Arsenal de Toulon (10 août 1684). Il participe à différentes opérations de bombardement en mer Méditerranée contre les villes d'Alger, de Gênes et de Tripoli. Il invente alors le mortier à plaque.

Il est anobli par le Roi le 19 mai 16902. Landouillette est nommé successivement Commissaire-Général de la Marine (1692) puis Commissaire-Général de l’Artillerie de la Marine à Rochefort (1695-1er janvier 1703) et enfin capitaine de galiote et d’artillerie à Rochefort.

Il est anobli par le Roi le 19 mai 16902. Landouillette est nommé successivement Commissaire-Général de la Marine (1692) puis Commissaire-Général de l’Artillerie de la Marine à Rochefort (1695-1er janvier 1703) et enfin capitaine de galiote et d’artillerie à Rochefort. Blanchard de Sainte Catherine et Maritz deux autres maîtres de forge ont repris l'entreprise en régie Royale ont employé 200 personnes en en 1760 et 300 en 1770 . Deux grands soufflets à caisse en bois et cuir servait à la ventillation du HF comme à Etouars aujourd'hui.

- page 1 de 767